webleads-tracker

Radio Citrus #1 : Les centres de tri

Chaque mardi, Lemon Tri vous propose une grille de lecture simple pour déchiffrer l’actualité du monde du tri : retour du plastique à usage unique, nouveaux gestes de tri, bouleversements des filières… Cette semaine, Lemon Tri fait le point sur la situation des centres de tri et ses conséquences sur la gestion de nos déchets.

État des lieux :

Dès les premiers jours du confinement, des centres de tri ont fermé leurs portes. Au 9 avril, Amorce recensait que 32 % des centres de tri avaient suspendu leur activité et que 26 % ne fonctionnaient plus que de manière partielle (réduction du débit de tri et des postes, arrêt partiel de chaînes …). Si la collecte des déchets est maintenue, le tri n’est donc, lui, plus garanti. En effet, avec la crise, la priorité est avant tout d’assurer la collecte des ordures ménagères et de maintenir les rues propres, tout en garantissant la sécurité des ripeurs. Face à cette réalité, les collectivités s’adaptent et apportent des réponses variées.

Différentes réponses des collectivités :

En effet, trois réactions ont été observées en France au niveau des collectivités. Le premier est la collecte indifférenciée des ordures ménagères et des déchets recyclables, qui sont ensuite enfouis ou incinérés. Le deuxième scénario observé a été le maintien de la collecte sélective avec le stockage des emballages recyclables dans l’attente d’un déblocage de la situation. Enfin, certaines communes préfèrent encourager les citoyens à garder les déchets du bac jaune chez eux ou à se rendre dans des points d’apport volontaire. Avant tout concernées par la sécurité des opérateurs dans les centres de tri, les collectivités font évoluer ces scénarios. Aujourd’hui, la tendance est à la réouverture progressive des centres de tri.

De nouvelles consignes :

A la question “faut-il continuer de trier”, la réponse est donc oui. Il est indispensable de garder nos bonnes habitudes, voire même d’être plus attentif que jamais. De nouveaux réflexes sont à adopter concernant le tri des masques, des mouchoirs et des gants en latex, qui doivent être jetés dans la poubelle du tout-venant pour ne pas risquer de contaminer les opérateurs de centres de tri. En ce qui concerne les risques de contamination des opérateurs, un avis du Haut Conseil de la Santé Publique préconise le respect des gestes barrières et des mesures de distanciation dans les centres de tri, ainsi que le maintien des moyens de protection habituels (gants et tenue de protection). Si le HCSP estime que le port obligatoire d’un masque n’est pas justifié pour les opérateurs, la disponibilité des masques dans les prochaines semaines influencera significativement le scénario de reprise d’activité dans l’ensemble des centres de tri du pays.

Pour aller plus loin :

Liens utiles : 

citéo.com 

amorce.asso.fr 

Pour remercier les ripeurs, opérateurs et tous les travailleurs des secteurs essentiels mobilisés pendant la crise, rendez-vous sur vousassurez.org.

À mardi prochain ! 

 

Ils font confiance à Lemon tri