Fermer le formulaire et revenir au site

N’hésitez pas à nous contacter, notre équipe vous répondra dans les meilleurs délais :

Mail : info@lemontri.fr
Téléphone : 01 79 64 77 39

Votre nom / Votre société (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre numéro de téléphone

Votre message

Un événement peut-il être durable ?

 

La COP21 est le plus grand événement diplomatique jamais accueilli par la France. C’est également l’une des plus grandes conférences climatiques jamais réalisée. Elle rassemblera journalistes, délégués des pays, membres de l’ONU. La « zone bleue » accueillera 40 000 personnes au total dans les meilleures conditions.

Un événement exemplaire

Le paradoxe d’un événement traitant sur le climat est la quantité de carbone généré par celui-ci. Comment un événement majeur sur le réchauffement climatique peut-il être en cohérence avec son discours ? Pour l’occasion, un programme d’actions pour réduire l’impact des participants sera mis en place, notamment pour réduire la consommation de ressources naturelles ou les émissions de gaz à effets de serre.

De nombreux projets sont présentés officiellement : le réemploi de produits et matériaux, l’installation d’un centre de tri, l’installation de fontaines à eau afin de limiter la consommation de bouteilles en plastiques… L’organisation de cet événement met aussi en avant la création d’emplois et la promotion de producteurs locaux. Tout a été mis en œuvre pour faire de cette conférence un événement exemplaire : la consommation de carbone est maitrisée, l’utilisation des transports est encouragée, des formations sur les problèmes environnementaux sont proposées aux prestataires et salariés…

Nous devons être exemplaires pour entraîner d’autres pays, afin qu’ils s’engagent ensemble contre le dérèglement climatique.
(Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie Générations climat.)

Cet événement est dans la continuité des problématiques actuelles liées à ces événements mondiaux. A une échelle planétaire, les JO de Londres en 2012 ont été reconnu comme particulièrement abouti en matière écologique. C’était aussi la promesse faite au Brésil lors de la coupe du monde. Le regroupement de millions de personnes sur un même point reste lourdement polluant. Aujourd’hui, on parle plutôt de « sobriété énergétique ». Au regard de la candidature de Paris pour les JO de 2024, il s’agit de ne plus « flamber », économiquement ou écologiquement. La crise économique ou encore les scandales de corruption (autour de l’attribution des coupes du monde par exemple) accélèrent cette réflexion sur les impacts de ces événements.

Derniers articles

Ils font confiance à Lemon tri