Des bouchons pour des gradins : épisode 3

Des bouchons pour des gradins : épisode 3

Des bouchons pour des gradins : épisode 3

En mai 2021, Lemon Tri et Le Pavé® se sont associés pour mener un projet un peu fou : celui de collecter auprès des francilien.ne.s 10 millions de bouchons pour réaliser des sièges de gradins. Plus d’un an et demi après le lancement du projet, il est temps pour nous de dresser le bilan de cette opération.

Des millions de bouchons collectés

Dans le cadre des Jeux 2024, nos amis et anciens collocs de SAS Minimum ont été sélectionnés pour réaliser les sièges de gradins de la prochaine Adidas Arena Porte de la Chapelle ainsi que de la Piscine Olympique ! Particularité de ces sièges? Ils seront réalisés à partir de l’éco-matériau Le Pavé® que SAS Minimum a mis au point. Ce qu’il a de si spécial? Le Pavé® est composé de déchets plastiques, post-industriels (générés durant le cycle de fabrication d’un produit avant sa consommation, comme des chutes de production) ou post-consommation (issus du tri sélectif des déchets comme des bouteilles de shampoing, des bidons ou des bouchons). Ces déchets plastiques sont ensuite broyés et transformés via un procédé unique pour finalement adopter la forme de grandes plaques.

Le Pavé® se scie, se perce, se chanfreine, se ponce… et se travaille aussi facilement que du bois pour diverses applications : des revêtements de cuisine, de salle de bain, du mobilier, des objets ou encore… des sièges de gradins !
Sièges de gradins Le Pavé

Des milliers d'élèves sensibilisés

Dès le démarrage du projet, nous avions envie avec Le Pavé® de donner une dimension participative à la collecte. Et très vite, l’idée d’intégrer un maximum de jeunes francilien.ne.s dans la démarche et de les sensibiliser s’est imposée. Proposer à travers cette collecte à tout à chacun “d’apporter son bouchon à l’édifice” et de prendre part à un projet de grande envergure : celui de contribuer à la construction des infrastructures des JO de manière plus responsable.

Très attachées au territoire d’Est Ensemble sur lequel nos deux structures sont implantées (Lemon Tri à Pantin et Le Pavé à Aubervilliers), il a été très vite question d’installer des points de collecte de bouchons dans les établissements scolaires mais aussi les lieux accueillant du public (médiathèques, tiers-lieu).

Les élèves ont ainsi été invités à ramener leurs bouchons et à les déposer dans des bacs dédiés. Ces bacs en question sont eux même conçus dans l’éco-matériau des futurs gradins. Ils ont également reçu la visite d’ambassadeurs Lemon Tri pour les sensibiliser au zéro déchet et à l’importance des bons gestes de tri. Des ateliers qui ont rencontré beaucoup de succès, tant la seconde vie de ces bouchons est parlante pour les jeunes ! Au total, plus de 1260 élèves (soit 64 classes) ont été sensibilisés !
Sensibilisation dans les écoles recyclage des bouchons

Plus de 10 000 sièges de gradins à réaliser

Grâce aux efforts de toutes les parties prenantes (citoyen.ne.s, élèves, entreprises partenaires…) nous avons collecté suffisamment de bouchons qui ont été remis à SAS minimum, qui va désormais pouvoir lancer la phase de production des gradins.
Au programme : plus de 11 000 sièges à réaliser, 8000 sièges pour l’Adidas Arena et 3000 sièges pour la Piscine Olympique. Au total, plus de 100 tonnes de plastique recyclé seront injectées dans ces gradins, soit autant de matières premières vierges non extraites.

Merci à SAS Minimum de nous avoir embarqué dans cette belle aventure ! Nous sommes ravis de contribuer à ce beau projet circulaire made in Seine-Saint-Denis. Si vous aussi vous souhaitez connaître la suite et suivre le projet, n’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux et à vous abonner à notre newsletter.

Tout schuss vers le réemploi avec Le Bonnet

Tout schuss pour le réemploi avec Le Bonnet

Le réemploi débarque au restaurant d’altitude Le Bonnet à la station de ski la Plagne. Nos machines de consigne vont braver le grand froid savoyard pour garantir des solutions de réduction des déchets. Même dans les plus hauts sommets, nous sommes là.

Pistes noires… de déchets.

Ah, que la montagne est belle ! Comme le chantait Jean Ferrat, les montagnes sont des environnements époustouflants. Malheureusement, ils sont encore trop pollués par les déchets laissés par les skieurs et randonneurs.

En effet, l’ADEME estime que chaque année, 150 tonnes de déchets sont jetées dans nos montagnes. On retrouve donc au printemps, des déchets en tout genre : bouteilles en plastique, canettes, mégots etc.

De plus, avec la fonte des neiges, ces déchets se retrouvent trop souvent à la mer, emportés par les ruisseaux. Ainsi, on peut retrouver jusqu’en Camargue des emballages jetés dans les stations de ski savoyardes et apportés par le Rhône.

Il est essentiel de conserver nos espaces verts (et blancs) en bon état. Pour cela, nous devons adopter les bons zestes et réduire au maximum nos déchets.

Le Bonnet, restaurant d’altitude à la station de la Plagne, fait un premier pas vers la réduction des déchets. En effet, nos équipes ont installé en novembre une machine Easy+ à l’extérieur du restaurant. Et oui, nos machines “outdoor” n’ont pas froid au yeux, elles résistent même aux plus basses températures !

 

Cette machine de consigne est conçue pour récupérer les gobelets réutilisables servis au restaurant. Les gobelets existent en plusieurs formats : verre de 30cl, verre de 60cl, verre à pied et verre à cocktail.

 

Le concept ? Les utilisateurs qui souhaitent prendre une boisson au restaurant Le Bonnet se voient servir un gobelet Reuz (fabriqué en France). Une fois leur boisson terminée, les utilisateur.rice.s ramènent le gobelet à la machine Easy+, installée à l’entrée du restaurant. D’une part, les gobelets sont nettoyés dans le restaurant et réutilisés. D’autre part, le montant versé à la caisse est rendu au moment du dépôt du contenant à la machine.

Notre Easy + de consigne au Bonnet

La machine sera accessible au grand public dès la mi-décembre, comme les pistes ! Des déchets en moins pour nos montagnes et autant de raisons de profiter d’une boisson rafraîchissante au Bonnet.

Etoile d’or pour le réemploi avec Lemon Tri x Reuz

Reuz, partenaire de notre solution consigne, nous accompagne encore une fois sur ce beau projet. Avec près de 10 installations de consigne dans des cantines d’entreprise, des stades, des festivals, etc. notre partenariat porte ses fruits.

Experts en gobelets et autres solutions en faveur du réemploi , Reuz et Lemon Tri ont allié leurs forces en 2021 afin de proposer des solutions de consigne clés en main pour nos clients. D’une part, Reuz propose des contenants réutilisables (ecocups, gourdes et lunchboxes) produits en France. D’autre part, Lemon Tri propose les machines de consigne capables de récupérer et de stocker ces contenants. Une fois collectés, ils sont nettoyés et remis en circulation.

Les machines sont personnalisables, de leur habillage à leur système d’incitation. En effet, toutes nos machines sont équipées de système de retour de consigne. Celle-ci peut être rendue en liquide, sur un badge ou reversée à une association. Ainsi, nos machines s’adaptent à tous les besoins.

Cette solution a déjà séduit les festivaliers de Marsatac et les supporters du Stadium de Toulouse. Si vous aussi, vous souhaitez réduire vos déchets grâce à la consigne, contactez-nous ici.

Le réemploi gagne la Bretagne !

Le réemploi gagne la Bretagne !

Après avoir adopté les machines de consigne Lemon Tri pour le recyclage des bouteilles en plastique, quatre magasins de la région brestoise s’équipent désormais de machines de consigne pour le réemploi du verre. Une démarche pionnière et engagée dans le Finistère.

Un mode de consommation plus durable

Quatre magasins Carrefour du groupe Pont de Bois ont renouvelé leur confiance envers Lemon Tri en s’équipant de machines pour le réemploi du verre. Après avoir collecté plus de 280 000 bouteilles en plastique en 5 mois, ces quatre magasins s’engagent dans une nouvelle démarche responsable en adoptant la consigne pour réemploi du verre.

Les bouteilles consignées proposées en rayon sont réutilisées jusqu’à 20 fois. En allongeant leur durée de vie, la consigne pour réemploi réduit les déchets de verre et limite les émissions de gaz à effet de serre. En effet, recycler le verre nécessite premièrement de la transporter jusqu’à une verrerie. Comme il n’en existe pas dans la région, les bouteilles en verre doivent parcourir 600 km. Une fois arrivées à destination, elles doivent être fondues à 1 500 °C pendant 24h. Alors même que les prix des carburants et de l’énergie s’envolent, la consigne pour réemploi du verre s’impose comme un choix de bon sens économique et écologique. 

Une fois collectées, les bouteilles proposées dans les rayons “Rapportez-moi” de ces quatre magasins seront acheminées en moyenne à 300 km pour être lavées dans un bain à 80°C pendant 14 minutes. Un impact favorable sur l’environnement et une belle opportunité pour mettre en avant des produits locaux.

Une coopération pour une économie locale résiliente

Cette réalisation est le fruit d’une collaboration entre plusieurs acteurs :

• Le groupe Pont de Bois auquel appartiennent les quatre magasins (les hypermarchés Carrefour de Plouzané et de Saint-Renan, le Carrefour Market de Milizac et le Carrefour Contact de Locmaria-Plouzané) qui est à l’origine de l’initiative.

Distro, une coopérative qui regroupe des producteurs, des points de vente, des intermédiaires et des grossistes, mais aussi des collectivités locales et des citoyens, qui souhaitent œuvrer à la transition écologique et la prévention des déchets. Distro a conçu un catalogue de boissons consignées et accompagne les producteurs dans leur transition vers le réemploi en proposant leurs produits aux magasins ou distributeurs intéressés.

• Lemon Tri, qui opère les automates de consigne des bouteilles en verre.

• Et Mahé Distribution, qui assure la distribution de la majorité des produits, le transport retour des bouteilles et leur lavage.

Le fruit de cette collaboration? Une offre de boissons locales et consignées, à retrouver dans les nouveaux rayons “Rapportez-moi” des 4 magasins. Large assortiment de vins embouteillés par Mahé, des bières de la brasserie bretonne Dremmwel, des eaux minérales Plancoët (Côtes d’Armor)… Au total, 50 références pour découvrir l’univers de la consigne pour réemploi.

L’offre de boissons disponible s’élargira au fil des mois, à mesure de l’intégration de nouveaux producteurs au réseau Distro et du succès du rayon !
Consigne pour réemploi du verre en pays brestois

Mais concrètement, comment ça marche?

1. Les boissons consignées sont proposées dans le rayon “Rapportez-moi” de l’un des magasins. Lors du passage en caisse, les client.e.s payent un montant supplémentaire correspondant au montant de la consigne.

2. Une fois les bouteilles vides, les client.e.s peuvent simplement les ramener les déposer dans une des machines de consigne Lemon Tri. Dotée d’un système de reconnaissance automatique, les machines rendent le montant de la consigne associée aux utilisat.eurs.rices : 0,20€ pour les boissons minérales, 0,40€ pour les autres. Grâce à un ingénieux système de soft-drop, les bouteilles sont stockées sans risque de casse dans la machine.
3. Départ des machines, direction leur nouvelle vie ! La société Mahé distribution se charge de leur enlèvement et de leur acheminement jusqu’à la station de lavage.
4. Lavage et retour chez les producteurs pour remplissage avant de retrouver les rayons !
Consigne pour réemploi du verre en pays brestois

Merci aux équipes Pont de Bois pour leur confiance, et merci également à Distro et au groupe Mahé Distribution grâce à qui toute cette boucle d’économie circulaire a pu être mise en place. En avant à Guingamp et vive le réemploi !

Salon In’Pulse 93

Salon In'Pulse 93

Rendez-vous mardi 6 décembre à la Cité Fertile pour la nouvelle édition du Salon In’Pulse 93, le premier salon départemental de l’achat responsable et du recrutement local. Demandez le programme !

Le salon de l'achat responsable et du recrutement local

Organisé par Inser’Eco 93, le réseau des structures d’insertion par l’activité économique en Seine-Saint-Denis, le salon In’Pulse 93 est le rendez-vous incontournable des entreprises et des acteurs du territoire. Entreprises, collectivités, établissements publics, structures d’insertion… tous les acteurs du territoire sont les bienvenus au salon In’Pulse 93. Au programme de cette deuxième édition : découverte de solutions efficaces et adaptées pour des achats responsables et un recrutement inclusif et local, avec à la clef, de nombreuses externalités positives.

En effet, pour toutes les structures soucieuses de leur impact, interagir avec des SIAE (structures d’insertion par l’activité économique) constitue un excellent moyen d’avoir un impact positif sur l’économie et les emplois locaux, ainsi que sur l’environnement.
Pour rappel, voici trois (très bonnes) raisons de faire appel à des SIAE pour vos achats et vos besoins en recrutement :

En interagissant avec des structures dont la mission principale est d’accompagner et de proposer des opportunités à des personnes éloignées de l’emploi. 

En soutenant des structures souvent implantées dans des quartiers où les taux de chômage sont élevés et contribuer ainsi au développement du tissu économique local.

En misant sur des entreprises qui doublent  bien souvent leur engagement social d’un volet environnemental ! 

Le salon en quelques chiffres

Pas moins de 75 structures de l’insertion par l’activité économique (SIAE) sont attendues sur le salon, soit autant de stands pour découvrir de nombreux services et savoir-faire. Au total, 36 secteurs d’activité différents seront représentés. En tant qu’entreprise d’insertion présente depuis de nombreuses années sur le territoire, Lemon Tri ne pouvait pas manquer ce rendez-vous ! 

Après une première participation en 2019, nous sommes ravis d’être de retour au salon In’Pulse aux côtés de belles structures partenaires et engagées : Envie, Label Emmaüs, Relais Restauration, Halage… et de nombreuses autres !

Lemon Stand Lemon Tri

Nous vous attendons nombreux à la Cité Fertile ! N’hésitez pas à venir nous voir sur notre Lemon Stand, pour tourner la roue du tri et échanger à nos côtés sur vos problématiques de gestion des déchets. La Lemon Team sera mobilisée pour répondre à toutes vos questions et vous faire découvrir nos solutions innovantes et solidaires.

Semaine Européenne pour la Réduction des Déchets

Semaine Européenne pour la Réduction des Déchets

A l’occasion de la Semaine Européenne pour la réduction des Déchets qui avait lieu du 19 au 27 novembre, nous avons décidé de vous ouvrir les coulisses de Lemon Tri. En effet, nous avons préparé une mini-série dans laquelle nous vous expliquons les actions mises en place dans nos bureaux afin de réduire les déchets. 5 vidéos, 5 thématiques, 10 citrons en guest stars et plein de bons zestes à visionner sans modération !

Episode #1 - la pause café

Episode #2 - le papier et le tri

Episode #3 - la pause déjeuner

Episode #4 - le compost

Episode #5 - les snacks

Retrouvez toutes nos actualités et les aventures de nos citrons sur nos réseaux sociaux !

Devenez le seigneur des mégots

Devenez le seigneur des mégots pour le mois sans tabac

Comme chaque année, l’arrivée du mois de novembre marque le début du Mois Sans Tabac. 30 jours pour arrêter de fumer : un défi auquel participent plus de 60 000 français ! Et pour cette édition 2022, Lemon Tri propose de rappeler les bonnes pratiques à adopter concernant les mégots de cigarette, et quelles actions à mettre en place pour limiter leur impact très néfaste sur l’environnement.

1- Mettre en place la collecte de vos mégots

Bien que de très petite taille, les mégots sont composés de multiples matériaux. Jetés dans la poubelle du tout-venant si ce n’est à même le sol, les mégots de cigarette sont particulièrement difficiles à collecter. On estime aujourd’hui que deux mégots sur trois finissent dans la nature ! L’impact de ces mégots est particulièrement désastreux, puisqu’un mégot peut polluer à lui seul 500 litres d’eau, en relâchant tous les produits toxiques qu’il contient.

Face à ce constat, Lemon Tri propose un service complet de collecte et de recyclage 100% matière et 100% français des mégots de cigarette en partenariat avec MéGo!. Entreprises, campus, restaurants, festivals… Lemon Tri vous accompagne dans la mise en place de solutions adaptées à vos besoins avec un double objectif : zéro mégot au sol, 100% des mégots collectés transformés et recyclés.

Précédent
Suivant

Large gamme de cendriers, collecte des mégots ajustée selon la fréquence qui vous convient et mutualisée avec la collecte de vos autres déchets recyclables, ateliers de sensibilisation, suivi en ligne et transparence sur la nouvelle vie de vos mégotsContactez-nous pour mettre en place le tri et le recyclage de vos mégots.

2- Sensibiliser

Le meilleur moyen pour engager des dynamiques positives au sein de votre entreprise, votre campus ou votre restaurant? La sensibilisation ! Lemon tri met à disposition de nombreuses ressources sur l’impact des mégots et leur recyclage ! N’hésitez pas à les télécharger et à les diffuser.

Et parce qu’un jeu de mot vaut souvent bien des grands discours, Lemon Tri vous a concocté également des affiches que vous pouvez disposez dans des endroits stratégiques (pied d’immeuble, terrasse, coin fumeur etc.) afin de marquer les esprits !

Enfin, ne sous-estimez pas la force du “nudge”. Avec des cendriers personnalisables à l’infini, créer des sondages sur-mesure qui feront sourire vos collaborateurs mais surtout qu’ils les pousseront à franchir ces derniers mètres parfois cruciaux qui les séparent du cendrier.

3- Organiser des ramassages de mégots

Depuis 2007, il est interdit de fumer à l’intérieur. Cela veut dire qu’aujourd’hui, on retrouve très souvent des mégots dehors, par terre. Le bon réflexe à adopter ? Organiser des ramassages de mégots dans les zones extérieures, en commençant par son lieu de travail. Un bon coup de balai ou un ramassage à la main peut faire une vraie différence.

Pour organiser un ramassage, il vous suffit de constituer une équipe, de vous équiper de sacs ou de bouteilles plastiques pour la collecte des mégots. N’oubliez pas les gants en latex pour vous protéger. Et hop ! Vous êtes prêt.e à faire le bon zeste.

Un ramassage de mégots, ça n’est pas forcément une corvée. On peut en faire un moment ludique, un moment de rencontre, ou encore … un défi.

Et pour ça, Lille Eco-Sport Challenge en sait quelque chose. Ils ont organisé cette année une immense collecte, en partenariat avec Lemon Tri. L’objectif ? Collecter 1 MILLION de mégots dans les rues pour nettoyer la métropole de Lille. Un défi porté par un ambassadeur habitué des challenges de haut niveau : Pierre-Ambroise Bosse !

Je suis très sensible à l’écologie depuis quelques années (…) et là, j’ai eu envie de profiter des années de carrière qu’il me reste pour engager un maximum de gens pour l’environnement.” Pierre-Ambroise Bosse, champion du monde en athlétisme et ambassadeur du Lille Eco Sport Challenge.

Ainsi, le 17 septembre dernier, à l’occasion du World Clean Up Day, a eu lieu le Lille Eco Sport Challenge. Les équipes sur-motivées, accompagnées d’un.e sportif.ve de haut niveau ou d’un.e personnalité, ont collecté 500 000 mégots. Ceux-ci trouveront grâce à MéGo!, une nouvelle vie dans les rues de Lille, sous la forme de mobilier urbain.

Précédent
Suivant

4- S'équiper d'un cendrier de poche

Si possible, nous aurions des cendriers avec collecte régulière partout. Mais en attendant, il existe de nombreuses alternatives pour éviter de jeter ses mégots par terre. Un cendrier portable peut avoir la forme que vous souhaitez, tant qu’il est transportable partout. Vous pouvez le laisser dans votre voiture, votre sac, vos poches et même sur votre porte clés. Il vous permettra de stocker vos mégots de cigarette en attendant de trouver une poubelle.

Vous pouvez évidemment retrouver ce type de produits dans de nombreux magasins et e-shops. MéGo! propose d’ailleurs un cendrier porte-clé, très pratique pour éviter les oublis !

  • Mais un cendrier portable, c’est surtout possible de s’en faire un en donnant une deuxième vie à un déchet. Par exemple :
    • Les boîtiers de pellicules argentiques
    • Les boîte de chewing-gum en PEHD
    • Les boîtes métalliques à pastille
    • et c’est même possible d’en réaliser un soi-même avec des bouchons de bouteilles en plastique !
Adopter le bon zeste est à notre portée, il ne faut pas grand chose à part de la bonne volonté !

5- Fuir les alternatives à usage unique

Si vous êtes à la recherche d’une alternative à la cigarette classique, évitez à tout prix les cigarettes électroniques jetables à usage unique. En effet, ces dernières sont un réel désastre écologique (voir article à ce sujet). Ces produits qui durent quelques jours à peine sont de plus en plus consommés. Composées de plastiques et de composants électroniques (batteries etc.), les cigarettes jetables sont rarement récupérées par leurs producteurs et jetées en masse par les consommateurs. Ces cigarettes représentent une pollution extrêmement importante, sans compter les petits réservoirs d’e-liquide en plastique, dont on ne sait que faire.

Cette vidéo de Clean My Calanques explique bien le problème. N’hésitez pas à les suivre !

Conclusion, si vous êtes déjà consommateurs, remplacez les cigarettes électroniques jetables par des alternatives réutilisables. À terme, votre portefeuille et la planète vous diront merci.

Engagez-vous dès à présent pour le Mois Sans Tabac ! Si vous souhaitez sauter le pas pour arrêter votre consommation de cigarettes, vous trouverez toutes les ressources nécessaires sur le site du mois sans tabac. Et si vous souhaitez mettre en place ces bonnes pratiques pour les mégots, n’hésitez pas à nous contacter.

Lemon Tri accueille son premier Associé On Purpose

Lemon Tri accueille son premier Associé On Purpose

Cette année, Lemon Tri a rejoint la communauté On Purpose Île-de-France et accueille maintenant en mission ses Associé.e.s. Découvrez le témoignage de Matthieu, premier participant à rejoindre la Lemon Team dans le cadre du Programme Associé.

On Purpose, qu’est ce que c’est ?

On Purpose est un organisme de reconversion professionnelle guidé par la recherche de sens. En effet, il permet aux professionnels de se réorienter vers des organisations à impact social et environnemental. 

 

Le Programme Associé accueille chaque année 20 participants, choisis parmi de nombreux candidats. D’une part, ils sont formés et accompagnés par l’association dans leur parcours de reconversion. D’autre part, ils effectuent deux missions rémunérées de six mois dans deux organisations partenaires. 

 

Pendant cette année, les Associé.e.s sont ainsi formé.e.s par des experts en parallèle de leurs missions. Ces dernier.e.s transmettent leurs compétences sur des outils, des méthodes de travail, etc. Ils bénéficient d’un.e coach et d’un.e mentor, qui les accompagnent dans leurs missions, garantissant leur réussite. 

Ainsi, On Purpose permet à ces professionnel.le.s de mettre leurs compétences au service d’une économie de sens et d’impact. A la sortie du programme, 92% des “Fellows” (membre ayant terminé le Programme Associé) occupent des positions managériales dans des organisations engagées.

Par conséquent, nous étions fait pour nous entendre ! Lemon Tri entre parfaitement dans les critères de ses entreprises partenaires, en tant qu’entreprise de l’économie circulaire et de l’ESS engagée pour la réduction des déchets et l’insertion par l’activité économique. Plusieurs Fellows On Purpose ont d’ailleurs rejoint la Lemon Team pour ces raisons au cours des dernières années. C’est donc avec plaisir que Lemon Tri est devenu l’une des organisations qui accueille maintenant des Associé.e.s en mission. 

Matthieu, premier Associé en mission chez Lemon Tri

Matthieu, Associé On Purpose, a rejoint Lemon Tri en avril 2022 pour une mission de 6 mois. Après un début de carrière en conseil, il se redirige maintenant vers des organisations vertueuses pour l’environnement, grâce au programme On Purpose.

Un parcours classique, puis un déclic

Après 5 ans d’études d’ingénieur, Matthieu rejoint le cabinet de conseil Wavestone en tant que consultant. Là-bas, il réalise de nombreuses missions au sein d’entreprises du CAC40. Trois années qui lui permettent de monter en compétence et de gagner de l’expérience.

 

Cependant, il ressent un manque d’alignement entre ses missions et ses convictions et cherche donc à s’engager.

 

“J’ai commencé à vouloir m’investir à côté de mon travail (…). Je trouve ça nécessaire de profiter de ma situation pour aider comme je peux les autres.”

 

En effet, Matthieu est un passionné de sport depuis toujours. Ainsi, lorsqu’il découvre par hasard l’association Équipe sans Frontière, il saisit l’opportunité de s’y investir. ESF est un club qui œuvre pour l’insertion des migrants via la pratique du football. D’entraîneur à responsable de l’équipe masculine, en passant par différentes casquettes, Matthieu s’investit dans le projet à ses débuts et contribue à son développement encore aujourd’hui. 

 

A partir de là, la machine se met en marche et Matthieu cherche à changer d’air, en s’orientant vers des organisations plus alignées avec ses valeurs.

On Purpose, un game changer pour la reconversion vers l'économie de l’impact

En 2021, la décision est prise, Matthieu souhaite se réorienter. C’est au cours de ses recherches de reconversion qu’il découvre On Purpose. Après une candidature et différents entretiens, Matthieu rejoint la promotion 2022 du Programme Associé. C’est la fin du chapitre Wavestone et le début de l’aventure chez On Purpose mais également chez Lemon Tri. 

 

En effet, parmi la vingtaine d’organisations proposées par On Purpose pour sa première mission du Programme Associé, sa préférence se pose sur Lemon Tri.

 

“Lemon Tri était mon premier choix (…) je voyais une entreprise vraiment dynamique avec à la fois un volet environnemental, avec la gestion des déchets et un volet social, avec le programme d’insertion (…). Ca semblait être une super boîte et les différents entretiens avec l’équipe me l’ont confirmé.”

 

Matthieu rejoint donc en avril 2022 la Lemon Team à Pantin en tant que chargé de mission qualité. Il profite de sa nouvelle perspective et de ses expériences en conseil pour améliorer la garantie qualité interne et externe de Lemon Tri.

Lemon Tri On Purpose Programme associé

“J’essaye de comprendre les problèmes rencontrés dans chaque service. Puis je monte des projets avec les gens compétents pour proposer une résolution.” 

 

Il accompagne chaque service en proposant des outils et techniques garantissant le bon aboutissement de ces projets.

Le Programme Associé, de part sa communauté, lui permet de découvrir le secteur de l’impact et son écosystème.

“On Purpose est un facilitateur significatif pour entrer dans l’économie à impact. Et Lemon Tri m’a permis de me constituer un réseau orienté vers l’économie à impact ».

 

Après 6 mois citronnés chez Lemon Tri, Matthieu s’en va pour de nouvelles aventures chez SFM Clichy. Cet organisme aide à l’insertion et l’autonomie des familles en difficulté par l’accès aux savoirs et l’accès aux droits. 

Si, comme Matthieu, vous souhaitez vous reconvertir vers l’économie de l’impact, découvrez le programme On Purpose à Paris ou rejoignez notre Lemon Team à Pantin, Marseille, Lyon ou Lille.

Lemon Tri au Salon ESS Sud

Lemon Tri au Salon ESS Sud

C’est le mois de l’Économie Sociale et Solidaire ! Et pour commencer ce temps fort en beauté, Lemon Tri vous donne rendez-vous au Salon ESS Sud, qui se tiendra le 3 Novembre au Palais du Pharo à Marseille. Au programme de cette 5ème édition : plus de 100 exposants engagés, des conférences et workshops, des rendez-vous BtoB et plus de 1000 visiteurs attendus !

L’ESS et le Sud - quelques chiffres

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, ces dernières années, les acteurs de l’économie sociale et solidaire se sont multipliés. Rien qu’entre 2019 et 2021, 3500 entreprises de l’ESS ont été créées sur le territoire ! Aujourd’hui, on compte près de 12 000 entreprises de l’ESS dans la région Sud, ce qui représente 11% du PIB régional, soit 1 emploi sur 10 (source : Made in Marseille). Entreprises agréées ESUS, associations, établissements mutualistes, coopératives, fondations… Les acteurs de l’ESS sont présents sur le territoire sous diverses formes et agissent dans de nombreux secteurs d’activités : action sociale, sports et loisirs, santé, hébergement et restauration, commerce, industrie et construction etc.

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur s’est ainsi fortement engagée ces dernières années en faveur de l’ESS et entend se positionner comme un “facilitateur” pour les acteurs et entrepreneurs de ce secteur. Un fonds d’investissement a ainsi été créé et des évènements sont organisés à l’échelle régionale par la CRESS Provences Alpes Côte d’Azur, comme le Salon ESS Sud.

Chiffres clés ESS dans le sud
Quelques chiffres clés

C’est donc dans le cadre de cette dynamique de l’économie sociale et solidaire dans la région PACA que se déroule le Salon ESS Sud. Comme son nom l’indique, ce salon est dédié aux enjeux liés à l’ESS, avec toujours cette vocation de faciliter et de créer les conditions d’une économie plurielle au service de la transition sociale et environnementale. Face aux enjeux climatiques et sociaux actuels, ce salon est donc un rendez-vous régional incontournable qui s’adresse à l’ensemble des acteurs économiques désireux de s’engager. Lemon Tri ne pouvait pas le manquer !

Plusieurs thématiques d’actualité et de stratégie seront abordées lors de ce salon avec trois grands axes :
– S’engager : Commander un chantier d’insertion, mener une politique RSE / RSO, proposer du mécénat de compétences à ses équipes, recycler ses déchets…
– Se développer : Monter des partenariats pour décrocher des marchés d’envergure qui ont du sens, créer des filières répondant aux défis de demain…
– Anticiper : Prévoir la hausse du coût des matières premières, trouver de nouveaux débouchés plus responsables, éco concevoir ses produits ou services…

Et sur la question de la gestion des déchets, Lemon Tri propose exactement la même réflexion. Rendez-vous sur notre Lemon stand pour échanger !
Lemon Tri vous donne rendez-vous au Salon ESS Sud
Lemon Tri vous donne rendez-vous le 3 novembre au salon ESS Sud

Entreprise de l’économie circulaire, agrée ESUS et certifiée B Corp, Lemon Tri propose ses services à Marseille et dans toute la région PACA depuis 2019. Également engagée dans l’insertion par l’activité économique, Lemon Tri a accompagné et formé depuis son implantation plus d’une vingtaine de personnes éloignées de l’emploi du territoire. Un double impact social et environnemental qui a déjà séduit plus de 200 clients : Pernod Ricard, la tour La Marseillaise, le Crous d’Aix-Marseille Avignon, Provepharm, Les Docks Village, l’aéroport Aix-Marseille-Provence, des EHPADS, des restaurants, comme El Splendido etc.

La Lemon Team vous attend donc nombreux sur son stand pour échanger autour des problématiques suivantes : Comment mettre en place une gestion vertueuse des déchets au bureau? Comment engager ses collaborateurs et les sensibiliser au tri à la source et à la réduction des déchets? Comment anticiper l’augmentation de la taxe générale sur les activités polluantes en réduisant ses déchets à la source? etc.
Équipe Lemon Tri Marseille
Retrouvez l'équipe des citrons sur le Lemon Stand !

Lemon Tri est de plus cette année en lice pour les trophées du salon qui seront remis durant l’évènement et qui récompensent 4 lauréats issus de l’ESS ! Nous avons hâte de vivre ce moment à vos côtés ! Merci au Salon ESS Sud !

Cantine zéro déchet

Cantine zéro déchet

Cet été, nous avons équipé les cantines de 3 tours de la Défense avec des machines Zeta. Cette machine de consigne va permettre aux utilisateurices de changer leurs habitudes au bureau. Elle facilitera l’utilisation de contenants réutilisables à la pause déjeuner.

Le réutilisable en France, ça donne quoi ?

L’utilisation du réutilisable, pratique de plus en plus répandue en France, peut être un excellent premier zeste vers la sobriété.

Actuellement, en France, 80% des Français·e·s utilisent au moins un équipement réutilisable. Cela inclut les gourdes, les couverts, les lunchbox, les mugs, etc. (source : étude Gobi & OpinionWay, 2022). Cela représente une majorité écrasante ; au sein de celle-ci, 51% des Français·e·s affirment utiliser une lunchbox ou des tupperwares.

Pourtant, malgré la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, de nombreuses entreprises proposent encore des emballages à usage unique. Près d’un tiers des Français·e·s affirment que leur entreprise n’a pas encore remplacé les emballages jetables par des solutions réutilisables (source : étude Gobi & OpinionWay, 2022).

Cependant, les Français·e·s souhaitent un changement vers le réutilisable. En effet, 77% des Français·e·s attendent de leur entreprise qu’elle leur facilite l’adoption du réutilisable au travail. C’est donc là que Lemon Tri entre en jeu avec la machine de consigne Zeta !

Au cours de l’été, les cantines se sont équipées de 3 machines Zeta sur leurs 3 sites différents situés dans le quartier d’affaires de la Défense.

Cette petite dernière de la collection Lemon Tri est une machine de consigne, qui récupère les lunchbox et les bouteilles en verre. Le principe est simple, les utilisateurices qui souhaitent prendre leur déjeuner à emporter peuvent maintenant le faire avec des lunchbox conçus par Re-Uz (fabriquées en France) fournies par la cantine et la cafétéria. 

Enfin, quand le repas est terminé, les utilisateurices ramènent le contenant à la machine Zeta, installée près des espaces de repas. Les emballages sont consignés, le montant versé au passage à la caisse est donc rendu au moment du dépôt du contenant dans à la machine.

Pour les bouteilles en verre Evian et Badoit, le principe de consigne est le même. Quand la bouteille est vide, il faut la ramener à la machine, qui rend le montant de la consigne.

 

 

Info citronnée : La consigne des bouteilles en verre n’est pas nouvelle en France. En effet, jusqu’au début des années 80, elles pouvaient être ramenées en magasin contre une rétribution monétaire. A cause de l’arrivée des emballages à usage unique, ce système a été considéré comme obsolète. Cependant, il signe actuellement son grand retour !

 

Avec ce système de consigne, les contenants sont ensuite récupérés pour être nettoyés et remis en circulation. Cela permet d’éviter de jeter quotidiennement de nombreux déchets plastiques et d’adopter facilement des bonnes habitudes zéro déchet au bureau.

La machine de consigne chez Sogeres
la machine de consigne Zeta chez Sogeres

Une pierre deux coups : qui dit installation, dit sensibilisation au tri et à la consigne

A l’occasion de l’installation des 3 machines, notre équipe s’est rendue sur place pour rencontrer les futur·e·s utilisateurices. L’objectif : leur expliquer le fonctionnement de la consigne et les sensibiliser aux bons zestes du tri et recyclage.

Durant le déjeuner, notre stand était installé à l’entrée des cantines, et de nombreux·ses collaborateurices sont venu·e·s nous voir. Et leurs retours ont été unanimes : cette initiative de consigne est très appréciée voire attendue, même par celleux qui n’ont pas pour habitude de prendre leur repas à emporter. Un beau pas en avant vers la réduction des déchets pour ces cantines qui accueillent des milliers de client·e·s par semaine.

 

Si vous aussi vous souhaitez vous équiper d’une machine de consigne Zeta, n’hésitez pas à nous contacter via notre formulaire de contact.

Sensibilisation au tri chez Total
sensibilisation au tri chez Sogeres
La machine zeta arrive chez Sogeres à Total

Salon de la Sobriété des UEED 2022

Salon de la Sobriété
des Universités d'été de l'économie de demain 2022

Cette année encore, Lemon Tri était présent aux Universités d’été de l’économie de demain, organisées par le Mouvement Impact France. Cette nouvelle édition porte un thème clair : la sobriété, ou plutôt, comment passer d’une sobriété subie à une sobriété choisie. Pour la première fois, nous tenions un stand au Salon de la Sobriété, l’occasion de sensibiliser au tri et au recyclage

La sobriété, kesako ?

Sujet de plus en plus en vogue, la sobriété, ce n’est pas seulement consommer moins mais mieux.

 

En effet, l’ADEME nous donne une bonne définition : “la sobriété consiste à nous questionner sur nos besoins et les satisfaire en limitant leurs impacts sur l’environnement, dans un contexte où les ressources naturelles sont limitées. Elle doit nous conduire à faire évoluer nos modes de consommation et plus globalement nos modes de vie, à l’échelle individuelle et collective”.

 

A l’échelle individuelle, la sobriété peut toucher beaucoup d’aspects de notre quotidien : consommation énergétique, style de vie, alimentation santé, etc. On peut viser la sobriété en réduisant sa consommation de viande ou de produits emballés, en baissant la climatisation, etc.

 

Cependant l’action individuelle ne suffit pas, elle doit être accompagnée d’engagements collectifs.

Universités d'été de l'économie de demain - sobriété

La sobriété, une affaire collective

La sobriété est l’affaire de tous. Elle doit aussi exister à l’échelle collective, particulièrement à l’échelle des entreprises. C’est là que les Universités d’été de l’économie de demain entrent en jeu !

Pour s’engager sur la sobriété, les UEED ont publié une tribune, signée par 84 dirigeant.e.s d’entreprises. Dans cette tribune, les 84 dirigeant.e.s souhaitent changer le modèle de l’entreprise en profondeur, en revoyant la stratégie, les objectifs et les moyens de les atteindre.

Cela passe par exemple par l’intégration de démarches d’économie circulaire, de relocalisation, de régénération de la biodiversité, ou encore des réductions carbone de l’entreprise alignées avec l’accord de Paris.

Nous avons pu retrouver ces dirigeant.e.s à l’occasion du salon le 30 août, comme Jean Moreau de Phenix, Eva Sadoun de Lita.co et Rift, Pascal Demurger de la MAIF, Hélène Bernicot du Crédit Mutuel Arkéa, Pierrick De Ronne de Biocoop, et bien d’autres.

Une 3ème édition pour les citrons

Lemon Tri était déjà présent lors des éditions précédentes des Universités d’été de l’économie de demain. A chaque fois, nous avons eu le plaisir de prendre la parole sur des sujets qui nous tiennent à cœur.

 

Sylvie Scalabre et Alice Maréchal, chargées de notre programme de transition étaient intervenues sur les coopérations à impact et l’inclusion des publics éloignés de l’emploi en 2019 et 2020.

 

Lors du salon, le collectif EC2027 a animé la Masterclass « comment intégrer l’économie circulaire à son business model ». EC2027, collectif dans lequel Lemon Tri s’engage, a pour objectif de placer l’économie circulaire au centre des préoccupations des décideurs politiques. Un franc succès pour le collectif avec une salle comble !

 

Cette année, nous tenions également un stand au salon des exposants. Nous avions sorti le grand jeu pour l’occasion, notre stand a piqué la curiosité de plus d’un.e participant.e. Au programme : roue du tri pour sensibiliser les participant.e.s au tri et au recyclage, devinettes, temps d’échange… Nos citrons ont pu profiter eux aussi du programme rythmé du salon. Grands débats, ateliers et masterclass, sur le bilan carbone, l’économie circulaire, la sobriété digitale ou encore la mobilité, il y en avait pour tous les goûts.

 

Une belle journée de partage, d’échange et de rencontres avec les acteurs et actrices du changement, au plaisir d’y retourner l’année prochaine !

Masterclass sur l'économie circulaire
conférence sur la sobriété - UEED 2022
Salon de la sobriété - scène principale

Forum Mondial 3Zéro 2022

Forum Mondial 3Zéro 2022

L’édition 2022 du Forum Mondial 3Zéro s’est déroulée les 5 et 6 septembre 2022 au Palais Brongniart. Lemon Tri est fière d’avoir été à nouveau partenaire de cet évènement pour l’accompagner dans la gestion de ses déchets et pour sensibiliser les participant.e.s aux bons zestes de tri !

Deux jours pour conjuguer justice sociale et transition écologique

Depuis sa création en 2008, le Forum Mondial 3Zéro se donne pour mission de rassembler tous les acteurs et toutes les actrices du changement : entreprises de l’ESS, organisations à but non lucratif, organismes publics, acteurs financiers, secteur scientifique et de l’innovation, réseaux citoyens et de jeunesses, médias… Durant deux jours, de nombreuses conférences, table-rondes, projections-débats et sessions de pitchs se sont ainsi succédées sur des sujets très variés : action environnementale, finance à impact, lutte contre les inégalités, mobilisation des jeunesses, solidarité internationale… Deux journées très riches en enseignements et en découvertes !

De nombreuses entreprises, associations et médias engagés étaient ainsi présents : Ma Petite Planète, Centre Yunus, le 104, Enactus, Acted, Mediatico ou encore Carenews ! Plusieurs animations ont animé ces deux journées comme la fresque des low-tech, de l’équité ou bien de la biodiversité, speed-meetings, ou bien des ateliers de trente minutes pour tout comprendre aux derniers rapports du GIEC ! 

Enfin, une grande projection-débat de Flee, un documentaire d’animation réalisé par Jonas Poher Rasmussen, a eu lieu le second jour dans le grand auditorium du Palais Brongniart.  Salué par les festivals de cinéma et la critique, ce film raconte l’histoire vraie d’un réfugié afghan.

Lemon Tri Forum Mondial 3Zero Convergences
Lemon Tri Forum Mondial 3Zero Convergences
Lemon Tri Forum Mondial 3Zero Convergences

Lemon Tri au Forum Mondial 3Zéro

Pour la troisième fois cette année, Lemon Tri a eu le plaisir d’être partenaire du Forum Mondial 3Zero. Un partenariat qui nous engage à double titre puisque Lemon Tri a accompagné le Forum dans la gestion de ses déchets tout en sensibilisant les participant.e.s aux bons zestes.

Fort de deux premières expériences, cette troisième collaboration a été un véritable succès ! Plusieurs îlots de tri ont été disposés au sein du Palais Brongniart, afin de permettre aux participant.e.s de trier finement à la source leurs déchets. Verre, canettes, bouteilles en plastique, papier, biodéchets, gobelets en carton… plus de 25 bacs ont trouvé une place de choix dans ce lieu d’exception.

De plus, Lemon Tri s’était aussi donné pour mission de sensibiliser un maximum de participants aux bons zestes. De supers ambassadrices du tri ont ainsi pu rencontrer et échanger avec des étudiants, de jeunes entrepreneurs engagés ou encore des journalistes venus tourner la roue du tri de notre Lemon Stand ! Nous avons également été conviés à une session de pitch dédiée aux modèles innovants, durant laquelle Laureline Barthez, chargée de relations publiques et RSE chez Lemon Tri, est intervenue. En retraçant l’histoire de Lemon Tri et en évoquant l’évolution de notre modèle, nos constantes remises en question pour conjuguer impact environnemental et social au maximum, Laureline a donné un bel aperçu de nos activités et du modèle dans le cadre duquel elles s’inscrivent !

Lemon Tri Forum Mondial 3Zero Convergences
Lemon Tri Forum Mondial 3Zero Convergences
Lemon Tri Forum Mondial 3Zero Convergences
Lemon Tri Forum Mondial 3Zero Convergences

Un grand merci au Forum Mondial 3Zero pour sa confiance ! Nous étions encore une fois ravis d’accompagner cet événement et d’y participer. Si vous avez manqué cette édition 2022, n’hésitez pas à suivre les actualités de Convergences.

N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez réaliser une prestation similaire pour votre événement !

Lemon Tri en tête de peloton à Deauville

Lemon Tri en tête de peloton à Deauville

La 11ème édition du Triathlon Deauville Normandie s’est déroulée du 16 au 19 juin 2022. Cet évènement sportif, le premier de France dans cette discipline, rassemble plus de 8000 participants, sans compter les milliers de visiteurs et les organisateurs, dans un cadre unique. Et cette année, Lemon Tri était aussi dans les starting blocks pour accompagner le triathlon dans la réduction de son empreinte écologique.

Deauville : sprint final vers le zéro déchet

Pour les passionnés, le Triathlon de Deauville Normandie est un évènement incontournable. Des milliers de triathlètes s’y donnent rendez-vous tous les ans, dans un cadre naturel exceptionnel : ligne de départ sur la plage, baignade dans la Manche, épreuve vélo sur les routes verdoyantes du Pays d’Auge, arrivée de la course à pied sur les mythiques planches de Deauville

Un environnement unique, que le triathlon entend bien préserver ! Labellisé “Triathlon Durable” depuis 7 ans, le Triathlon de Deauville Normandie voit plus loin. Soutenue par ses partenaires institutionnels et ses sponsors, le Triathlon Deauville Normandie poursuit ainsi un programme ambitieux pour atteindre le zéro déchet.

C’est dans ce contexte que le “tri” de Deauville a fait appel à Lemon Tri pour l’aider à optimiser la gestion de ses déchets !
Machines de consigne évènements

Notre plus grande opération depuis le début de l’année !

Lemon Tri a donc décidé de relever le défi et d’accompagner cet événement d’exception avec un dispositif tout aussi exceptionnel. Au total, 8 machines sponsorisées par Coca Cola ont été déployées sous le soleil Normand pour répondre à 3 objectifs :

1. Réduire les déchets grâce à un système de récupération des gobelets réutilisables

2. Augmenter le taux de captation et de recyclage des bouteilles et des gourdes en plastique

3. Optimiser la logistique lié au recyclage et au réemploi et faciliter le travail des organisateurs et des bénévoles

Présentation de nos athlètes

Nous avons proposé aux organisateurs du Triathlon une équipe composée de pas moins de 5 modèles de machines afin de répondre à leurs exigences en matière de développement durable. Notre dispositif sur mesure comprenait :

Quatre machines de la gamme Easy+ étaient présentes sur le tri. Les trois premières étaient chargées de collecter les gobelets consignés Re-Uz des visiteurs et de leur rendre directement leur consigne (une pièce de 2€). Ce système innovant qui a déjà fait ses preuves (notamment à Marsatac) a largement permis de désengorger les files d’attente aux buvettes et de réduire l’attente des visiteurs. Au total, ces machines ont permis de récupérer près de 1000 gobelets ! La dernière Easy+ était quant à elle chargée de récupérer des bouteilles plastiques consommées durant l’événement par les collaborateurs Coca Cola et de les stocker en vue de leur recyclage à 100% matière en circuit court.

Machines de consigne évènements

À destination des triathlètes, cette machine était disposée à l’arrivée du triathlon. Son endurance et sa performance ont largement contribué au processus de récupération des gobelets réutilisables. Ici, pas de consigne pour les gobelets mais pour chaque verre déposé, c’était un don de 1€ qui était réalisé au bénéfice de l’association Special Olympics, organisation sportive spécialisée dans la formation des enfants et adultes à déficience intellectuelle. Ici encore, la forte incitation a permis d’augmenter significativement les taux de collecte et donc de réemploi !

Machines de consigne évènements

Machine de consigne Liquid

Ce modèle unique en son genre a été réservé aux employés des buvettes présentes sur l’événement. Équipée d’une vis sans fin, cette machine permet de compacter les emballages et de réduire significativement leur volume, et donc de faciliter la gestion et le transport des bouteilles.
Machines de consigne évènements
Nous disposions sur place de notre propre zone de déchets. Nous avons pu y récupérer les gourdes plastiques en PEBD ainsi que les bouteilles plastique en PET. Au total, nous avons pu récupérer 74kg de PEBD et 234kg de PET pour le recycler intégralement.
Nous disposions sur cette même zone de notre broyeur Delta : du jamais vu dans l’histoire de Lemon Tri ! La Delta était chargée de broyer les bouteilles plastiques en paillettes sur place pour ensuite les transmettre à Infinéo qui les re-transforme, à son tour, en nouvelles bouteilles.
Machines de consigne évènements
Au total ce dispositif automatisé à grande échelle aura donc parfaitement su s’adapter aux différents types de déchets présents sur l’événement. La complémentarité de nos 8 machines nous ont permis de frapper fort en couvrant toutes les zones nécessaires, en favorisant la réduction des déchets, le recyclage, le réemploi et d’aider l’ensemble des organisateurs et bénévoles.

Nous remercions chaleureusement Coca Cola et le Triathlon de Deauville Normandie pour leur confiance ! N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez réaliser une prestation similaire pour votre événement !

Balade en Lemon Forêt

Balade en Lemon Forêt

Depuis 2017, Lemon Tri travaille avec EcoTree, une structure certifiée B Corp (comme nous) qui offre aux particuliers et aux entreprises la possibilité d’investir dans les arbres, la séquestration carbone et la préservation de la biodiversité. Retour sur notre balade en forêt de Pézarches, pour découvrir tous les secrets d’une gestion forestière durable !

Les nombreux services écosystémiques rendus par la fôret

C’est en Seine-et-Marne que les équipes d’EcoTree nous ont donné rendez-vous pour une après-midi découverte de la forêt de Pézarches. Une forêt périurbaine, à une vingtaine de kilomètres seulement de Marne-la-Vallée-Chessy, dans laquelle nous avons eu l’occasion d’apprendre énormément de choses sur l’importance des forêts, les nombreux services qu’elles nous rendent et ceux que nous pouvons leur rendre en retour !

En effet, les forêts nous rendent de nombreux services dits “écosystémiques”, c’est-à-dire qu’elles ont un impact positif sur tout l’écosystème, les êtres vivants et le milieu dans lequel ils vivent. Les forêts sont non seulement des puits de captation carbone, qui jouent un rôle clé dans la régulation du climat, elles fournissent aussi un habitat pour la faune et la flore. Elles ont également une fonction sociale, voire sacrée, et de nombreuses personnes dépendent d’elles (comme source de revenus, d’approvisionnement…).

Et pour renforcer et favoriser chacune de ces actions bénéfiques, l’homme peut aussi intervenir – et rendre à son tour des services à la forêt. C’est le rôle du gestionnaire de forêt, et la mission que s’est donnée EcoTree à Pézarches. L’objectif est de maintenir la forêt en bonne santé, et s’assurer qu’elle a tout ce dont elle a besoin pour se régénérer. C’est donc aux côtés de Pierre, ingénieur en agro-foresterie et Louise, ingénieure en biodiversité, que la visite s’est déroulée pour découvrir comment EcoTree intervient à Pézarches.

Visite de la forêt EcoTree à Pézarches
Pierre introduit le groupe
à l'agroforesterie durable
Visite de la forêt EcoTree à Pézarches
Louise explique comment réintroduire plus de biodiversité dans les forêts

Comment Eco Tree travaille?

Concrètement, EcoTree acquiert du foncier (soit des terrains nus, soit des forêts en carence, comme à Pézarches) et définit ensuite un projet (soit de plantation soit d’entretien) le plus durable possible : pas de coupes rases, pas d’engrais chimiques ni de pesticides, pas de monoculture…

Si EcoTree possède le terrain, les arbres, eux, ne leur appartiennent pas. Ils sont mis en vente en ligne sur leur site internet, et sont accessibles aux particuliers comme aux professionnels. Ces derniers peuvent choisir leur arbre en fonction de l’essence, de leur localisation ou encore de ce qu’il va leur rapporter. Car les arbres sont présentés comme de véritables investissements, à la fois écologiques et économiques. Prenons un exemple : pour 15€ il est possible de devenir propriétaire d’un Chêne Rouge, qui se trouve dans la forêt Melrand dans le Morbihan, qui sera exploité dans plus de 55 ans. Sur le plan écologique, les bénéfices de cet investissement sont estimés à 700 kg de CO2 absorbés sur toute la durée de vie de l’arbre, et sur le plan économique, le bénéfice espéré est de 45€ brut. Un investissement qui s’inscrit dans une logique de développement durable et qui se veut aussi rentable.

Visite de la forêt EcoTree à Pézarches
Visite de la forêt EcoTree à Pézarches

Et la compensation carbone dans tout cela?

Compensation carbone, crédits carbone, neutralité carbone… : ces mentions sont de plus en plus fréquentes et très souvent associées à la plantation d’arbres. Mais que signifient-elles vraiment? En fait, par abus de langage, on dit qu’un individu ou qu’une entreprise compense ses émissions de carbone lorsqu’il ou elle finance un projet environnemental à hauteur de ses émissions de CO2. Par exemple, une entreprise peut choisir d’investir dans une forêt ou un projet agroforestier en faisant coïncider les bénéfices écologiques de cet investissement avec le bilan carbone de ses activités. En obtenant ainsi une sorte d’équilibre, de balance, l’entreprise peut se targuer d’être “neutre en carbone”.

Pourquoi ça pose problème?

• Cette pratique ne met pas l’accent sur les efforts de réduction des émissions de gaz à effet de serre et elle peut devenir une excuse pour continuer à en émettre. Il vaut toujours mieux réduire ses émissions carbone que de les compenser !

• La séquestration du carbone par les arbres est un processus long. Les émissions à compenser sont émises dans l’atmosphère dans l’immédiat alors que le processus de compensation s’étale sur plusieurs années, sur toute la vie de l’arbre. Pendant tout ce temps donc, le carbone émis dans l’atmosphère continuera à produire ses effets néfastes.
• La pratique de compensation mène parfois à des confusions. La plantation d’arbre est seulement un mode de stockage du carbone et celui-ci ne disparaît pas ! Il est simplement incorporé par l’arbre. Quand l’arbre meurt, se décompose ou lorsqu’il brûle, il rejette le carbone qu’il séquestre pendant ses années de vie.

• Enfin, ces expressions portent à confusion, en intégrant dans un calcul carbone des arbres qui auraient été plantés même sans l’intervention d’une entreprise en laissant croire que l’entreprise est à l’origine de la plantation, alors que cette dernière a juste participé au financement du projet.

Selon la comptabilité utilisée par EcoTree, un arbre en moyenne stocke 25 kg équivalent CO2 par an. Ceci reste une moyenne : l’arbre absorbe moins de CO2 lorsqu’il est jeune car la photosynthèse est moins efficiente avec moins de surface feuillue. La quantité de carbone stockée dépend aussi de l’essence de l’arbre et du climat.

Les bienfaits de notre Lemon Forêt

Chez Lemon Tri, vous l’aurez compris, nous envisageons donc ce partenariat comme une façon de renforcer notre impact, en contribuant à un projet qui prend soin de nos forêts. Et si nous avons commencé à investir en 2017 dans la Lemon Forêt avec des Épicéas de Sitka, ce n’est que plus récemment en 2021 que nous avons opté pour un investissement plus symbolique : en plantant 1 arbre par salarié et par mois travaillé. Une “Lemon Forêt” comme nous aimons l’appeler, qui grandit à mesure que l’équipe s’agrandit.

Visite de la forêt EcoTree à Pézarches
Les 1300 arbres de la Lemon Forêt sont répartis
dans différentes régions
Visite de la forêt EcoTree à Pézarches
Plusieurs essences d'arbres composent
également la Lemon Forêt

Face à des forêts de plus en plus menacées, leur protection nous semble indispensable à rebours des logiques de compensation et de greenwashing. Dans la forêt d’entreprises qui se targuent de neutralité carbone, nous sommes fiers d’avoir choisi une B Corp qui partage les valeurs qui nous sont chères ! Merci EcoTree de nous avoir accueilli et longue vie aux forêts !

Lemon Tri et Rejoué unissent leurs forces !

Lemon Tri et Rejoué unissent leurs forces

Lemon Tri unit ses forces à celles de Rejoué afin d’ouvrir ensemble un éco-pôle dans le Val-de-Marne. Un site 100% dédié au réemploi et au recyclage mais aussi à l’insertion socio-professionnelle de publics éloignés de l’emploi. Claire Tournefier, fondatrice de Rejoué, et Augustin Jaclin, cofondateur et président de Lemon Tri, étaient invités dans l’émission ESS On Air de Mediatico pour évoquer ce partenariat !

Rejoué : vous connaissez ?

Rejoué est un atelier d’inclusion socioprofessionnelle qui donne une seconde vie aux jouets. L’association collecte, principalement auprès des citoyens ou au sein des entreprises, trie, vérifie, complète et nettoie écologiquement des jouets, jeux et livres qui, remis à neuf, sont ensuite vendus à petits prix ou offerts à des enfants qui en ont besoin. Ce travail minutieux est réalisé par des personnes éloignées de l’emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières et accompagnées par Rejoué dans la construction de leur projet professionnel et la résolution de leurs problématiques sociales.

Une structure de l’ESS avec laquelle nous partageons donc un même ADN : celui de porter un projet à fort impact environnemental et social.

Rejoué association d'insertion

Le contexte du projet

Installée à Vitry-sur-Seine dans un ancien centre de tri postal, l’association Rejoué doit quitter ce lieu d’ici mars 2023. Quant à nous chez Lemon Tri, nous sommes à la recherche d’un entrepôt dans le sud-est parisien pour essaimer notre activité.

C’est donc tout naturellement que nos deux structures de l’économie sociale et solidaire se sont rapprochées l’une de l’autre dans le cadre de leur recherche de site.
« La vision de Lemon Tri est de travailler en écosystème avec d’autres structures, commerciales ou associatives, qui partagent les mêmes valeurs et les mêmes engagements que nous. A ce titre, nous sommes ravis de pouvoir allier nos forces à Rejoué, qui, comme nous, oeuvre depuis des années à la préservation de ressources, la promotion de l’économie circulaire et l’insertion sociale par l’emploi”. Augustin Jaclin, co-fondateur de Lemon Tri
Rejoué association d'insertion

Un projet à fort impact environnemental et social

Pour ce futur site qui accueillera nos éco-activités respectives, nos recherches se concentrent sur le Val-de-Marne.
Le choix du Val-de-Marne en chiffres clés :

• 20 900 tonnes de jouets jetés chaque année en Ile-de-France¹

• Près de 9 déchets plastique sur 10 ne sont pas recyclés en Île-de-France² alors même qu’un jouet sur deux est réemployable³

• 7,3% de taux de chômage dans le Val-de-Marne, un des plus élevés de la région île-de-france⁴

• Près de 30% des demandeurs d’emploi déclarent au moins un frein social à l’emploi (numérique, santé, garde d’enfants, accès aux droits…)⁵

¹ Calcul basé sur les chiffres de l’ADEME rapportés à la population en Île-de-France
² Étude sur l’estimation du potentiel de réemploi des jouets de l’ADEME
³ Étude de l’Observatoire régionale des déchets d’Île-de-France “Déchets plastique en Île-de-France : une production dispersée et un recyclage insuffisant”
⁴ Dossier complet de l’INSEE sur le département du Val-de-Marne
Pôle Emploi

Ce territoire d’implantation n’a donc pas été choisi au hasard. Rejoué, initialement implantée à Paris, a déjà choisi le Val-de-Marne en 2017 pour y déménager une première fois son atelier afin de répondre aux besoins grandissants tant en termes de collecte que d’accompagnement. Quant à Lemon Tri, cette deuxième antenne en Île-de-France nous permettra de mieux mailler la région et donc de renforcer notre impact.

L’ouverture de ce futur éco-pôle d’activités est une opportunité pour le monde associatif et le monde de l’entreprise de faire équipe et de :

• Répondre à la problématique de réduction des déchets sur le territoire en proposant des solutions à l’échelle locale

• Créer des emplois locaux inclusifs et non délocalisables pour les publics éloignés de l’emploi

• Engager des dynamiques positives et collectives en proposant des services de proximité envers les citoyens, les collectivités et les entreprises du territoire.

Ce projet dont l’ambition est de maximiser les impacts des deux structures tant au niveau social qu’environnemental contribuera à faire du Val-de-Marne un territoire d’innovation sociale et économique local pour la transition écologique.

Collectes en vélo-cargo

Collectes en vélo-cargo

Dans le cadre d’une expérimentation menée par Sogaris et soutenue par la Ville de Paris, Lemon Tri s’est associée au début de l’été 2022 à Olvo pour proposer à ses clients parisiens une solution de collecte des déchets en vélo-cargo. Retour en chiffres sur les premiers mois de cette expérimentation et présentation de ces micro-hubs de logistique tactique et de leurs nombreux intérêts pour la ville de demain.

Micro-hubs de logistique tactique : qu’est-ce-que c’est et comment ça marche ?

Avis aux parisiens et parisiennes qui nous lisent, vous avez peut-être remarqué l’apparition d’un nouveau dispositif dans les rues de l’hyper-centre : des micro-hubs de logistique tactique. De quoi s’agit-il? À mi-chemin entre des mini-entrepôts et du mobilier urbain, les micro-hubs sont des modules qui fonctionnent comme des petits “QG” de logistique : ils permettent de stocker de manière intermédiaire des flux de marchandises (ou de déchets !) et de faciliter leur livraison en vélo-cargo. 

Ces modules, éco-conçus en bois de robinier, ont pour objectif d’optimiser les activités de cyclo-logistique, comme celles de la coopérative Olvo, avec qui Lemon Tri s’est associée pour proposer des collectes de déchets en vélo-cargo.

Lemon Tri collecte des déchets pour entreprises

Lemon Tri x Olvo : Roulez jeunesse !

C’est donc aux côtés d’Olvo que Lemon Tri a décidé de relever le défi de collecter les déchets de nos clients à vélo. Fondée en 2015, Olvo est une société coopérative et participative (SCOP) spécialisée dans la cyclo-logistique, basée tout près de notre entrepôt pantinois, à Aubervilliers. Alors concrètement, la collecte en vélo-cargo, comment cela fonctionne ?

• Un cyclo-logistien de chez Olvo assure la collecte chez les différents clients concernés
• Il charge les déchets dans son vélo-cargo et les ramène au micro-hub

• Les déchets sont identifiés et stockés dans le module de manière sécurisée, et attendent sagement le passage d’un collecteur Lemon Tri

Lemon Tri propose des collectes de déchets en vélo-cargo
Résultat : un seul passage en camion jusqu’au micro-hub, au lieu de multiples trajets dans les rues de Paris. De retour à Pantin, les déchets sont pesés, qualifiés et envoyés au recyclage, comme d’habitude ! Rien ne change : ni le prix ou la qualité de notre service, ni la traçabilité. Ce qui change en revanche : l’impact de cette collecte !

De nombreux intérêts

Cette expérimentation, d’une durée d’un an, porte de nombreuses ambitions, tant sur le plan environnemental que social. Tout d’abord, le premier objectif est d’encourager et d’optimiser la cyclo-logistique dans les rues de Paris. De plus en plus sollicitée, cette forme de logistique décarbonée a besoin de ces espaces intermédiaires pour être plus efficace. Alors même qu’il est très difficile de trouver du foncier à Paris, ces micro-hubs sont installés au plus près des bureaux et des commerces intra-muros. Ils permettent donc d’éviter de nombreux allers-retours vers des entrepôts lointains et donc de réduire les nuisances : pollution de l’air et sonore, embouteillages etc. 

La logistique est plus que jamais indispensable au fonctionnement de nos villes, et elle se doit d’être socialement et environnementalement responsable. Cette expérimentation entend donc également fédérer des acteurs de l’ESS et de l’économie circulaire pour décarboner durablement nos usages et promouvoir une logistique plus responsable dans la capitale, pour la planète et les hommes !
Lemon Tri collecte des déchets pour entreprises

Premier bilan

Depuis le début de l’expérimentation : • Nous nous sommes rendus 13 fois au hub • Cela nous a permis d’éviter 78 trajets dans Paris intra-muros pour nous rendre chez nos différents clients • Au total, ces trajets représentent plus de 260km, soit un peu plus de 39 litres de diesel. • En termes de CO2, cela représente plus de 100 kg d’émission évitées, soit l’équivalent d’un Pantin-Brest en voiture

Un impact positif sur l’environnement donc, mais pas que. Ce dispositif a d’autres externalités positives :
• Ces kilomètres non parcourus sont autant d’heures en moins passées sur la route pour nos collecteurs, environ 32 heures
• Avec les difficultés liées aux sites parisiens, nous estimons que cela correspond à entre 6,5 et 13 heures passées à se garer
• Et 12,5 heures passées dans les bouchons !
• Contre 15 minutes en moyenne passées au hub, situé dans une contre allée où nos véhicules peuvent facilement se garer ou s’arrêter sans gêner la circulation !

Lemon Tri collecte des déchets pour entreprises
Si l’expérimentation s’avère concluante, elle pourrait déboucher sur un déploiement à plus grande échelle de ces solutions de logistique modulaire. Alors, longue vie au tri et roulez jeunesse !

Vous souhaitez vous aussi recycler vos déchets de bureau ? Vos papiers, bouteilles, canettes, cartons, mégots etc ? Faites appel aux services de Lemon Tri, contactez-nous !

Les machines de déconsigne Lemon Tri au festival Marsatac

Les machines de déconsigne Lemon Tri au festival Marsatac

À Marseille, pour la 24e édition de son festival de musique, Marsatac a mis les bouchées doubles concernant la gestion des déchets sur l’événement. Après avoir expérimenté les machines de déconsigne pour les gobelets réutilisables l’année dernière, Marsatac a fait de nouveau appel à Lemon Tri pour sa solution de consigne en festival. Cette année, 12 machines de déconsigne ont donc été déployées au Parc Borély pour le festival marseillais.

La consigne automatique de gobelet, une solution pour les Ecocups

Marsatac renforce son engagement pour le développement durable et solidaire. Parmi les multiples mesures responsables, la politique de gestion des déchets de l’événement se veut exemplaire. En s’engageant vers la réduction des déchets, Marsatac souhaite minimiser l’impact environnemental de son festival.

Qui dit festival responsable, dit gobelets en plastique réutilisables et consignés ! Mais qui dit consigne dit souvent fil d’attente au bar pour retourner son gobelet. Un vrai frein pour les festivaliers qui préfèrent parfois abandonner leur Ecocup plutôt que de passer du temps dans la file d’attente. Face à cette problématique, Marsatac fait de nouveau appel au duo Re-Uz et Lemon Tri pour la solution de consigne des gobelets avec les déconsigneurs automatiques : des machines de tri qui rendent la consigne. Ces automates de déconsigne d’Ecocups permettent de les récupérer, trier et de rendre la consigne.
Marsatac 2022

Marsatac x Re-Uz x Lemon Tri , objectif festival zéro déchet

Après avoir expérimenté le dispositif l’année dernière, Lemon Tri a déployé pour la seconde fois les déconsigneurs de gobelets réutilisables sur le festival. Ce sont donc 12 machines de consigne automatiques d’Ecocup Easy+ qui ont collecté les gobelets réutilisables et rendu leur consigne aux 40 000 festivaliers présents.

Grâce à cette solution de collecte d’Ecocups, 20 500 gobelets en plastique réutilisables ont été récupérés sur ces 3 jours de festival. Autant de consignes de 1€ ont été rendues par les automates de déconsigne d’Ecocup. Ainsi, les gobelets seront nettoyés et réutilisés pour d’autres événements ! Une solution responsable pour un événement zéro déchet.

Automate de consigne Lemon Tri au festival Marsatac

Un grand merci à Marsatac pour sa confiance et à Re-uz, l’expert des gobelets réutilisables, auprès de qui nous avons mené cette opération en faveur du réemploi et du zéro déchet.

Si vous aussi vous souhaitez organiser un festival zéro déchet 100% consigne, n’hésitez pas à nous contacter !

Big Tri chez Big Mamma

Big tri chez Big Mamma

La nouvelle adresse marseillaise du groupe Big Mamma opte pour un tri 100% local et inclusif en confiant la gestion de ses déchets au duo Lemon Tri – Les Alchimistes. Au menu de cet établissement de 415 couverts : sensibilisation des équipes, tri à la source et collecte pour un recyclage ou compostage en circuits courts !

L’addition salée des déchets dans les restaurants

En France, un tiers de nos poubelles est composé de biodéchets. Et dans le secteur de la restauration, on estime qu’ils représentent chaque année plus de 350 000 tonnes, rien qu’en Île-de-France ! Des restes alimentaires, épluchures et autres matières organiques composées essentiellement d’eau et de nutriments, qui finissent trop souvent enfouis ou incinérés, alors même qu’ils pourraient revenir à la terre pour nourrir les sols. Face à ce constat, des établissements font le choix de trier à la source leurs biodéchets, mais pas que !

Car si le tri des déchets alimentaires permet significativement de réduire le volume de ses poubelles, il est essentiel de trouver des solutions pour réduire, réemployer ou recycler les deux autres tiers des déchets résiduels de la “poubelle noire”. L’occasion donc de s’inscrire dans une démarche vertueuse.
Le duo Lemon Tri Les Alchimistes gestion des déchets restaurants

Carton, verre, bidons en plastique, polystyrène, conserves, cagettes… À Marseille, le restaurant Splendido a ainsi fait le choix de trier à la source un maximum de déchets pour optimiser leur collecte et leur recyclage, en plus de ses biodéchets. Différents bacs et conteneurs de tri ont ainsi été positionnés dans les coulisses de cet établissement de près de 1400m2. Les équipes ont été formées aux bons zestes pour que Lemon Tri et Les Alchimistes collectent des gisements propres et bien triés. Ainsi, ils n’ont plus qu’à être conditionnés et valorisés en circuits courts, sans étape de sur-tri intermédiaire !

Une formule de gestion des déchets trois étoiles

Cette formule 100% complète est aussi très transparente, et permet au Splendido de suivre en temps réel tout le devenir de ses déchets : quantité générée, qualité du tri, impact des gestes de tri (économies d’eau, émissions de CO2 évitées etc). Un suivi qui permet de s’inscrire dans une réelle démarche d’amélioration, de mesurer sa progression mais aussi communiquer à tous les membres de l’équipe des rapports faisant l’état des lieux des efforts fournis, et de maintenir ainsi tout le monde motivé !

Depuis son lancement en février, ce partenariat marseillais a déjà permis d’économiser 145 000 litres d’eau et d’éviter l’émission de 5,7 tonnes de CO2. Confier la gestion de ses déchets à deux acteurs implantés localement permet également de réduire au maximum les kilomètres parcourus, et de privilégier l’emploi local ! Des valeurs qui résonnent avec les engagements du groupe Big Mamma, récemment certifié B Corp.

Gestion des déchets pour les restaurants

Lemon Tri et Les Alchimistes sont fiers de relever ensemble ce nouveau défi ! Longue vie au Splendido, longue vie au tri et basta cosi !

Découvrez d’autres collaborations Lemon Tri x Les Alchimistes en région PACA !

Gestion des déchets Docks Village Marseille

Les Docks Village misent sur le recyclage

Gestion des déchets en EHPAD

Dans les EHPAD, le recyclage à tous les âges !

Des bouchons pour des gradins (la suite)

Des bouchons pour des gradins (la suite)

Il y a quelques mois, nous vous annoncions le démarrage d’une grande collecte de bouchons lancée avec nos amis du Pavé SAS Minimum. Objectif : collecter 10 millions de bouchons localement pour réaliser les gradins des futurs équipements : le Centre Aquatique et son Franchissement à Saint-Denis d’une part, et l’Arena de la Porte de La Chapelle d’autre part. On fait le point sur les avancements de ce projet !

Plus de 10 000 sièges de gradins à réaliser

Les Maîtres d’Ouvrages de ces deux infrastructures – respectivement la Métropole du Grand Paris et la Ville de Paris – ont pour ambition de réaliser des projets écologiques, inclusifs et solidaires. Pour y parvenir, ils entendent recourir au maximum à l’économie circulaire, à l’innovation sociale ainsi qu’au secteur du handicap, le tout en créant de la valeur sur leurs territoires et en visant la neutralité carbone. Un sacré défi pour ce qui s’annonce être une formidable fête et émulation sur notre territoire d’implantation d’origine : la Seine-Saint-Denis.

Les deux projets seront à faible impact carbone, et répondront de manière pérenne aux besoins des habitant.e.s. Les sièges de gradins seront notamment 100% circulaires, puisque composés du super éco-matériau développé par nos amis SAS Mimimum.

Entièrement constitué de déchets plastiques récupérés et transformés localement, Le Pavé est un matériau sain, durable et 100% circulaire, qui se scie, se perce, se ponce et qui peut être broyé à nouveau pour être réutilisé encore et encore !

Projet recyclage bouchon siège de gradins Lemon Tri Le Pavé SAS Minimum

Objectif collecter localement 1,5 million de bouchons !

Afin de fournir l’éco-matériau de ces gradins de la manière la plus locale possible, SAS Minimum s’est lancé le défi -un peu fou- de collecter des millions de bouchons auprès des Franciliens et Franciliennes. Objectif : sourcer les bouchons à proximité du lieu de fabrication des gradins, en Seine-Saint-Denis à Aubervilliers. Il y a plus de 10 000 gradins à fournir (7800 sièges pour l’Arena 2 et 3000 sièges pour la Piscine Olympique, soit au total 100 tonnes de plastique recyclé, et plus de 300 tonnes de CO2 évités).

Une soixantaine de points de collecte a donc été déployée dans toute l’Île-de-France pour qu’un maximum de Franciliens et de Franciliennes puissent apporter leur bouchon à l’édifice. Ces collecteurs, répartis dans des écoles mais aussi des magasins, des parcs d’attraction, des bureaux, des salles d’escalade ou encore des tiers-lieux comme La Recyclerie ou La Cité Fertile, sont eux-mêmes conçus avec le matériau qui composera les sièges !

Les bouchons sont ensuite collectés par nos soins et massifiés dans notre entrepôt Pantinois, avant d’être livrés à SAS Miminum, à seulement 4km de là. Une démarche 100% locale et made in Seine-Saint-Denis ! 

Projet recyclage bouchon siège de gradins Lemon Tri Le Pavé SAS Minimum
Projet recyclage bouchon siège de gradins Lemon Tri Le Pavé SAS Minimum
Projet recyclage bouchon siège de gradins Lemon Tri Le Pavé SAS Minimum
Projet recyclage bouchon siège de gradins Lemon Tri Le Pavé SAS Minimum
Projet recyclage bouchon siège de gradins Lemon Tri Le Pavé SAS Minimum
Projet recyclage bouchon siège de gradins Lemon Tri Le Pavé SAS Minimum
Projet recyclage bouchon siège de gradins Lemon Tri Le Pavé SAS Minimum
Projet recyclage bouchon siège de gradins Lemon Tri Le Pavé SAS Minimum
Projet recyclage bouchon siège de gradins Lemon Tri Le Pavé SAS Minimum

Lemon Tri tient à remercier ses partenaires sans qui cette collecte ne serait pas possible : innocent et Bouygues Bâtiment Île-de-France !

Découvrez les points de collecte accessibles près de chez vous !

Découvrez le projet en vidéo !

Du bon zeste au recyclage des bouteilles

Du zeste de tri au recyclage des bouteilles

Que se passe-t-il après votre bon zeste de tri ? Que devient votre bouteille en plastique une fois disparue dans la machine de tri, le bac de tri ou votre belle poubelle jaune ? Nos nouveaux citrons sont partis en visite dans une de nos filière de recyclage des bouteilles, France Plastiques Recyclage (FPR), pour mettre en lumière la seconde vie secrète de vos déchets. C’est dans cette usine de pointe, située à l’Ouest de Paris, que Lemon Tri envoie une partie de ses collectes de bouteilles en plastique PET. Ce plastique recyclable issu de la transformation du pétrole est principalement utilisé pour la fabrication de bouteilles, flacons, pots ou encore des barquettes alimentaires. Lorsqu’il est traité pour être recyclé, il devient ce qu’on appelle du rPET (recycled polyethylene terephthalate) et peut être transformé à nouveau en bouteille, flacon etc. C’est le défi que FPR a choisi de relever !

Une usine de pointe pour le recyclage des bouteilles et plastiques PET

FPR a pour mission de transformer les balles de plastique PET en paillettes puis en granulés rPET répondant aux normes sanitaires et réglementaires exigeantes du secteur de l’agro-alimentaire. Chaque année, cette usine compte près de 45 000 tonnes de balles de bouteilles PET entrant pour 33 000 tonnes de rPET sortant. Ici vos bouteilles redeviennent des bouteilles. Un recyclage qui permet, non seulement de donner une seconde vie à votre déchet, mais également de le valoriser. Quoi de mieux qu’une bouteille pour fabriquer une bouteille ?

Afin d’y parvenir, ce sont 22 étapes d’épuration, de sélection et de contrôle qui ont été mises en place au sein de cette usine de pointe. Ces étapes sont guidées par 3 critères de conformité :

1- La taille des paillettes : Si la paillette de PET est inférieure à 2x2mm, elle risque de brûler plutôt que de fondre, cela risque alors de créer des tâches noires sur les futurs emballages alimentaires. Il est important de les écarter de la production de paillettes.

2- La couleur de la matière : afin que le granulé fabriqué à l’issu du traitement de la matière soit uniforme et corresponde aux exigences esthétiques du secteur alimentaire toute l’année, FPR suit des “recettes” pour assurer la constance du produit final. Ils mélangent en quantité contrôlée les paillettes selon leur couleur.

3- Les points noirs présents sur la matière : Si le granulé final présente des défauts de ce type, il risque de provoquer des contraintes tant sur le plan esthétique que qualitatif lors de sa transformation chez le client. Ainsi, il est important de les écarter du gisement.

Pas de panique ! Pour la matière déclassée, il n’est pas question de l’envoyer à l’incinération ou à l’enfouissement. Elle est récupérée et revendue pour la fabrication de fibres textiles par exemple.

La recette du recyclage des bouteilles

Comme nous l’avons dit un peu plus haut, ce sont 22 étapes qui sont suivies lors du recyclage des bouteilles PET. On vous donne la recette :

1. Ouvrez la balle de bouteilles et retirez les matières indésirables telles que le métal ;

2. Retirez les étiquettes sur les bouteilles ;
3. Un des secrets du rPET de qualité, c’est sa couleur ! Les industriels veulent des bouteilles recyclées claires et transparentes. Pour cela, il faut séparer les flux de plastiques clairs des plus foncés. Posez donc les bouteilles sur les tapis magiques du tri automatique qui les séparera par couleur et par matière.

4. Faites broyer les bouteilles et plastiques PET pour obtenir des paillettes puis séparez les bouchons et cerclages (en plastique PEHD principalement) des bouteilles (en PET) ;

[…]
11. Après avoir nettoyé, séché et trié vos paillettes par tailles, passez au tri optique !  Après cette étape, envoyez vos paillettes au laboratoire de l’usine pour y effectuer un contrôle qualité. Vous trouverez peut-être la présence de matériaux étrangers, d’autres plastiques ou de plastiques colorés dont on ne veut pas ! Veillez également à la distribution de la taille des paillettes ainsi que leur qualité de lavage ;

[…]
15. Après 3 phases d’épuration de la matière, vous pouvez enfin passer à l’étape des granules ! Pour cela, faire fondre vos paillettes en forme de spaghettis et les passer immédiatement sous l’eau afin de les solidifier. Enfin, découpez vos spaghettis de plastique en petites granules ;

16. À nouveau, contrôlez la qualité et surveillez la présence des fameux points noirs, la couleur, la taille et la forme des granules de plastique. À cette étape, on considère la matière comme du a-PET (polyéthylène téréphtalate amorphe). Les granules sont alors bleues translucides ;

[…] 18. Faites ensuite cristalliser et décontaminer vos granules. Pour cela, effectuez un passage très rapide “chaud-froid” qui les rendra opaques et plus résistantes. Pour la décontamination, stockez les granules de plastique pendant 7h00 à 200°C (leur température de fonte étant de 250°C) afin de les faire transpirer et d’en évacuer tous les indésirables. Pendant cette étape de décontamination, les réactions chimiques recréées les propriétés de la matière et lui permette de ne pas perdre sa qualité.

[…] 21. Après différents nouveaux contrôles de qualité, vous pouvez désormais appeler vos granules du rPET et les stocker !

22. Enfin, livrez-les chez les producteurs qui n’auront plus qu’à les transformer en bouteilles claires et transparentes prêtes à rejoindre votre rayon boisson !

Le recyclage des bouteilles est une recette difficile et très technique, mais qui permet de boucler la boucle ! Ce circuit de recyclage fermé dit “bottle-to-bottle” réduit de 3 fois l’émission de CO2 par rapport à la production de résine de PET vierge issue du pétrole. Une solution vertueuse pour les quelques 25 millions de bouteilles en plastique PET consommées chaque jour en France (source : France TV info) ! Cependant, le meilleur déchet reste celui que l’on ne produit pas. La solution la plus vertueuse réside avant tout dans la réduction de notre consommation de bouteilles en plastique.

Découvrez la machine de consigne et de tri Lemon Tri la plus proche de chez vous pour y déposer vos bouteilles !

Lemon Tri ramène le tri solidaire dans sa ville d’origine

Lemon Tri ramène le tri solidaire dans sa ville d’origine

Lemon Tri a posé ses valises pour la première fois à Pantin en 2011. Avec 350 machines installées partout en France, il était tout naturellement nécessaire que nos machines débarquent aussi à Pantin ! Zoom sur les deux machines intelligentes de tri installées en ville pour encourager les pantinois.e.s à adopter les bons zestes !

Cap vers le zéro déchet

En plein coeur de Pantin, rue Lucienne Gérain et rue Denis Papin (dans le Square Ephémère), vous trouverez deux jolies machines désignées par nos soins. Ces 2 « Easy + » habillées aux couleurs de la ville permettent aux habitants de déposer leurs canettes et bouteilles en plastique. La Ville de Pantin a ainsi choisi elle aussi de renforcer ses engagements pour les enjeux écologiques. Cette démarche est d’autant plus louable qu’abandonner ses déchets dans la nature endommage notre planète pour de longues années : non recyclée, une bouteille en plastique PET met entre 100 et 150 ans à se décomposer dans la nature (source : Citéo). Côté canettes, le constat n’est pas moins alarmant et la nécessité d’agir toute aussi grande puisqu’à l’heure actuelle, seules 67% des canettes sont recyclées (source : Challenges).

Machine de tri Lemon Tri Ville de Pantin
Pour combattre ces travers , ici, rien de plus simple. Il vous suffit d’insérer votre bouteille ou canette, code-barres vers le haut dans la machine, qui la stockera jusqu’à sa collecte. Les emballages seront ensuite mis en balle, affinés, broyés et nettoyés pour ensuite être transformés en nouveau contenants. Vous participez ainsi directement à la mise en place de tout un cycle de recyclage, et vous vous engagez dans le même temps dans la lutte contre l’incinération et l’enfouissement des déchets.

Un recyclage écologique… mais aussi solidaire !

A chaque emballage déposé, c’est une association qui reçoit 1 centime. Rue Lucienne Gérain, c’est l’association Ecobul qui sera créditée. Quant au Square Ephémère, l’association concernée n’est autre que le Secours Populaire !

100% locale, Ecobul est une association pantinoise qui a « vocation à animer, soutenir, valoriser et porter des initiatives citoyennes écologiques et solidaires sur le territoire de Pantin et au-delà » (source : Ecobul). Entre organisation d’ateliers, de soirées, de débats et de réflexions, Ecobul participe directement au dynamisme de notre territoire.

Le Secours Populaire est quant à elle une association reconnue d’utilité publique. Elle agit pour un monde plus juste et plus solidaire, en permettant à chacun de s’émanciper et trouver sa place de citoyen, là où il vit, travaille ou étudie. Son champ d’action est étendu : le Secours Populaire s’engage dans des domaines variés tel que l’alimentaire, le médical, le juridique, la formation, l’insertion professionnelle, mais aussi dans l’accès au droit, à la culture et aux loisirs.

Avec vos emballages, vous avez ainsi la capacité de vous engager aux côtés de ces deux acteurs majeurs de la Solidarité et de l’Ecologie, le tout sans dépenser 1 centime !

Machine de tri Lemon Tri Ville de Pantin
Machine de tri Lemon Tri Ville de Pantin

Ces deux machines incarnent donc tout ce qui compte pour nous : le tri intelligent et incitatif, et la solidarité. Nous remercions la Ville de Pantin pour sa confiance, et nous vous remercions dès maintenant pour votre engagement aux côtés d’Ecobul et du Secours Populaire. À vos emballages !

Journées Portes Ouvertes du Printemps

Journées Portes Ouvertes du Printemps

C’est le Printemps ! L’occasion de faire le grand ménage… dans ses poubelles ! Lors de nos Journées Portes Ouvertes, nous avons eu l’occasion de faire découvrir à nos clients, partenaires mais aussi habitant.e.s du territoire comment bien faire le tri pour réduire le volume de nos poubelles.  Au programme : une présentation et un échange autour des problématiques liés au traitement des déchets,  une mise en pratique pour diminuer le volume de nos poubelles tout-venant et une visite de nos plateformes logistiques ! 

Depuis sa création, Lemon Tri a toujours joué la carte de la transparence à fond, en ouvrant les portes de ses entrepôts lors de Journées Portes Ouvertes ! Un format qui incarne notre volonté d’interagir avec les acteurs locaux mais aussi de sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux de l’économie circulaire. Une occasion idéale pour fédérer différents publics (clients, partenaires, scolaires, associations locales, habitants du territoire), de leur faire découvrir nos activités et le secteur dans lequel nous évoluons, souvent méconnu mais pour lequel l’intérêt et la curiosité ne font que s’intensifier.

Malgré le mauvais temps, c’est bien sous le thème du printemps que nous avons souhaité organiser cette édition 2022. Car la saison des « grands ménages » est l’occasion parfaite pour faire le tri dans ses affaires, mais aussi dans ses poubelles. Après une rapide présentation des principaux enjeux auxquels le secteur des déchets fait aujourd’hui face, nous avons proposé aux participant.e.s de mettre la main à la pâte et de vider leur sac (poubelle) ! 

Eh oui, chez Lemon Tri, on ne fait pas les choses à moitié ! Emballages plastiques à usage unique, épluchures, déchets issus de la restauration à emporter… Tout y est passé ! L’idée : réfléchir à des manières de valoriser ces déchets ou bien de les remplacer par des alternatives réutilisables ! Une intervention d’Élodie, citron en charge des filières chez Lemon Tri, est venue complétée ce temps d’échanges et de réflexions, avant de terminer en beauté avec une visite de nos plateformes logistiques afin de voir concrètement ce que deviennent les déchets collectés par Lemon Tri ! 

Journée Portes ouvertes Lemon Tri
Journée Portes ouvertes Lemon Tri
Journée Portes ouvertes Lemon Tri
Journée Portes ouvertes Lemon Tri
Journée Portes ouvertes Lemon Tri
Journée Portes ouvertes Lemon Tri
Journée Portes ouvertes Lemon Tri
Journée Portes ouvertes Lemon Tri

Merci à toutes les personnes qui nous ont rendu visite ! Et pour ne pas manquer notre prochaine Journée Portes Ouvertes, inscrivez-vous à notre newsletter !

Le tri pose ses valises au Life Hôtel

Le tri pose ses valises au Life Hôtel

Première destination touristique au monde, la France compte sur son seul territoire plus de 18 000 hôtels ! Un secteur en pleine évolution et qui doit constamment s‘adapter aux nouvelles attentes des voyageurs, notamment écologiques. Rencontre avec l’établissement Life Hôtel à Marseille qui a décidé de s’inscrire dans une démarche éco-responsable et d’adopter les bons zestes aux côtés de Lemon Tri.-

Trier dans un établissement hôtelier, la marque LIFE HOTEL s’y engage !

En mars 2018, 66% des Français jugeaient « indispensable le tourisme responsable » (source : France TV info). Une crise sanitaire plus tard, les français sont toujours plus nombreux à privilégier un tourisme de proximité et à prêter attention aux engagements environnementaux des hôtels dans lesquels ils séjournent. « Nos clients sont ravis de voir qu’ils ont la possibilité de faire le tri, que nous avons supprimé l’usage unique dans nos salles de bain et que nous servons des produits locaux et frais au petit-déjeuner ! » confie Adèle Petit-Maire, responsable du Life Hôtel Marseille.

Et un des premiers piliers sur lequel les équipes de l’hôtel Life Marseille  ont décidé d’agir est la gestion des déchets. « Au Life Hôtel Marseille nous avions deux obstacles principaux : le manque d’espace de stockage et les escaliers avec un ascenseur ne descendant pas au rez-de-chaussée », reconnaît Adèle Petit Maire. Des contraintes que nos équipes commerciales ont analysées afin d’apporter les solutions les plus adaptées. « Lemon Tri a su nous conseiller sur les volumes des bacs, mais aussi nous rassurer sur la faisabilité grâce à la fréquence des passages et à la motivation de leurs équipes pour venir récupérer nos déchets au premier étage ! » Mission accomplie pour cet hôtel donc, qui trie le verre, les canettes, les bouteilles en plastique, le carton, le papier ainsi que les biodéchets, en partenariat avec Les Alchimistes ! Tous les déchets sont ensuite collectés par nos soins, conditionnés dans notre entrepôt marseillais avant d’être envoyés en filières de recyclage ou de réemploi locales.

Trier et recycler dans votre hôtel avec Lemon Tri

Pour les équipes du Life Hôtel, le prochain objectif est également de communiquer clairement auprès des clients et de les sensibiliser. Ces derniers sont invités à trier leurs déchets dans de très beaux bacs de tri 100% homemades, installés au rez-de-chaussée de l’hôtel. Un point d’apport volontaire design qui s’intègre parfaitement dans l’atmosphère de l’établissement.

En route vers des hôtels zéro déchet

À plus long terme, le Life Hôtel a pour ambition de se rapprocher du zéro déchet. « Nous travaillons main dans la main avec nos fournisseurs pour trouver et adopter les solutions adéquates afin de réduire petit à petit nos déchets, en commençant par supprimer les emballages individuels. » Lemon tri fournit un bilan mensuel, faisant état des différentes pesées des déchets collectés. Des données qui pourront accompagner les équipes dans leur progression et la réduction de leurs déchets !

Et pour les hôtels qui souhaiteraient également s’engager dans cette démarche, Adèle Petite Maire conseille : « Il ne faut pas percevoir la mise en place de telles démarches comme des coûts et des changements importants mais comme une avance sur des mesures bientôt obligatoires. » Avant de conclure « Et surtout, il ne faut pas hésiter à contacter d’autres entreprises du même secteur déjà engagées, et à se renseigner auprès d’entreprises spécialisées. Si nous l’avons fait, tout le monde peut le faire ! »

Trier et recycler dans votre hôtel avec Lemon Tri

Merci au Life Hôtel du Vieux Port à Marseille pour sa confiance. Lemon Tri est ravie d’accompagner cet établissement et les prochains hôtels de la marque LIFE.

Un team building constructif !

Un team building constructif !

La Lemon Team s’est réunie à Marseille sous le soleil (et la pluie) de Provence, pour réaliser les derniers aménagements de notre antenne Lemon Tri PACA. Au programme : peinture, bricolage et pétanque !

Des aménagements 100% récup’

Chez Lemon Tri, les déchets des uns font le bonheur des citrons ! En effet, tous les aménagements des nouveaux locaux marseillais sont issus de matériaux de récupération : salon de jardin en palettes, décoration à base de bouchons, meubles récupérés chez des partenaires ayant déménagé… Sans parler de notre magnifique mezzanine réalisée à partir d’anciens racks métalliques déjà présents sur place et de plexiglass transparent récupéré tout comme le plancher chez La Réserve des Arts de Marseille ! Une nouvelle architecture qui vient mettre en valeur la charpente de l’entrepôt, et surtout qui nous permet d’avoir un espace de convivialité pour accueillir tous nos citrons pendant les pauses. Merci aux studios Ju. espace et design et Ablette !

Team building Lemon Tri Marseille
Team building Lemon Tri Marseille

Un team buil-dingue !

Potager, salon de jardin, fresque, ravalement de façade… Nos citrons ont eu du fil à retordre ! Mais évidemment, la Lemon Team a su joindre l’utile à l’agréable. Après quelques folies artistiques sur la fresque du terrain de pétanque, et des choix de couleurs plus qu’audacieux pour les salles de pause, un couscous géant attendait nos citrons, qui se sont quittés en laissant derrière eux un vrai petit nid vitaminé
Team building Lemon Tri Marseille
Team building Lemon Tri Marseille
Team building Lemon Tri Marseille
Merci à tous pour ce super moment !

Vous souhaitez en savoir plus sur notre antenne Lemon Tri Marseille ? Contactez-nous !

Soirée des ambassadeurs 2022

Soirée des ambassadeurs 2022

Lemon Tri a eu le plaisir et l’honneur de participer à l’édition 2022 de la Soirée des Ambassadeurs, organisée par Hello Lille, l’agence d’attractivité de la Métropole Européenne de Lille (MEL). Une soirée qui a réuni 1200 personnes à Lille Grand Palais et durant laquelle pas moins de 30 intervenants inspirants ont pris la parole !

Une soirée dédiée à la MEL

La soirée des ambassadeurs est une soirée dédiée aux sujets variés (attractivité, culture, sport, gastronomie, jeunesse) qui animent le territoire de la Métropole Européenne de Lille. Plus de 30 intervenants passionnés et amoureux de la MEL sont ainsi montés sur scène et ont pu partager leur expérience entrepreneuriale, étudiante ou encore associative. Certaines célébrités étaient également de la partie, comme Cauet ou Sébastien Chabal !

Soirée des ambassadeurs HelloLille MEL 2022

Lemon Tri, ambassadeur de la MEL

Thomas Duclos, le directeur de l’antenne Lemon Tri Hauts-de-France a eu l’opportunité d’intervenir durant cette soirée, et a abordé les sujets essentiels du tri et du recyclage. Objectif : montrer qu’il est possible d’apporter une réponse à fort impact environnemental et social aux problématiques rencontrées par les entreprises, les campus ou encore les grandes surfaces du territoire en matière de gestion des déchets. Thomas Duclos a pu également revenir sur l’accompagnement d’HelloLille au démarrage des activités de Lemon Tri dans les Hauts-de-France.

Soirée des ambassadeurs HelloLille MEL 2022

Merci Hello Lille et la MEL d’avoir convié Lemon Tri à cette très belle soirée !

Vous souhaitez en savoir plus sur notre antenne des Hauts-de-France ? Contactez-nous !

Nouvelle levée de fonds

Nouvelle levée de fonds !

Lemon Tri boucle une nouvelle levée de fonds auprès de plusieurs partenaires de la finance à impact: La Banque des Territoires, Maif Impact, Amundi Finance et Solidarité, Mirova et de ses investisseurs historiques, Phitrust, INCO Invest et Abeille Impact Investing France. L’objectif de cette levée de fonds : le développement de ses solutions innovantes de tri et l’ouverture de nouvelles antennes régionales.

Entreprise ESUS de l’économie circulaire certifiée B-Corp, Lemon Tri a réalisé un chiffre d’affaires de 6 millions d’euros en 2021, en augmentation de plus de 50%. Pour poursuivre cette croissance, l’entreprise vient de finaliser un tour de table auprès de La Banque des Territoires, MAIF Impact, Amundi Finance et Solidarité, Mirova et de ses investisseurs historiques, Phitrust, INCO Invest et Abeille Impact Investing France. Une nouvelle étape dans le développement de cette start-up sociale, dont les solutions ont déjà séduit près de 800 clients. Elle souhaite ainsi déployer ses services partout en France d’ici 3 ans pour accentuer son impact.

Mission

Depuis 2011, Lemon Tri apporte des solutions pour lutter contre l’enfouissement et l’incinération des déchets en améliorant leur tri à la source et en favorisant des modes de traitement plus vertueux : réduction, réemploi et recyclage.

Lemon Tri agit dans toutes les zones “hors-foyer” :

• À destination des entreprises et des administrations : Lemon Tri propose un service de gestion des déchets complet et transparent : mise en place des équipements de tri, sensibilisation, collecte de tous les flux et envoi en filières de recyclage ou réemploi. Grâce à ses outils numériques, l’entreprise pilote et certifie la traçabilité de l’ensemble des déchets jusqu’aux circuits de valorisation. Chaque filière est sélectionnée selon des critères de qualité et de proximité géographique.

Dans les magasins de distribution, les centres commerciaux, les parcs d’attraction, les stades, les gares, les aéroports etc. : Lemon Tri déploie des automates intelligents, inspirés des dispositifs de “consigne”. Ces machines sont de véritables centres de tri miniatures qui détectent et trient les emballages insérés, tout en récompensant les utilisateurs pour leur geste (système de loterie, bons d’achats, dons associatifs). Un système qui dynamise fortement la collecte et qui participe à l’ambition européenne de 90% de taux de recyclage des bouteilles en 2029. L’objectif est aussi de contribuer à l’augmentation du réemploi des emballages en France (Loi AGEC et Climat et Résilience ).

Lemon Tri Levée de fonds 2022
Lemon Tri Levée de fonds 2022

Depuis 2016, l’entreprise a complété son engagement environnemental avec une dimension sociale. Elle propose un parcours d’insertion qui a déjà formé plus de cent personnes aux métiers de la logistique et de l’économie circulaire. Initié avec la Fondation Agir Contre l’Exclusion et le Fonds Danone Ecosystem, ce programme contribue directement à l’insertion professionnelle de publics éloignés de l’emploi, au bénéfice de territoires plus inclusifs.

PROCHAINES ÉTAPES

Avec cette levée de fonds, Lemon Tri projette l’ouverture de six nouvelles antennes sur le territoire hexagonal d’ici 2025.

« La gestion des déchets est une activité multi-locale, nous sommes pertinents dans un rayon de 100km autour de nos entrepôts » explique Augustin Jaclin, co-fondateur de Lemon Tri. « Nous visons principalement des zones où le taux de chômage est élevé et les taux de recyclage faibles ». L’entreprise compte aujourd’hui 88 salariés dont 25 personnes en parcours d’insertion. D’ici 2025, elle souhaite tripler ses effectifs et dépasser les 250 emplois.

En renforçant sa présence sur le territoire, cette levée de fonds contribuera également à l’atteinte d’objectifs environnementaux ambitieux. D’ici trois ans, 30 000 tonnes de déchets destinés aux centres d’incinération, aux décharges ou abandonnés dans la nature rejoindront des circuits de réemploi et de recyclage locaux. Avec un impact direct sur l’extraction de nouvelles matières premières, la pollution des sols et des océans et l’émission de milliers de tonnes de CO2.

Enfin, cette levée de fonds permettra à Lemon Tri de soutenir la création de nouvelles filières de transformation, pour qu’un maximum de déchets retrouvent une nouvelle vie. Bouteilles en plastique, papiers, masques chirurgicaux, mégots ou encore polystyrène expansé : l’entreprise traite aujourd’hui 30 types de déchets différents et nourrit l’objectif d’atteindre 50 filières d’ici 2025.

Levée de fonds Lemon Tri 2022
Levée de fonds Lemon Tri 2022
Levée de fonds Lemon Tri 2022

Christophe Genter, directeur du département Cohésion sociale et territoriale à la Banque des Territoires, « Au-delà du caractère innovant de ce projet d’économie circulaire, nous avons été séduits chez Lemon Tri par la pluralité des enjeux auxquels ils s’attaquent : lutte contre les fractures territoriales grâce à l’installation de ses entrepôts près des quartiers politique de la ville, parcours d’insertion à destination des publics fragiles, emploi local… L’impact extra-financier est triple, avec une dimension environnementale, sociale et territoriale, au bénéfice de territoires plus durables et plus inclusifs. »

Annick Valette, présidente de MAIF Impact « En tant qu’entreprise à mission, MAIF a à cœur de soutenir des activités respectueuses de l’environnement et des hommes. Lemon Tri a su nous convaincre en arrivant à allier la recherche d’impact environnemental et l’insertion par l’activité économique. Grâce à la pertinence de son modèle et la vision des fondateurs, nous sommes convaincus que Lemon Tri saura contribuer au développement de nouveaux modèles d’économie circulaire et de gestion de déchets. C’est pour ces différentes raisons que MAIF Impact est ravie d’ajouter Lemon Tri à son portefeuille d’entreprises porteuses d’innovation sociale forte.»

Une sortie de classe pas comme les autres

Une sortie de classe pas comme les autres

Sortie de classe pour les citrons ! Pour compléter l’expertise de nos équipes en matière de gestion des déchets, les visites de sites sur le terrain sont précieuses. Dans le cadre de nos formations internes, une partie des équipes s’est rendue dans un centre de tri des déchets ménagers pour y étudier les dernières technologies et méthodes de tri à grande échelle.

Une sortie de classe pour nos citrons

En tant qu’entreprise experte du secteur du tri et du recyclage, Lemon Tri se doit de veiller aux évolutions du secteur et de former ses équipes en interne. Et quoi de mieux pour étudier les innovations et les procédés de traitement des déchets qu’une bonne sortie de classe sur le terrain? Ce mois-ci, nos supers citrons nous se sont rendus dans un centre de tri parisien tout récemment modernisé pour observer, comparer, questionner et surtout apprendre.

Nos enquêteurs ont donc enfilé leur plus beau casque et leur gilet couleur citron pour découvrir les différentes étapes du process de tri chez Syctom :

1- Réception des déchets collectés

2- Séparation automatique des différents types d’emballages (tri optique, balistique et magnétique)

3- Contrôle qualité du tri par les agents

4- Conditionnement des matériaux triés en balles

5- Stockage avant transport vers les filières de recyclage
Visite société de recyclage Lemon Tri
Visite société de recyclage Lemon Tri

Un centre de tri dans Paris !

Visite entreprise de tri Lemon tri
Le centre de tri du Syctom Paris XV est le premier centre de tri implanté à Paris intra-muros. Sa mission : réceptionner la collecte d’emballage et de papiers triés par les habitants et assurer leur recyclabilité.

On y traite, au plus proche de leur source de production, les déchets de plus de 740 mille franciliens. Afin d’assurer ses objectifs, le centre Syctom détient une capacité de traitement de 10 tonnes d’emballages et papiers par heure ! Soit 32 200 tonnes par an. Cette performance est rendue possible grâce au travail de modernisation du process industriel de ce centre. Ces travaux et investissements ont été réalisés dans l’anticipation des objectifs de recyclage de 65% des emballages fixés pour 2025.

Des nouvelles technologies pour recycler plus et aller plus loin

Recyclage des bouteilles, recyclage des canettes, recyclage des cartons… Syctom s’est transformé pour trier tous les emballages et les papiers. De cette façon, il souhaite s’adapter à l’extension des consignes de tri et préparer au recyclage de nouveaux types d’emballages.

Cette adaptation implique la mise en œuvre de technologies innovantes de tri automatique afin d’assumer les volumes massifs de déchets entrants :
– Un Trommel va séparer les emballages par taille. Il va recevoir les différents déchets et, comme une passoire, il va permettre d’effectuer un tri sélectif par volume de déchets.
– Des cribles balistiques et leur système de rebond vont permettre la séparation des corps creux, comme les bouteilles par exemple, des corps plats, comme les cartons.
– Des séparateurs optiques vont trier les déchets par type : papier, carton, plastique etc.
– Des séparateurs aérauliques vont capter les films plastiques
– Des séparateurs à courant de Foucault vont permettre de trier les canettes et les emballages en aluminium en les séparant des emballages en aciers.
– Une presse à balle et à paquet va conditionner les plastiques, papiers, cartons et métaux triés.
Visite société de recyclage Lemon Tri
Cette classe verte fut riche en apprentissage pour nos citrons qui ont pu découvrir en direct le quotidien de ce centre de tri et observer au plus près des technologies innovantes. Un grand merci à Syctom pour son accueil. Ce fut un plaisir de pouvoir échanger autour de nos modèles et des sujets qui nous animent !

Lemon Tri numéro 1 du #Top50Impact

Lemon Tri numéro 1 du #Top50Impact

C’est officiel ! Nous sommes fiers d’être numéro 1 du Top 50 Impact 2022 ! Initié par Carenews et ses partenaires, ce classement basé sur des chiffres (et rien que des chiffres) vise à valoriser les 50 structures les plus impactantes de France. Découvrez sans plus tarder le classement de cette seconde édition.

Une solide méthodologie et un classement inédit dans le paysage de l’impact

“Il est facile de promettre, mais plus difficile d’évaluer et de démontrer” : c’est avec ces mots que la secrétaire d’État chargée de l’Économie sociale, solidaire et responsable a ouvert le webinar de dévoilement du Top 50 Impact. L’impact, un vaste sujet et surtout un terme très à la mode, dont l’utilisation parfois excessive titillait Flavie Deprez, fondatrice du média Carenews, à l’origine du classement. À l’heure où les labels se multiplient comme des petits pains, il est en effet difficile d’y voir clair et de distinguer les entreprises vraiment impactantes des autres. Ainsi, en partenariat avec le cabinet HAATCH, l’ESSEC Business School et BNP Paribas, Carenews s’est lancé dans un projet un peu fou de classer les structures sur des critères d’impact. Chaque structure participante (association ou entreprise) est évaluée à partir d’un questionnaire quantitatif et est notée sur un total de 100 points. L’évaluation porte sur quatre domaines :

Top 50 Impact Carenews Lemon Tri
Top 50 Impact Carenews Lemon Tri

50 structures topistes

Les structures de l’impact étant extrêmement diverses et intervenant sur des champs d’impact social et environnemental très variés, le classement Top 50 Impact propose une méthodologie permettant de regrouper tous ces acteurs. Le classement propose ainsi une double lecture du classement – une générale et une par catégorie :

Top 50 Impact Carenews Lemon Tri
Retrouvez l'intégralité du classement

Cette année, la moyenne générale du classement était de 75,1/100 ! Et nous sommes fiers chez Lemon Tri d’être non seulement premier dans notre catégorie, mais également premier du classement avec une note de 87,9/100 !

Ce qui a fait la différence pour les structures lauréates : une approche systémique de l’impact, avec un souci de se construire et de se développer autour de l’impact, en l’inscrivant dans ses statuts, en l’applicant dans ses pratiques internes, en coopérant avec l’écosystème, et en menant des actions de plaidoyer etc. Le tout, avec un business model rentable et robuste !

Toute la Lemon Team est très fière de ce résultat ! Merci Carenews pour tout le travail fourni pour nous aider à y voir plus clair dans le paysage de l’impact ! Et un grand bravo à tous les topistes !

Premières visites de l’année !

Premières visites de l'année !

Pour commencer cette année 2022, nous avons eu le plaisir d’ouvrir à nouveau nos portes ! Nous avons reçu la visite de trois partenaires engagés avec une seule et unique mission : leur faire découvrir le monde du recyclage !

Teame Blanc-Mesnil

Mercredi 18 janvier nous avons reçu nos premiers visiteurs de l’année 2022 ! Nous avons accueilli les membres du programme Teame de Blanc-Mesnil. Teame est un programme de remobilisation porté par la Plateforme i, à destination de jeunes de 16 à 25 ans dits “NEET” (ni en emploi, ni en étude, ni en formation). Les membres se réunissent afin de développer des compétences autour d’un défi ambitieux : créer et gérer une seule et même entreprise pendant 8 semaines. Chaque année, ce programme agit à l’échelle locale et permet à plus de 50% de ses participants de trouver un projet professionnel et/ou une formation. Un groupe de jeunes très curieux qui ont pu découvrir les rouages du monde du recyclage, et posé toutes leurs questions sur ce milieu ! L’occasion également de découvrir de nouveaux métiers et d’ouvrir leurs perspectives, autant sur leurs projets communs que personnels.

La Réserve des Arts

Ensuite, ce sont nos colocataires de Pantin qui sont venus nous rendre visite avec leurs stagiaires apprentis valoristes ! La Réserve des Arts s’est associée à La Condamine pour proposer des formations aux jeunes sans bac sur des métiers de valoristes ou artisans du réemploi. La Condamine, c’est une communauté solidaire de plus de 1500 artistes-entrepreneurs. Ensemble, ils développent des solutions innovantes pour que chacun vive de son art et proposent notamment de nombreuses formations. La Réserve des Arts, accompagne quant à elle les professionnel.le.s du secteur de la culture et de la création dans l’appropriation du réemploi de matériaux et l’éco-conception de leurs productions. C’est donc un groupe plein d’idées et de curiosités que nous avons pu sensibiliser à l’univers du tri !

Villette Makerz

Enfin, nous avons eu le plaisir de recevoir un groupe en formation à la Villette Makerz ! En plus d’être un lieu culturel reconnu, un espace de coworking, un atelier de fabrication, ou encore un atelier créatif, la Villette Makerz est aussi un lieu de formation ! En effet, elle s’engage à former à l’économie circulaire des personnes en reconversion professionnelle et en recherche de compétences. Entre théories, découvertes sur le terrain et pratique, cette formation offre tous les outils nécessaires à ses adhérents pour les mener vers leur nouvelle vie professionnelle. Nous sommes fiers d’avoir pu croiser leur parcours en partageant notre savoir et notre enthousiasme autour du fabuleux monde du recyclage !

L’année 2022 démarre donc fort, avec déjà trois visites de partenaires engagés au compteur ! Merci à nos partenaires pour leur confiance et à tou.t.e.s les apprenant.es pour leur curiosité, leur dynamisme et leur enthousiasme, qui rendent ces visites si précieuses ! Ce fut un mois plein de belles rencontres que nous espérons encore nombreuses !

Clap de fin pour 2021

Clap de fin pour 2021

Mieux vaut tard que jamais, découvrez sans plus tarder notre bilan pour l’année 2021 ! Chiffres clés, impact de nos activités sur le plan environnemental et social : 2021 aura été un véritable tournant dans l’histoire de Lemon Tri.

L’année 2021 a démarré fort pour Lemon Tri, avec l’ouverture de notre troisième antenne dans les Hauts-de-France, suivie de près par la quatrième et dernière en date en région Auvergne-Rhônes-Alpes. En doublant nos antennes sur le territoire, nous avons rendu nos services accessibles à plus de 31 millions de français, et nous ne comptons pas nous arrêter en si bon chemin !

En effet, cette année est venue conforter bon nombre de choix forts que nous avons actés depuis plusieurs années. Face à une méfiance grandissante envers le tri et le recyclage (voir notre article Cash Invest(r)igation à ce sujet), nous continuons de miser sur la transparence. Nous proposons une traçabilité et une visibilité totale sur tous les cycles de recyclage et de réemploi des déchets que nous collectons, ce qui a séduit cette année près de 150 nouveaux clients. Nous ne pouvons que remercier nos 800 clients pour la confiance qu’ils nous accordent. Grâce à leurs bons zestes, nous avons collecté 2000 tonnes de déchets en 2021.

2000 tonnes de déchets recyclables, qui ont échappé aux incinérateurs et aux décharges, pour être réintégrés dans des circuits de recyclage ou de réemploi en circuits courts. Avec un impact direct sur l’extraction de nouvelles matières premières, la pollution des sols et l’émission de milliers de tonnes de CO2.

Nous n’avons donc pas chômé en 2021, et pour mener à bien notre mission, nous avons pu compter sur l’énergie et l’engagement de la Lemon Team, qui a été bien renforcée. 22 personnes ont ainsi rejoint les différentes fonctions commerciales, support, logistique, et 39 personnes ont rejoint notre parcours d’insertion, afin d’être formées aux métiers de l’économie circulaire et d‘être accompagnées vers un emploi durable.

Bilan 2021 Lemon Tri

En dressant le bilan de cette année 2021, nous ne pouvons que constater que les déchets sont plus que jamais au cœur de nos préoccupations environnementales. En 2022, nous continuerons de proposer des solutions pour les réduire, les collecter et les valoriser de la manière la plus vertueuse possible, tout en améliorant encore notre impact (flotte propre, nouvelles filières, nouveaux formats de sensibilisation…). Un grand merci à toutes les personnes qui nous suivent, nous font confiance et nous encouragent : c’est notre vitamine C à nous. Et en route pour 2022 !

Loi AGEC : Ce qui change en 2022

Loi AGEC : Ce qui change en 2022

La Loi Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire (AGEC) prévoit la fin progressive de tous les emballages en plastique à usage unique d’ici à 2040. Pour atteindre cet objectif, un plan d’action progressif fixe des échéances d’interdiction de production et de mise en circulation. Lemon Tri fait le point sur les nouveaux produits concernés en 2022.

Des mesures contre l’usage du plastique unique

Après l’interdiction des pailles, des touillettes, des couverts de boisson en plastique ou encore des confettis en 2021, un nouveau décret de la loi AGEC s’attaque aux rayons fruits et légumes de nos supermarchés et bannit le suremballage des fruits et légumes. Plus d’un tiers des fruits et légumes étaient jusqu’à présent vendus sous plastique, ce qui représente entre un et deux milliards de contenants par an (barquettes, blister). Cette interdiction concerne uniquement les lots de fruits et de légumes non transformés et de moins d’1,5 kg.

Et pour les emballages plastiques qui continueront d’être mis en circulation cette année, une pénalité sera désormais appliquée à ceux qui ne seraient pas recyclables.

D’autres mesures en faveur de la réduction de notre consommation de bouteilles d’eau en plastique entrent en vigueur :

• Fontaine à eau obligatoire pour tous les établissements recevant du public
• Obligation de fournir gratuitement de l’eau potable pour tous les bars et restaurants

À compter du 1er janvier 2022, l’État, qui se veut exemplaire sur le sujet, supprimera également de ses commandes publiques tous les produits en plastique à usage unique.

Loi AGEC : Nouvelles mesures 2022

Des mesures complémentaires pour encourager le réemploi et lutter contre le gaspillage

Afin de sortir progressivement du plastique à usage unique d’ici 2040, la loi AGEC porte d’autres mesures complémentaires en faveur du réemploi :

• Les entreprises des secteurs du jouet, du sport et du bricolage devront proposer un service de réparation et de collecte des produits usagés.
• Les fournisseurs doivent informer les vendeurs de la disponibilité de pièces détachées nécessaires à l’utilisation d’un produit.
• Les offres de réparations des équipements électriques, électroniques et médicaux devront proposer des pièces de rechange issues de l’économie circulaire.
• Les fabricants devront fournir des informations techniques pour permettre l’impression de pièces en 3D si elles ne sont plus disponibles.
• Pour ce qui est des produits d’occasion, la garantie légale de conformité à été étendue de 6 à 12 mois, sauf pour les produits réparés au cours de cette période.

Enfin, une des mesures phares de la nouvelle réglementation 2022 porte sur l’interdiction de destruction des invendus non-alimentaires. Ainsi, les vendeurs et fournisseurs sont tenus de réemployer, notamment par le don à des associations de lutte contre la précarité et des structures de l’économie sociale et solidaire, de réutiliser ou de recycler leurs invendus.

Loi AGEC : Nouvelles mesures 2022

Mieux informer les consommateurs

Enfin, la loi anti-gaspillage renforce l’information mise à disposition des consommateurs concernant l’impact environnemental des produits du quotidien. Ainsi, il est désormais obligatoire d’avoir accès lors de l’acte d’achat à des informations comme : la compostabilité, le pourcentage minimum de matières recyclées incorporées, l’emploi de ressources renouvelables pour les matériaux de construction, la traçabilité pour les textiles…

De plus, désormais, pour que la mention “recyclable” puisse figurer sur un produit, des informations de recyclabilité effective et les conditions techniques et opérationnelles devront être renseignées en amont.

Loi AGEC : Nouvelles mesures 2022

Dès l’année prochaine, ce sera au tour de la vaisselle jetable d’être interdite dans tous les fast-food pour les repas servis sur place, et dès 2024, la loi interdira certains produits contenant des micro-plastiques. Des mesures progressives donc, mais des nouveaux comportements et modes de consommation plus vertueux à adopter dès maintenant en faveur de la réduction, du réemploi, de la réutilisation et du recyclage !

Adoptez les bons zestes lors de votre virée shopping

Adoptez les bons zestes lors de votre virée shopping !

Le Quai des Marques à Franconville a opté pour notre toute dernière machine de consigne : la Zeta ! Une machine design et 100% circulaire pour booster les taux de collecte et de recyclage de ce centre commercial.

Une première en France

Le centre commercial Quai des Marques, adresse incontournable pour les amateurs de shopping à petits prix, propose une grande variété de boutiques à prix outlet : prêt-à-porter féminin et masculin, beauté et même une librairie !

Et c’est au cœur de l’espace restauration du centre que Le Quai des Marques et Lemon Tri ont décidé de déployer la Zeta, un lieu stratégique pour capter un maximum d’emballages recyclables !

Machine de tri Lemon Tri Quai des Marques

Un match parfait

Guidé par la volonté d’augmenter ses taux de recyclage, le groupe Marque Avenue s’est en effet tourné vers Lemon Tri afin de proposer une solution ludique à ses visiteurs. Séduit par sa plastique recyclée et ses finitions en bois, le Quai des Marques a opté pour notre tout dernier modèle de machine, qui se fond parfaitement dans le décor du centre ! Avec son revêtement en plastique recyclé made in Aubervilliers par nos amis SAS Minimum et ses élégantes plaques de bois de récupération, cette machine 100% circulaire dont la conception design a été confiée au studio Klepper, a une allure rétro-chic qui fera voyager ses utilisateurs. Retour vers le temps (pas si lointain) des emballages consignés !

Machine de tri Lemon Tri Quai des Marques

Une machine innovante et ludique pour recycler et tenter de gagner des lots !

Comme toutes nos machines de consigne, la Zeta récompense les utilisateurs pour leurs bons zestes ! Un système de loterie a ainsi été mis en place par le Quai des Marques, afin d’inciter et d’encourager un maximum de personnes à trier et recycler leurs canettes et bouteilles en plastique.

Comment ça marche? Il suffit d’insérer sa bouteille ou sa canette dans la machine, qui elle, s’occupe du reste. Équipée de différents capteurs, la machine détecte et trie les emballages, avant de les stocker. Zéro erreur de tri garanti ! Les trieurs les plus chanceux se verront remettre un Lemon Jeton d’Or et remporteront un bon d’achat à valoir dans le centre !

Machine de tri Lemon Tri Quai des Marques

Que deviennent les déchets? Les flux de bouteilles et de canettes sont ensuite collectés par Lemon Tri. Pas besoin de sur-tri pour ces bouteilles et ces canettes qui peuvent être directement conditionnées en balles en vue de leur envoi en filière pour un recyclage 100% matières et en circuits courts !

Alors n’attendez plus et tentez votre chance au Quai des Marques lors de votre prochaine virée shopping ! Rendez-vous derrière l’accueil, au cœur de l’espace restaurants et juste à côté de la consigne des casques motos The Keepers, pour trier et recycler vos emballages. Merci au groupe Marques Avenue et à la direction du centre Quai des Marques pour leur confiance et leur engagement, nous sommes fiers d’y avoir déployé notre toute première Zeta ! Retrouvez la carte de toutes nos machines ici.

Une année riche en sensibilisation !

Une année riche en sensibilisation !

Être une entreprise ouverte sur son territoire, qu’est-ce-que cela signifie? Chez Lemon Tri, c’est avant tout ouvrir ses portes et accueillir tout.e.s les curieux et curieuses qui souhaitent en savoir plus sur l’économie circulaire et le recyclage. Clients, partenaires, associations du territoires : en 2021, ce sont plus de 250 personnes qui sont venues découvrir et échanger à nos côtés !

Une curiosité pour le secteur des déchets renforcée

Après une année 2020 très contraignante pour accueillir du public et organiser nos traditionnelles Journées Portes Ouvertes, les visites de notre site ont repris de plus belle en 2021. Nous avons eu le plaisir d’accueillir à nouveau (masqués et le plus souvent possible à l’extérieur) clients, partenaires, associations, groupes scolaires et habitants du territoire au sein de nos différentes antennes pour leur faire découvrir nos activités et répondre à toutes leurs questions.

Que deviennent les déchets collectés par Lemon Tri? Pourquoi le système de collecte est-il différent pour les entreprises et les particuliers? Quid de l’extension des consignes de tri? Que pensez du dernier épisode de Cash Investigation? etc.

Prendre le temps d’échanger, passer le cycle de recyclage des bouteilles en plastique au peigne fin, découvrir nos machines de consigne, parcourir notre entrepôt etc. : il nous tient à cœur de proposer un parcours pédagogique complet pour découvrir nos activités et comprendre les enjeux du secteur du recyclage et du réemploi.


Notre Labo du Plastique

La presse à balles

Balle de PET
Précédent
Suivant

Sensibiliser une grande diversité de publics

Nous sommes fiers de dresser le bilan de cette année 2021 et de réaliser que nous avons accueillir une grande diversité de publics : des étudiants (de l’université Paris Dauphine, de l’École pour la Transition Écologique de Paris et même une jeune classe de CE2 de Pantin), des partenaires engagés (Moulinot, Plateforme i), des personnes bénéficiaires de formation ou reconversion professionnelle (dispositif SIBEL, JoliMonde, Maison Montreau) et plein de supers citoyen.ne.s engagé.e.s lors de notre Journée Portes Ouvertes !

À toutes les personnes venues nous rendre visite cette année, un grand merci ! Plus que des entrepôts, nous avons la volonté de concevoir des lieux ouverts et pédagogiques sur nos territoires d’implantation et espérons sensibiliser chaque année plus de personnes.

Lemon Tri remporte le prix Impact Up au World Impact Summit

Lemon Tri remporte le prix Impact Up au World Impact Summit

Ce mois de décembre 2021, Lemon Tri a eu la chance de se rendre à Bordeaux à l’occasion du World Impact Summit. Un événement qui fédère chaque année un grand nombre d’acteurs de la transition et qui, en partenariat avec le groupe Les Échos Le Parisien, récompense trois structures qui participent concrètement à la transition écologique, énergétique et sociale.

Le Sommet International des Solutions pour la Planète

Le World Impact Summit s’est déroulé au début du mois de décembre au Palais de la Bourse à Bordeaux. Durant deux jours, interventions inspirantes, ateliers techniques, et débats thématiques se sont succédés autour de quatre thèmes : zéro carbone, économie circulaire, plan de relance et nature et biodiversité. Cette année, l’accent a également été porté à l’eau, thème grande cause de cette édition.

À ces quatre grands espaces d’expression du World Impact Summit s’ajoutait également un Village des Solutions au sein duquel près de 300 exposants ont présenté aux participant.e.s leurs solutions. De nombreuses entreprises certifiées B Corp étaient présentes, comme nos amis de chez Squiz ou Ma Bonne Étoile !

World Impact Summit - Conférence Circul'R

De précieux enseignements

C’est cet été que l’aventure du World Impact Summit à démarré pour Lemon Tri. Après avoir déposé notre dossier au Concours des Solutions, nous avons été sélectionnés et invités à venir pitcher notre solution devant un jury composé de cinq experts. Chaque projet a ainsi été évalué selon différents critères : l’impact positif, le caractère innovant de la solution, la solidité du business model et la pertinence du marché ciblé, la structuration du projet et l’expérience de l’équipe.

Sélectionnée aux côtés de 8 autres structures lauréates – Concular, Enogrid et Inuk pour le prix Start Impact, Acqua.Ecologie, Transcender, Ecofilae, Vortex et Ecocean pour le prix spécial grande cause et Railcoop et Sanodev pour le prix Impact Up- Lemon Tri a remporté le prix de sa catégorie.

Un immense merci donc au World Impact Summit pour l’accueil et pour ce prix, et tout le soutien qu’il symbolise ! Nous en sommes très fiers et reconnaissants !

Remise du Prix Impact Up au World Impact Summit
Alain Rakoto, directeur administratif et financier de Lemon Tri, entouré des représentants d'Inuk et Acqua, ainsi que du fondateur du World Impact Summit Nicolas Pereira et la représentante de l'agence de l'eau Adour-Garonne

Et surtout un grand bravo à toute l’équipe pour ce très bel évènement qui donne encore plus envie d’agir.
Et à l’année prochaine pour l’édition 2022 !

Rencontres Techniques Nationales de la Consigne et du Réemploi

Rencontres Techniques Nationales de la Consigne et du Réemploi

Lemon Tri a eu la chance de participer aux Rencontres Techniques Nationales du Réemploi et des Emballages. Un événement durant lequel nous avons rencontré et échangé avec les autres membres actifs du Réseau Consigne lors de conférences et ateliers, et qui nous a permis de présenter nos dernières innovations aux participant.e.s.

 

Fédérer les acteurs de la consigne et du réemploi

L’objectif de cet évènement, qui s’est déroulé les 22 et 23 novembre, était avant tout de fédérer les acteurs et actrices du réemploi des emballages, afin d’échanger ensemble sur les actualités et les avancées de chacun, mais aussi de partager des bonnes pratiques. Et quel lieu plus emblématique que La Maison du Zéro Déchet pour accueillir un tel évènement ! La première journée était dédiée à des conférences, en présence de différents experts du secteur, qui ont pu présenter leurs travaux : état des lieux de la réglementation, étude environnementale, présentation de nouvelles gammes et de nouvelles méthodes d’étiquetage.

Les principaux enjeux pour un circuit de réemploi optimisé aujourd’hui? La standardisation, l’éco-conception des bouteilles, le maillage territorial des centres de lavages, un taux de retour élevé, un lavage simple et des étiquettes qui se retirent facilement !Toute la chaîne doit être intégrée dans une boucle vertueuse, c’est pourquoi les emballages secondaires (caisses, palettes, etc.) se doivent aussi d’être réemployables.

Pour animer ces conférences et ateliers étaient notamment présents : Zero Waste France, CITÉO, Pandobac, Bout’ à Bout, Ma bouteille s’appelle Reviens, Ecogeos, Uzaje, Biocoop, Réseau Vrac ainsi que des représentants de la région Île de France et de la Ville de Paris.

Réseau Consigne Lemon Tri
Shu Zang, co-fondatrice
de Pandobac, ouvre la rencontre

De précieux enseignements

Tous ces acteurs ont apporté leurs éclairages sur le secteur. Selon une étude complète menée par Ecogeos, 1,3 millions de tonnes d’emballages seraient évitables grâce à la consigne de contenants réemployables. Ce sont 18% des ordures ménagères que chaque français ne produirait plus avec un système de consigne pour réemploi optimisé !

Le cycle du verre réemployable, lorsqu’on le compare à celui du verre à usage unique, permet d’éviter 59% des émissions de gaz à effet de serre, et des économies financières de 30%, d’après une étude de Cycle de Vie réalisée par Uzaje !

Afin de réaliser ces économies, tous les acteurs de la chaîne doivent s’organiser pour créer des boucles les plus vertueuses possibles. Lemon Tri s’intègre grâce à ses automates de collecte de contenants consignés et réemployables, et sa flotte logistique capable de collecter et d’envoyer les contenants en centres de lavage !

Le stand Lemon Tri

La seconde journée de cette rencontre a été l’occasion pour différents acteurs du réemploi d’exposer leurs solutions. Des opérateurs de machines de consigne – comme Lemon Tri – des spécialistes des lignes de conditionnement et centres de lavage, comme Eternity Systems et Easy Solutions, et des experts de l’emballage réutilisable comme Arcoroc.

L’occasion pour nous de présenter notre dernière innovation : notre modèle Zeta, une machine dédiée au réemploi, qui peut récupérer différents emballages réutilisables : gobelets café, ecocups, lunchbox, bouteille ou bocal en verre etc. L’utilisateur insère son emballage dans la machine, qui elle, s’occupe du reste ! Un ingénieux système de softdrop permet aux contenants en verre de tomber dans l’espace de stockage de la machine sans se casser. Les contenants sont ensuite collectés, lavés puis remis en circulation. Quant à l’utilisateur, la machine récompense son geste, soit en lui rendant le montant de sa consigne (en monnaie ou crédité sur badge) ou sous une autre forme: système de loterie, bon d’achat etc.

Une belle occasion de faire la démonstration de notre machine, et d’explorer ses différentes fonctionnalités avec les participant.e.s.
Réseau Consigne Lemon Tri
Démonstration de notre machine Zeta avec
Augustin Jaclin, co-fondateur de Lemon Tri

Merci au Réseau Consigne et à tou.t.es les participant.e.s ! Si vous souhaitez en savoir plus sur nos machines et automates de consigne, écrivez nous !

Cash Investigation : Lemon Tri réagit

Cash Investigation : Lemon Tri réagit

Le dernier épisode de Cash Investigation vous a mis le moral dans les chaussettes? Vous avez perdu le goût du tri et vous êtes de plus en plus méfiant envers votre bac jaune? On vous comprend. Pour tout vous dire, c’est en partie en réaction à ce modèle que chez Lemon Tri nous avons décidé d’innover et de travailler autrement dans le secteur du recyclage. Explications.

Une communication qui joue sur les mots, parfois mensongère

C’est ce que dénonce fermement l’équipe d’Elise Lucet, lorsqu’elle épluche les rapports régionaux, peu accessibles au grand public, ou lorsqu’elle s’infiltre dans un centre de tri. L’émission vise particulièrement des taux de recyclage faussés (qui prennent en compte le remblayage), les phrases exagérées (“Tous les emballages seront recyclés”) et un manque de chiffres clairs publiés régulièrement.

Qu'en-est-il chez Lemon Tri?

Notre vœu de transparence est au cœur de notre mission. Il s’est renforcé au fur et à mesure de la croissance de nos activités au sein d’un secteur qui reste particulièrement opaque : celui des déchets.

Nous avons tissé des partenariats étroits avec plus de 30 filières de recyclage partout en France. Elles ont été choisies pour leur méthode de recyclage (recyclage matière, pas de valorisation énergétique) et pour leur localisation (la quasi-totalité de nos filières sont françaises). La liste de nos filières est envoyée régulièrement à tous nos clients, couplée à un reporting clair et complet de la gestion de leurs déchets : qualité du tri à la source, quantités collectée, émissions de C02 évitées grâce à ce tri, ressources sauvées, équivalence en heures d’insertion générées… une dizaine d’indicateurs sont transmis chaque mois pour assurer une transparence totale. D’autre part, nous organisons des journées portes ouvertes trimestrielles afin de donner la possibilité à nos clients de mieux comprendre où vont leurs déchets, et aux habitants du territoire d’en apprendre plus sur le secteur !

Cash Investigation déchets : Lemon Tri réagit
Dans Cash Investigation : Des chiffres difficiles à trouver et souvent problématiques
Cash Investigation déchets : Lemon Tri réagit
Chez Lemon Tri : bilans pour reprendre le contrôle de ses déchets : quantité par matière, qualité et impact du tri etc.

Des emballages non recyclés, à quoi ça sert de trier ?

Avec la mise en place de l’extension des consignes de tri (principe selon lequel tous les emballages sont acceptés dans le bac jaune) il est très facile de penser que tout se recycle. Les communications des organismes de gestion de déchets ou des industriels renforcent aussi parfois cette croyance. Ce n’est pourtant pas le cas : aujourd’hui en France, nous manquons cruellement de filières de recyclage face à la quantité de flux différents disposés dans la poubelle jaune. Selon Cash Investigation, seuls 28% des déchets déposés dans le bac jaune seraient vraiment recyclés. Malgré cela, trier demeure essentiel ! Cela permet de collecter des gisements de matière sur lesquels mener des projets de recherche et de développement, pour pouvoir ouvrir de nouvelles filières.

Qu’en est-il chez Lemon Tri ?

Notre philosophie s’oppose vivement au mélange des déchets : chez nous, le tri fait la loi, et la loi du tri est stricte ! A la source, par matière, Lemon Tri stocke et conditionne seulement les matières recyclables : c’est-à-dire les matières que nos partenaires savent recycler. Nous pouvons collecter les déchets non recyclables, le DIB, par soucis pratique et pour simplifier la démarche des entreprises qui souhaitent recycler leurs déchets, mais ceux-ci iront directement en centre d’enfouissement ou d’incinération.

Le geste de tri à la source, pierre angulaire de notre modèle, nous permet d’obtenir un taux de recyclage égal à 96%. Comment comprendre ce chiffre ? Cela signifie que 96% des emballages triés dans nos bacs et machines sont recyclés par nos filières. Les 4% restants correspondent aux erreurs de tri. La phrase “tout ce qui est trié est recyclé” est donc vraiment presque vraie chez Lemon Tri !

Cash Investigation déchets : Lemon Tri réagit
Dans Cash Investigation : Des déchets recyclables et bien triés qui finissent dans le bac "refus"
Cash Investigation déchets : Lemon Tri réagit
Chez Lemon Tri : Les matières arrivent déjà triées, prêtes à être conditionnées avec un sur-tri seulement marginal

Des métiers précaires et difficiles

Les conditions de travail dans les centres de tri ont été critiquées par l’équipe de Cash Investigation. Précarité des contrats de travail, non-respect des normes de sécurité…

Qu’en est-il chez Lemon Tri ?

Engagée pour l’insertion professionnelle, Lemon Tri a pour mission de faciliter l’accès au marché du travail pour ceux qui en sont exclus. Nos activités logistiques génèrent de belles opportunités d’emploi et sont opérées dans le cadre d’un parcours d’insertion. Nous employons ainsi actuellement 25 personnes en contrat d’insertion par l’activité économique : d’une durée de 8 mois, ce contrat entend offrir de nouvelles opportunités d’emplois aux bénéficiaires à l’issue du programme. Ceux-ci sont des personnes exclues du circuit professionnel classique : chômeurs de longue durée, anciens détenus, réfugiés, jeunes déscolarisés…

Au sein du parcours d’insertion, 25% du temps est consacré à de la formation personnelle et professionnelle. Ces modules de formation peuvent être dédiés au passage du permis CACES, à des cours de théâtre, de préparation d’entretiens ou de rédaction de CV, à de la sensibilisation au développement durable ou même à des ateliers de prise en main du numérique !

Cash Investigation déchets : Lemon Tri réagit
Dans Cash Investigation : En caméra cachée, le difficile quotidien des salariés en intérim
Cash Investigation déchets : Lemon Tri réagit
Les contrats de nos opérateurs sont concus pour les former et les aider à concrétiser un projet pro durable

Que retenir alors de ces émissions à charge ? À qui la faute?

Particulièrement exposés dans l’émission, les recycleurs et les éco-organismes ne sont en réalité pas les seuls “coupables” de la non-recyclabilité des produits. Les metteurs en marché ont en effet une immense part de responsabilité sur ce sujet. Il doivent veiller à la fin de vie de ces emballages. Malheureusement, par souci économique et pratique, trop d’industriels font encore le choix d’emballages en plastique bon marché, recyclables en principe seulement. Eco-concevoir les produits et les emballages, en évitant d’imbriquer des matières différentes dans de mêmes produits par exemple, est pourtant primordial si on veut recycler plus et mieux.

Mais alors, comment faire bouger les choses? Est-il vraiment utile de trier?

Oui ! Alors, bien sûr, et on ne le répétera jamais assez : le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas. Trier ses déchets n’est pas une excuse pour en produire. Mais, pour les 300 millions de tonnes de déchets produits par les français chaque année, le recyclage reste une meilleure option que la décharge ou l’incinérateur. Plus de transparence, plus d’opportunités d’emploi durable et non délocalisables, de résilience pour s’approvisionner en matières premières secondaires : le recyclage peut et se doit d’être vertueux !

En parallèle, il est urgent de réduire nos déchets à la source. S’engager individuellement et appliquer dès que possible les “5 R du Zéro Déchet” est essentiel. Mais pour qu’un quotidien zéro déchet soit accessible à tous, il revient à l’Etat d’actionner d’autres leviers, notamment réglementaires pour formaliser, booster et encadrer la transition vers le réutilisable. C’est le sens de la loi Climat et Résilience, qui impose que 20% des plus gros supermarchés soient dédiés au vrac, ou de la loi Anti gaspillage pour l’Économie Circulaire qui prévoit la fin de l’emballage plastique à usage unique dès 2040 : une échéance qui nous paraît peu ambitieuse. Nous souhaitons aller plus loin et plus vite, en développant notamment des systèmes de collecte de contenants réemployables et consignés. C’est le sens de nos machines de déconsigne, capables de s’intégrer dans une boucle de réemploi optimisée, grâce à nos moyens de collecte qui permettent de conditionner les contenants et de les envoyer directement en centre de lavage, avant qu’ils soient remis en marché.

Mois de l’ESS 2021

Mois de l'ESS 2021

À l’occasion du mois de l’ESS, la ville de Pantin a multiplié les événements pour réunir les acteurs engagés du territoire. Mardi 9 novembre, Salim Didane a animé un débat sur l’économie circulaire, et a invité six structures à évoquer leur quotidien et les enjeux de leur développement sur le territoire.

L’économie circulaire pour introduire le mois de l’ESS

Pour entamer ce mois de l’ESS, c’est le thème de l’économie circulaire qui a été sélectionné. L’occasion pour six structures pantinoises de se réunir au Relais, et d’échanger sur leur quotidien. Ces six structures de l’ESS partagent toutes un même point commun : mener au quotidien des activités dites “circulaires, c’est à dire en faveur du réemploi, de la réparation ou du recyclage :

Nos très chouettes colocataires pantinois engagés pour rendre le secteur culturel plus solidaire en donnant une seconde vie aux décors, matériaux, accesoires etc issus de pièces, tournages, expositions ou défilés.

Très dynamique sur le territoire pantinois, la Requicaillerie est un projet d’animation locale basé sur la récupération et le réemploi pour soutenir les citoyens dans la réalisation de leurs activités de bricolage, construction et création.

La cyclofficine est un atelier de réparation de vélos participatif et auto-géré, pour rendre la pratique du vélo la plus accessible à tous et en facilitant le réemploi, la réparation etc.

Les Ripeurs proposent des solutions de collecte et revalorisation des déchets issus des chantiers. Un acteur à la fois indispensable et incontournable du secteur du BTP, engagé pour faciliter les boucles vertueuses de réemploi et recyclage.

Emmaüs Coup de main trouve son nom dans sa vocation : donner les outils nécessaires à celles et ceux qui rencontrent des difficultés, et ça commence souvent par un toît et un emploi.

Mois de l'ESS 2021 à Pantin
Salim Didane, maire adjoint délégué au développement territorial, à l’emploi, à la formation et à l’ESS
Mois de l'ESS 2021 à Pantin
Les différents représentants ont pu échanger auprès des habitant.e.s de Pantin

Une à une, les différents représentants des structures se sont présentés, ont décrit leur mission et activités au quotidien, avant d’évoquer leurs réussites mais aussi les obstacles importants au développement de structures comme les leurs.

Les mètres carrés : un frein récurrent pour les structures circulaires

Lorsque l’on mène des activités de réemploi, un aspect devient très vite crucial : celui de l’espace. Manquer de place, que ce soit pour stocker, réparer ou même accueillir du public pour des sessions de sensibilisation, peut vite freiner le développement et faire perdre en productivité. Avec toujours plus de projets à développer dans un territoire demandeur, les acteurs ont évoqué faire face à des surfaces trop étroites, souvent régies par des bails précaires et qui ne permettent pas de mener durablement les projets en cours.

Les difficultés foncières rencontrées par les structures de l’ESS ont été mentionnées par tous les intervenants : chacun est concerné, en particulier dans un contexte où les activités productives ont tendance à être délocalisées hors des centre-villes.

À travers leurs questions et les échanges qui ont suivi, les habitants ont pu renouveler leur soutien et surtout leur attachement à ce maillage de structures solidaires dans leur quartier.

Déchets résiduels : une addition de plus en plus salée

Déchets résiduels : une addition de plus en plus salée

En 2018, 33,5 millions de tonnes de déchets ont rejoint un site d’enfouissement ou d’incinération en France (source : ADEME). Un mode de traitement qui n’a pas la cote, tant sur le plan environnemental qu’économique. En effet, le coût de gestion des déchets par enfouissement ou incinération est en constante augmentation, que ce soit pour les collectivités ou les entreprises. Réduire le volume de nos poubelles grises devient donc doublement urgent. On vous explique pourquoi.

 

OMR, DIB, TGAP... késako ?

Les OMR, pour Ordures Ménagères Résiduelles, désignent les déchets produits par les ménages qui sont jetés dans la poubelle grise, c’est-à-dire ceux qui restent après le tri à la source. Une fois collectées, les OMR sont directement envoyées en centre d’enfouissement ou d’incinération.

Le DIB, pour Déchet Industriel Banal, désigne la même chose que les OMR, mais pour les entreprises. Il s’agit de tous les déchets résiduels qui n’ont pas été triés pour être recyclés, et qui sont jetés en mélange dans la poubelle du tout-venant. Comme les OMR, une fois collecté, le DIB est directement envoyé en centre d’enfouissement ou d’incinération.

La Taxe Générale sur les Activités Polluantes (TGAP) est une taxe mise en place par la Loi Finance de 2019, fondée sur le principe dit du “pollueur-payeur”. Comme son nom l’indique, cette taxe encadre les activités polluantes, et son montant est calculé selon le degré de pollution engendré par l’émetteur. Celui-ci peut-être une usine qui rejette des gaz néfastes dans l’atmosphère, qui pollue les sols ou l’eau, mais aussi un incinérateur ou un centre d’enfouissement de déchets ménagers. En effet, enfouir ou incinérer du DIB est une activité polluante !

Pourtant, ces dernières années, il était moins cher de mettre en décharge ou d’incinérer ses déchets que de les envoyer au recyclage ! Cette taxe a donc pour objectif d’inverser la tendance, en faisant augmenter le coût et d’encourager leur réduction et leur recyclage.

Tout savoir de la TGAP avec Lemon Tri
Les OMR correspondent au contenu de nos poubelles du "tout-venant"
Tout savoir de la TGAP avec Lemon Tri
Le DIB désigne tous les déchets qui n'ont pas été triés sur nos lieux de travail

Qui paye la TGAP ?

Dans le secteur des déchets, la TGAP est due par les exploitants d’installations d’enfouissement ou d’incinération des déchets. Ils étaient 205 centres d’enfouissement et 121 centres d’incinérations en 2018 (source : ADEME).

Mais en réalité, le montant de la taxe est inclus dans le coût de traitement que ces usines font payer aux entreprises et aux collectivités qui souhaitent se débarrasser de leur DIB. Autrement dit, si la TGAP augmente, tous les maillons de la chaîne vont ressentir cette hausse ! Les prestataires de gestion des déchets, comme les entreprises qui les produisent, mais aussi les collectivités.

Et combien ça coûte?

La TGAP est indexée sur la quantité, en tonne, qui est destinée à l’enfouissement ou à l’incinération. La somme à payer dépend aussi des modalités des centres d’enfouissement ou d’incinération. En moyenne, la tonne enfouie passe de 18 euros en 2020 à 30 euros en 2021. Elle devrait atteindre 65 euros en 2025 (source : Sénat).

Pourquoi la TGAP augmente-t-elle ?

L’incinération des déchets émet une pollution atmosphérique importante. Métaux lourds, dioxine, carbone, acides… Une grande quantité de composants toxiques se retrouvent dans les fumées et les poussières. Et ce n’est pas tout. Si une grande partie des déchets incinérés part en fumée, ce n’est pas le cas de tous les composés. Pour une tonne de déchets incinérés, 300 kg de résidus solides, appelés mâchefers, sont rejetés par les incinérateurs. Ils sont composés de polluants métalliques et organiques très toxiques et finissent souvent dans les sous-couches routières ou simplement enfouis, polluant les nappes phréatiques et les sols.

L’enfouissement des déchets est aussi très néfaste : pollution des sols et de l’eau, pollution olfactive, microbiologique et chimique. Ce sont d’autant plus de risques sanitaires pour les populations, la faune et la flore qui vivent sur place.

ZOOM SUR LE TRAITEMENT DES BIODÉCHETS

Représentant environ 30% de nos poubelles grises, le traitement des biodéchets par enfouissement ou incinération a également des impacts environnementaux très néfastes :

Lorsqu’ils sont enfouis en décharge, les biodéchets se retrouvent privés d’oxygène, et se décomposent lentement en relâchant du méthane, un gaz à effet de serre 25 fois plus puissant que le CO2. D’après le CITEPA, environ 16% des émissions de méthane en France proviennent des centres de stockage des déchets ménagers.

Parce qu’ils sont composés en grande majorité d’eau, incinérer les biodéchets revient à essayer de brûler de l’eau, ce qui est très énergivore. Il faut pour cela produire une combustion à température constante, en alimentant les incinérateurs avec des déchets qui sont souvent recyclables comme du papier, des cartons et même des plastiques.

Tout savoir de la TGAP avec Lemon Tri
Il est urgent de sortir les biodéchets de
la poubelle du tout-venant !

Quels sont les engagements pris par l’Etat ?

En 2015, lors de la parution de la stratégie nationale bas carbone, l’objectif national de valorisation matière pour le DIB et les OMR est fixé à 65% (en poids) à l’horizon 2025. Cet objectif est décliné dans les Plans Régionaux de Prévention et de Gestion des Déchets (PRPGD), qui fixent des limites aux capacités de stockage de déchets dans les sols.

Pour atteindre cet objectif à horizon 2025, la TGAP est donc un puissant levier. Selon le ministère des finances et de l’économie, la hausse de la TGAP produirait une recette supplémentaire d’environ 130 millions d’euros en 2021, puis 180 millions d’euros en 2022 et 260 millions d’euros en 2023 : de quoi renforcer les filières de recyclage, développer la sensibilisation et investir dans de nouveaux moyens de traîter les déchets, moins nocifs et polluants.

Concrètement, qu’est-ce-que ça change pour les entreprises ?

Le coût de l’enlèvement du DIB va donc significativement augmenter en 2022. Ces coûts vont alors se répercuter sur les entreprises qui émettent ces déchets.

Alors, pour protéger votre porte monnaie, deux solutions s’offrent à vous :

Car, en y regardant de plus, on réalise qu’une part importante des déchets qui finissent dans le DIB peut être recyclée, compostée ou évitée en les remplaçant par des alternatives réemployables.

Les flux triés et destinés au recyclage ne sont quant à eux pas soumis à la TGAP. Le prix de collecte de vos déchets recyclables ne va donc pas augmenter, s’ils sont bien triés !

Tout savoir de la TGAP avec Lemon Tri
Diminuez le DIB et augmentez la part de vos déchets recyclés en optant pour un îlot de tri 100% sur-mesure

Vous l’aurez compris, si vous voulez faire des économies, optez pour le bac de tri !

Zeta, une machine qui en jette !

Zeta, une machine qui en jette !

Aux nouveaux défis leurs nouvelles machines ! Pour booster la consigne et le réemploi, Lemon Tri déploie un tout nouvel outil innovant. Laissez-nous vous présenter la Zeta, une machine pour jeter ses déchets autrement et donner une seconde vie à nos emballages !

On fond pour sa plastique… recyclée !

Pour le design de cette toute nouvelle machine, nous avions à cœur de fédérer les expertises de plusieurs acteurs engagés dans la création de matériaux durables. Nous renouvelons ainsi notre collaboration avec le studio Klepper, l’atelier W110 et SASMinimum ! Trois structures mobilisées pour donner un super look à notre nouvelle machine avec des matériaux issus de l’économie circulaire :

Et pour ce qui est du corps de la machine, il s’agit d’un modèle phare de notre gamme, mais re-paramétrée avec de toutes nouvelles fonctionnalités !

Nouvelle machine Zeta Lemon Tri
Télécharger la fiche technique

De nouvelles fonctionnalités

Pour proposer une nouvelle version de nos machines de consigne, toute l’équipe a travaillé de pair : innovation et technicité sont au rendez-vous, avec l’aide également des makers du WoMa, un super espace collaboratif dédié au partage d’expertise et à la construction des outils de demain. Et pour donner vie à toutes nos nouvelles idées, nous avons également opté pour des cartes électroniques made in France (produites à Lyon). Le fruit de cette réflexion et de ces collaborations innovantes? Une machine complètement adaptée à la consigne pour recyclage et réemploi !

La machine détecte et trie les bouteilles en plastique et les canettes, et récompense les utilisateurs avec une incitation : système de loterie, bon d’achat, jetons etc. Les emballages sont ensuite collectés puis conditionnés dans notre entrepôt en vue de leur recyclage 100% matière en circuit court.

La machine détecte, collecte et stocke des emballages réemployables : ecocups, vaisselle réutilisable type lunchbox, emballage en verre etc. Grâce à un ingénieux système de soft drop, l’emballage est soigneusement stocké avant d’être collecté et acheminé vers une station de lavage. Les utilisateurs sont quant à eux récompensés et se voient remettre le montant de leur consigne directement en monnaie ou crédité sur une carte de paiement connectée !

Une innovation dont nous sommes très fiers et qui sera notre invité VIP aux rencontres techniques organisées par le Réseau Consigne, le 22 et 23 novembre prochains : là où se retrouvent tous les grands acteurs du réemploi !

Nouvelle machine Zeta Lemon Tri
Un emballage inséré....
Nouvelle machine Zeta Lemon Tri
... un bon zeste récompensé !

Notre nouvelle machine Zeta incarne donc tout ce qui nous est cher : innovation, synergies entre acteurs engagés, qualité du matériel et adaptabilité. Une machine pour proposer une autre vision des déchets, à utiliser sans modération dans les entreprises, campus, évènementsmagasins etc  !

Retour des Journées Portes Ouvertes

Retour des Journées Portes Ouvertes

Déchets emportés dans la méditerranée à Marseille, scandale de la collecte indifférenciée des bacs jaunes et marrons à Paris… Comprendre où vont et ce que deviennent nos déchets n’a jamais été si essentiel ! Plus d’un an et demi après notre dernière édition en février 2020, Lemon Tri a eu le plaisir d’accueillir à nouveau clients, partenaires et habitants du territoire lors de sa Journée Portes Ouvertes !

 

Pourquoi une journée portes ouvertes?

Depuis sa création, Lemon Tri a toujours misé sur une ouverture sur ses territoires d’implantation, avec un ancrage à l’échelle locale fort. Cette volonté d’interagir avec les acteurs locaux mais aussi de sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux de l’économie circulaire s’incarne tout particulièrement dans notre format de Journée Portes Ouvertes ! Une occasion idéale pour fédérer différents publics (clients, scolaires, associations locales, habitants du territoire), de leur faire découvrir nos activités et le secteur dans lequel nous évoluons. Un secteur souvent méconnu mais pour lequel l’intérêt et la curiosité ne font que s’intensifier. La question des déchets nous concernent tous, et il est parfois difficile d’avoir accès à des informations ou même de pouvoir visiter des sites de traitement. Chez Lemon Tri, nous jouons la carte de la transparence à fond, en ouvrant les portes de nos entrepôts !

Pour nos clients, la journée porte ouverte est un moment de sensibilisation privilégié. L’impact de leurs gestes de tri au quotidien au bureau prend tout son sens lorsqu’ils découvrent le parcours complet de leurs déchets ! Leur faire découvrir les “dessous” du recyclage et le devenir du contenu de leurs poubelles donne ainsi beaucoup plus de sens à leurs habitudes de tri. On y voit beaucoup plus clair lorsqu’on connaît et visualise les différents maillons de la chaîne de tri !

Ouvrir les portes de notre entrepôt et répondre à toutes les questions que peuvent se poser nos clients, mais aussi les habitants du territoire, fait donc entièrement partie de notre vœu de transparence ! L’objectif est aussi de redonner du sens au geste de tri en offrant la possibilité à tous de comprendre les enjeux du recyclage et de la réduction des déchets.

Journée Portes Ouvertes Lemon Tri 2021
Journée Portes Ouvertes Lemon Tri 2021

Des bureaux pas comme les autres !

Qu’attendre d’une journée portes ouvertes chez Lemon Tri ? Certainement pas une visite de nos bureaux ! Collation zéro déchet suivi d’un quiz interactif « Qui veut gagner des citrons? » pour se mettre en jambes, il est ensuite temps de se rendre dans notre « Labo du plastique », aussi appelé « Showroom », pour découvrir toutes nos solutions, des plus high-tech (machines intelligentes qui détectent, trient et compactent les emballages) aux plus simples (bacs de tri). Les différents cycles de recyclage sont passés à la loupe en observant les échantillons correspondant à chaque étape du processus de recyclage. Un tour de l’entrepôt, la découverte des différentes machines et de notre grande presse à balle, et c’est déjà l’heure de découvrir l’activité de nos colocataires : Recyclivre, Komut et La Réserve des Arts. Lemon Tri s’inscrit en effet dans un éco-système circulaire, qui repose sur des synergies solidaires : ou quand les déchets des uns deviennent les ressources des autres ! 

Journée Portes Ouvertes Lemon Tri 2021
Journée Portes Ouvertes Lemon Tri 2021
Découverte de nos solutions
Journée Portes Ouvertes Lemon Tri 2021
Espace de stockage et de tri
Journée Portes Ouvertes Lemon Tri 2021
Démonstration du broyeur
Journée Portes Ouvertes Lemon Tri 2021
Présentation de Komut

Merci à tous les participants qui sont venus nous rendre visite. Pour ne pas manquer la prochaine édition, abonnez-vous à notre newsletter !

Objectif zéro mégot pour le mois sans tabac

Objectif zéro mégot pour le mois sans tabac

Et si on vous disait qu’arrêter de fumer faisait aussi du bien à la planète? Comme tous les ans, la campagne nationale du “mois sans tabac” accompagne des milliers de fumeurs dans cette démarche, avec à la clef des bienfaits pour la santé, le porte-monnaie, le moral mais aussi pour l’environnement !

Le lourd impact des mégots de cigarettes

Si la tendance des ventes de cigarettes est plutôt à la baisse, les chiffres demeurent tout de même impressionnants. En 2018, ce sont en effet plus de 40 milliards de cigarettes qui ont été livrées aux buralistes, rien qu’en France (source : Le Point) ! Soit autant de mégots, un déchet difficile à capter et valoriser. En effet, bien que de très petite taille, les mégots sont composés de multiples matériaux. Jetés dans la poubelle du tout-venant si ce n’est à même le sol, les mégots de cigarette sont particulièrement difficiles à collecter. On estime ainsi aujourd’hui que deux mégots sur trois finissent dans la nature.

Le recyclage des mégots

Un déchet dangereux mais recyclable

La composition du mégot de cigarette est hétérogène. D’un côté, le filtre, qui est fait à partir de plastique, plus particulièrement d’acétate de cellulose, représente 75% de la cigarette. Les 25% restants sont composés de cendre, de papier, et de tabac.

Mais si les mégots sont classés comme “déchets dangereux”, ce sont à cause des substances qu’ils contiennent, et particulièrement la nicotine. Des substances jugées à « toxicité aiguë » et « écotoxiques ». Cependant, ce n’est pas parce qu’un déchet est dangereux qu’il n’est pas valorisable !

Au contraire, il faut fournir encore plus d’effort pour créer des boucles vertueuses pour garantir leur recyclage et faire le maximum pour que les mégots ne se retrouvent pas dans la nature ou dans l’eau.

Que deviennent les mégots?

Plusieurs scénarios sont aujourd’hui possibles pour les mégots de cigarette :

Premier scénario : le mégot a été jeté à même le sol. Il risque d’être emporté par le vent ou la pluie, et mettra environ 12 ans à se dégrader dans la nature, en relâchant tout un tas de substances toxiques et de micro-plastiques. C’est le scénario à éviter à tout prix.

Deuxième scénario : le mégot a été jeté dans un cendrier, qui a lui-même été ensuite vidé dans une poubelle du tout-venant. Au même titre que les déchets contenus dans cette poubelle, le mégot va être au choix enfoui ou incinéré. S’il est enfoui, il relâchera des substances toxiques et des micro-plastiques dans les sols. S’il est incinéré, il contribuera à la pollution atmosphérique et générera des cendres toxiques (mâchefer). 

Troisième scénario : Le mégot a été jeté dans un cendrier en vue de sa collecte et de son recyclage matière. C’est le meilleur scénario envisageable pour le moment.

Le recyclage des mégots

La solution MéGO!

MéGO! est une entreprise française qui propose une solution de recyclage matière des mégots unique en France. Localisée près de Brest, l’équipe MéGO! s’active pour recycler les mégots après les avoir débarrassés de la quasi-totalité des près de 4000 substances chimiques qu’ils renferment. À l’issue de cinq étapes, les mégots deviennent une matière première comparable à du bois, qui peut servir pour fabriquer du mobilier (urbain, de bureau etc).

Concrètement comment ça marche ?

Lemon Tri vous propose différents modèles de cendrier ainsi que du matériel spécialement conçu pour le stockage des mégots. Nous identifions ensemble les zones stratégiques (pied d’immeuble, terrasse, coin fumeur etc) et nous nous chargeons de l’installation.

Une fois vos cendriers et votre matériel de stockage des mégots installés, nous déterminons ensemble la fréquence de collecte la plus adaptée à vos besoins. Au même titre que vos autres déchets recyclables, Lemon Tri s’occupe de collecter vos mégots et de les massifier avant de les envoyer chez MéGo!.

Après une première étape de tri qui permet de séparer les mégots de divers rebuts (touillettes, papier plastique de paquet de cigarette etc), le processus de dépollution peut démarrer. Les mégots sont d’abord broyés, puis dépollués, avant d’être séchés et thermo-compressés pour obtenir un éco-matériau comparable à du bois.

L’éco-matériau obtenu est sain et prêt pour accomplir sa nouvelle vie : assise, banc, mobilier urbain etc.
Le recyclage des mégots

Pas de fumée sans feu !

Vous l’aurez compris, pas de fumée sans feu ! Alors si vous aussi vous voulez vous engager à l’occasion de mois sans tabac et sans mégot, n’hésitez pas à sauter le pas ! Soutien et accompagnement sont au rendez-vous tout au long du mois de novembre sur le site du mois sans tabac.

Vous souhaitez installer des cendriers et collectez les mégots produits dans votre entreprise, votre campus, votre restaurant ou encore votre évènement en vue de leur recyclage? Contactez-nous !

Soutenez Lemon Tri au Budget Participatif !

Soutenez Lemon Tri au Budget Participatif

Le budget participatif écologique et solidaire de la Région Île-de-France est de retour ! Après 2 sessions qui ont permis de financer plus de 1000 projets écologiques et solidaires d’entreprises, associations et autres collectifs franciliens, place à la troisième session, dans le cadre de laquelle Lemon Tri a déposé un projet !

Le Budget Participatif de la région Île-de-France, comment ça marche?

Le Budget participatif de la Région Île-de-France est une formidable opportunité pour les francilien.ne.s de devenir acteur sur le territoire à la fois en proposant et en soutenant des projets de développement durable qui leur tiennent à cœur. Citoyens, collectifs, associations, entreprises : chacun peut déposer un projet et proposer des solutions dans les domaines de la biodiversité, des espaces verts, de l’alimentation, la mobilité ou encore la gestion des déchets ! Les projets retenus sont ensuite soumis au vote des citoyen.ne.s et ceux qui remportent le plus de succès se voient réaliser !

Budget Participatif Région Île-de-France

Quel est le projet déposé par Lemon Tri ?

Lemon Tri a saisi l’opportunité du budget participatif pour déposer un projet d’envergure : l’implantation d’une nouvelle antenne au sud de la région parisienne. Nos activités de recyclage, de réemploi et d’insertion professionnelle ont déjà fait leur preuve en région parisienne mais aussi à Marseille depuis 2018, ainsi qu’à Lille et à Lyon depuis cette année.

L’implantation d’un nouvel entrepôt dans le sud de Paris répond à plusieurs objectifs :
Budget Participatif Région Île-de-France Lemon Tri

Sur le plan social, l’arrivée de Lemon Tri serait aussi une belle opportunité pour créer des emplois solidaires. En 2025, nous prévoyons la création de 21 postes, dont 14 en contrat d’insertion par l’activité économique !

Comment voter?

Vous êtes fancilien.ne.s et la question des déchets vous tient à coeur? Soutenez Lemon Tri, et ayez un impact concret en faveur d’une économie plus circulaire et solidaire.

Pour voter pour le projet, c’est tout simple. Il vous suffit d’une adresse mail pour créer votre compte, de remplir votre nom et prénom puis de cliquer sur le bouton vert “Je vote” sur la page de notre projet

Attention, les votes se clôturent le 26 octobre !

Budget Participatif Région Île-de-France Lemon Tri

Toute la Lemon Team vous remercie pour votre soutien !

Journée Nationale du Sport Scolaire

Journée Nationale du Sport Scolaire

À l’occasion de la Journée Nationale du Sport Scolaire, Lemon Tri s’est engagé aux côtés de l’Union Nationale du Sport Scolaire du Val-de-Marne pour sensibiliser près de 300 élèves au développement durable et aux bons zestes de tri.

Une journée placée sous le signe du Développement Durable

Pour cette douzième édition de la Journée Nationale du Sport Scolaire qui s’est déroulée le 22 septembre, le thème était le sport comme facteur de développement durable. Une belle occasion de sensibiliser les élèves aux bonnes pratiques à adopter dans le cadre des activités sportives. À l’aide d’un atelier ludique et sportif, les enfants ont découvert avec Lemon Tri comment appliquer les “5 R” du Zéro Déchet au quotidien et dans le monde du sport. Apporter sa propre gourde, réduire les emballages en plastique à usage unique, privilégier les équipements sportifs de seconde main, favoriser le réemploi, trier ses déchets… Autant de thèmes abordés lors des différents défis proposés, et ce, toujours dans la bonne humeur !

Journée Nationale du Sport Scolaire 2021 Lemon Tri