Découvrez notre nouveau bac Sylva

Découvrez notre nouveau bac Sylva

Découvrez notre nouveau bac Sylva

Alerte nouveau bac de tri dans notre gamme ! En l’honneur du réemploi et du recyclage, Lemon Tri collabore aux côtés d’Ares pour créer un nouveau bac 100% circulaire. Découvrez sans plus tarder l’histoire engagée qui se cache derrière le bac Sylva, un bac dédié pour trier votre papier confidentiel en toute sécurité.

Il était une fois… un partenariat entre deux structures engagées

Ce bac est né de la collaboration avec le groupe Ares, avec lequel Lemon Tri partage de nombreuses valeurs. En effet, comme Lemon Tri, Ares est un groupe de structures tremplins engagé pour l’insertion par l’activité économique, également implanté sur le territoire Est Ensemble. En 2021, Ares a lancé un nouveau chantier d’insertion de menuiserie, qui fait la part belle à l’économie circulaire.

Alors, il était tout à fait logique que Lemon Tri fasse appel à Ares pour concevoir et réaliser un bac dédié au tri du papier confidentiel, dans le respect de nos valeurs respectives !

Collaboration ares et lemon tri

Un bac conçu pour lutter contre le gaspillage des ressources

2,5 millions de déchets d’ameublement (DEA) sont jetés chaque année en France ! Le groupe Ares, tout comme Lemon Tri, envisage ces déchets comme des ressources. C’est ce qu’on appelle de la matière première secondaire, qu’il est possible de réutiliser ou réemployer.

En effet, notre bac Sylva a été conçu à partir de plateaux de bureaux, récupérés en circuits courts en Île-de-France. Destinés aux encombrants, ces plateaux ont été menuisés à Aubervilliers, à deux pas de notre entrepôt pantinois. Une opération d’upcycling qui a tout bon, puisqu’elle permet d’éviter l’extraction de ressources vierges et de créer du mobilier 100% circulaire et local.

Enfin, ce partenariat s’inscrit également dans une logique sociale. Ce chantier d’insertion permet en effet à des personnes éloignées de l’emploi d’être formées à un métier manuel et d’enrichir leurs parcours professionnels.
Bac papier confidentiel Sylva

Un bac conçu pour lutter contre le gaspillage des ressources

Alors, quelles ont été les différentes étapes de fabrication de nos bacs de tri Sylva ? Lemon Tri vous explique tout !
La première étape a été la récupération de la matière. 100% issue du réemploi de déchets d’éléments d’ameublement, les bacs sont conçus à partir d’anciens plateaux de bureaux. C’est sur leur site d’Aubervilliers, dans le 93, que le tri et le démontage des plateaux démarrent, afin de les démanteler et de retirer la quincaillerie (vis, boulons etc.).
La seconde étape a été la conception du prototype, en suivant le cahier des charges que nous avions confié à Ares. En effet, ce bac doit répondre à des contraintes de sécurité (fente à papier, fermeture avec serrure) afin de permettre à nos clients de trier leurs papiers confidentiels !
Enfin, une fois que le prototype a été validé, nous avons pu lancer la production ! Cette dernière se fait en 5 étapes :
Bac Sylva papier confidentiels étapes de fabrication par ARES
Tout d’abord la découpe de la matière (1). Ensuite le placage (2) puis le collage (3) et l’assemblage (4). Enfin c’est la livraison puis l’installation chez le client de Lemon Tri (5) !

Quelques chiffres sur ce projet

Chiffres clés fabrication ares bac de tri sylva papier confidentiels

Nous sommes vraiment ravis de cette belle collaboration dans le respect de nos valeurs ! Merci ARES pour ce beau projet à nos côtés. Si vous aussi vous souhaitez trier vos papiers confidentiels avec nos bacs Sylva, contactez-nous !

Salon In’Pulse 93

Salon In'Pulse 93

Lemon Tri était présent mardi 6 décembre à la Cité Fertile pour la nouvelle édition du Salon In’Pulse 93, le premier salon départemental de l’achat responsable et du recrutement local. Demandez le programme !

Le salon de l'achat responsable et du recrutement local

Organisé par Inser’Eco 93, le réseau des structures d’insertion par l’activité économique en Seine-Saint-Denis, le salon In’Pulse 93 est le rendez-vous incontournable des entreprises et des acteurs du territoire. Entreprises, collectivités, établissements publics, structures d’insertion… tous les acteurs du territoire sont les bienvenus au salon In’Pulse 93. Au programme de cette deuxième édition : découverte de solutions efficaces et adaptées pour des achats responsables et un recrutement inclusif et local, avec à la clef, de nombreuses externalités positives.

En effet, pour toutes les structures soucieuses de leur impact, interagir avec des SIAE (structures d’insertion par l’activité économique) constitue un excellent moyen d’avoir un impact positif sur l’économie et les emplois locaux, ainsi que sur l’environnement.
Pour rappel, voici trois (très bonnes) raisons de faire appel à des SIAE pour vos achats et vos besoins en recrutement :

En interagissant avec des structures dont la mission principale est d’accompagner et de proposer des opportunités à des personnes éloignées de l’emploi. 

En soutenant des structures souvent implantées dans des quartiers où les taux de chômage sont élevés et contribuer ainsi au développement du tissu économique local.

En misant sur des entreprises qui doublent  bien souvent leur engagement social d’un volet environnemental ! 

Le salon en quelques chiffres

Pas moins de 75 structures de l’insertion par l’activité économique (SIAE) étaient présentes sur le salon. Autant de stands pour découvrir de nombreux services et savoir-faire. Au total, 36 secteurs d’activité différents étaient représentés. En tant qu’entreprise d’insertion présente depuis de nombreuses années sur le territoire, Lemon Tri ne pouvait pas manquer ce rendez-vous ! 

Après une première participation en 2019, nous sommes ravis d’avoir été de retour au salon In’Pulse aux côtés de belles structures partenaires et engagées : Envie, Label Emmaüs, Relais Restauration, Halage… et de nombreuses autres !

Salon In'Pulse 93 édition 2022

Merci Inser’Écho 92 pour ce bel évènement, et merci à tous les visiteurs qui sont venus échanger sur notre Lemon Stand. La Lemon Team était mobilisée pour répondre à toutes vos questions et vous faire découvrir nos solutions innovantes et solidaires.

Soutenez Lemon Tri au Budget Participatif !

Soutenez Lemon Tri au Budget Participatif

Le budget participatif écologique et solidaire de la Région Île-de-France est de retour ! Après 2 sessions qui ont permis de financer plus de 1000 projets écologiques et solidaires d’entreprises, associations et autres collectifs franciliens, place à la troisième session, dans le cadre de laquelle Lemon Tri a déposé un projet !

Le Budget Participatif de la région Île-de-France, comment ça marche?

Le Budget participatif de la Région Île-de-France est une formidable opportunité pour les francilien.ne.s de devenir acteur sur le territoire à la fois en proposant et en soutenant des projets de développement durable qui leur tiennent à cœur. Citoyens, collectifs, associations, entreprises : chacun peut déposer un projet et proposer des solutions dans les domaines de la biodiversité, des espaces verts, de l’alimentation, la mobilité ou encore la gestion des déchets ! Les projets retenus sont ensuite soumis au vote des citoyen.ne.s et ceux qui remportent le plus de succès se voient réaliser !

Budget Participatif Région Île-de-France

Quel est le projet déposé par Lemon Tri ?

Lemon Tri a saisi l’opportunité du budget participatif pour déposer un projet d’envergure : l’implantation d’une nouvelle antenne au sud de la région parisienne. Nos activités de recyclage, de réemploi et d’insertion professionnelle ont déjà fait leur preuve en région parisienne mais aussi à Marseille depuis 2018, ainsi qu’à Lille et à Lyon depuis cette année.

L’implantation d’un nouvel entrepôt dans le sud de Paris répond à plusieurs objectifs :
Budget Participatif Région Île-de-France Lemon Tri

Sur le plan social, l’arrivée de Lemon Tri serait aussi une belle opportunité pour créer des emplois solidaires. En 2025, nous prévoyons la création de 21 postes, dont 14 en contrat d’insertion par l’activité économique !

Comment voter?

Vous êtes fancilien.ne.s et la question des déchets vous tient à coeur? Soutenez Lemon Tri, et ayez un impact concret en faveur d’une économie plus circulaire et solidaire.

Pour voter pour le projet, c’est tout simple. Il vous suffit d’une adresse mail pour créer votre compte, de remplir votre nom et prénom puis de cliquer sur le bouton vert “Je vote” sur la page de notre projet

Attention, les votes se clôturent le 26 octobre !

Budget Participatif Région Île-de-France Lemon Tri

Toute la Lemon Team vous remercie pour votre soutien !

La Plateforme i et Lemon Tri se sont dit oui !

Plateforme i et Lemon Tri se sont dit oui !

Lemon Tri et Plateforme i sont en partenariat étroit depuis plusieurs années, et celui-ci ne cesse de se renforcer. En effet, la Plateforme i va prendre une place de plus en plus importante dans la gouvernance de notre filiale d’insertion. Alors pour bien démarrer cette rentrée, Lemon Tri a accueilli les équipes de Plateforme i pour une matinée immersion dans notre antenne pantinoise !

Un partenariat tissé dans un contexte particulier

Plateforme i est une structure du Groupe SOS, première entreprise d’intérêt général en Europe. Elle cherche à apporter des solutions pour l’inclusion dans l’emploi, en conseillant notamment des structures d’inclusion dans l’identification et la mise en place de leur projet social.

Chez nous, le partenariat s’est d’abord construit autour du poste de Conseiller.e d’Insertion Professionnelle. Chaque structure d’insertion est tenue de compter un.e CIP parmi ses membres : celui-ci propose un accompagnement aux personnes en parcours d’insertion, les aide à faire des choix professionnels et construit le parcours en coopérant avec des partenaires extérieurs. Ce poste est essentiel pour mener à bien une activité d’insertion par l’activité professionnelle. Nous avons choisi d’externaliser ce poste en faisant confiance à la Plateforme i.

Chez Lemon Tri, c’est Andréa qui investit depuis plus d’un an ce poste clé. Elle organise les recrutements, suit chaque salarié en insertion personnellement, les met en relation avec d’autres structures à l’issue du parcours, imagine et organise les différents modules du programme et interagit avec les encadrants techniques.

Plateforme i et Lemon Tri partenariat
Petit déjeuner d'équipe et intervention du
président et co-fondateur de Lemon Tri Augustin Jaclin
Plateforme i et Lemon Tri partenariat
Intervention d'Andrea, conseillère en insertion professionnelle
chez Lemon Tri, membre de la Plateforme i

Découverte des activités de deux acteurs engagés

Et pour bien démarrer cette rentrée 2021, nous avons eu le plaisir d’accueillir Plateforme i pour une matinée découverte dans le cadre de leur journée d’équipe annuelle. L’occasion pour les différents membres de l’équipe d’en apprendre plus sur nos activités et nos métiers.

Au programme donc de cette matinée immersion, retour sur nos années de partenariat, présentation de l’activité et échanges autour d’un bon petit-déjeuner zéro-déchet. Nos deux structures ont échangé autour des défis de l’inclusion, des spécificités de chacune et de leurs expériences singulières, en mettant en avant les synergies possibles.

Les collaborateurs de Plateforme i ont ensuite terminé leur « Jour i » à la Cité Fertile, dotés de nouvelles connaissances autour de la gestion des déchets et du recyclage.

Plateforme i et Lemon Tri partenariat
Intervention de Sylvie Scalabre, directrice de
la filiale d'insertion de Lemon Tri
Plateforme i et Lemon Tri partenariat
Découverte de nos activités et des métiers auxquels
sont formés les salariés en insertion

Merci Plateforme i d’être venue nous rendre visite !

Lemon Tri collabore avec ARES dans la mise en place du programme SIBEL en Seine-Saint-Denis

Lemon Tri collabore avec ARES dans la mise en place
du programme SIBEL en Seine-Saint-Denis

En 2018 et en France métropolitaine, plus de 16 000 personnes ont été recensées dans près  de 300 bidonvilles (source : Ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales). Face à ce constat, le programme SIBEL, (Sortie Inclusive du Bidonville par l’Emploi et le Logement) a été lancé à l’échelle nationale en 2019 dans 14 départements, avec l’objectif de résorber durablement le nombre de bidonvilles en France. En proposant des formations linguistiques et professionnelles, un accompagnement individuel renforcé, et une aide au logement, le programme vise à faciliter l’insertion sociale et professionnelle des personnes issues des bidonvilles et à multiplier les opportunités de logement et d’emplois. Le programme dure 8 mois, auxquels s’ajoute un mois de stage en immersion professionnelle.

En Seine Saint-Denis, le programme est piloté par le groupe ARES. Afin de concrétiser les séances de découvertes métiers pour les bénéficiaires du programme, ceux-ci ont l’opportunité de visiter les Structures d’Insertion par l’Activité Économique (SIAE) du territoire. Six d’entre eux sont venus découvrir nos activités et nos opportunités d’emploi. L’occasion de présenter les différentes activités et métiers inhérents à l’activité de tri et de préparation au recyclage, tout en permettant aux bénéficiaires de se projeter dans une entreprise de l’économie circulaire !

Lemon Tri collabore avec ARES dans la mise en place du programme SIBEL en Seine-Saint-Denis
Lemon Tri collabore avec ARES dans la mise en place du programme SIBEL en Seine-Saint-Denis

En route vers un territoire Zéro Chômeur Longue Durée

En route vers un territoire Zéro Chômeur Longue Durée

Le dispositif Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée a été créé par la loi du 29 février 2016. À partir de 2017, ce dispositif a été expérimenté dans 10 territoires et s’est révélé fructueux pour offrir un emploi durable à des personnes en situation de chômage depuis plus d’un an. Le quartier des Quatre Chemins, à Pantin, sur lequel nous sommes historiquement implantés, souhaite y participer.

Une nouvelle phase de l'expérimentation

En 2021, une seconde phase de l’expérimentation est lancée grâce à une proposition de loi qui permet d’étendre le dispositif à 50 nouveaux territoires. Le quartier des Quatre Chemins, sur lequel nous sommes historiquement implantés, souhaite y participer. Cette expérimentation repose sur trois grands principes :

Fondé sur le volontariat, ce dispositif incite à la création d’une Entreprise à But d’Emploi (EBE), qui peut employer en CDI des personnes privées durablement d’emploi pour créer des activités non couvertes par les entreprises du territoire. Sur les 2300 personnes volontaires présentes au début de l’expérimentation, 73,9% ont retrouvé un emploi fin 2020.

Vue aérienne de Pantin - Quatre Chemins
Vue aérienne du quartier
des Quatre Chemin à Pantin,
qui se porte volontaire pour participer au dispositif
Territoire Zéro Chômeur de Longue Durée

Une EBE sur notre territoire, quels enjeux ?

Le territoire des 4 chemins, à cheval entre Pantin et Aubervilliers, est un ancien faubourg industriel. Terre d’immigration, il abrite des populations précaires, surtout depuis la phase de désindustrialisation. Le taux de chômage des 15-64 ans à Aubervilliers est de 22,1% en 2018, tandis qu’à Pantin, ce même taux s’élève à 16,4% selon l’Insee.

Chapeautée par Est Ensemble, la candidature du territoire à l’expérimentation est porteuse de sens et d’espoir pour nombre de chômeurs de longue durée. Depuis deux ans, le territoire s’est lancé dans une phase de préparation de sa candidature : les entreprises et associations du territoire travaillent main dans la main avec les services de l’emploi pour rassembler des personnes potentiellement intéressées par le dispositif. Pour que cela fonctionne, il faut que tout le tissu économique du territoire soit engagé dans la démarche. Les activités adressées aux employés de l’EBE doivent être non concurrentielles, complémentaires ou supplémentaires aux activités existantes tout en répondant à un besoin concret.

C’est pour cela que Lemon Tri a choisi de s’y investir, en compagnie d’Emmaüs Coup de Main, de l’association Passiloin, d’Activ’Action et des services publics de l’emploi. Ensemble, nous participons aux différents groupes de travail pour imaginer les activités qui seront proposées aux salariés de la future EBE.

Vue de Pantin Quartier des Quatre Chemins
Vue du Quartier des Quatre Chemins
au début du XXème siècle
Acteurs engagés dans le dispositif Territoire Zéro Chômeur Longue Durée
Acteurs engagés pour le dispositif
Territoire Zéro Chômeur Longue Durée

Comment ça fonctionne ?

Les salariés de l’EBE sont rémunérés au SMIC, financé entre 50% et 100% par l’Etat. Par différentes missions non concurrentielles souvent liées à la transition écologique et citoyenne, l’EBE répond à des besoins locaux. Puisque financée par l’Etat, elle est en mesure de proposer des tarifs peu élevés pour des missions diverses. Plus les activités de l’EBE sont importantes, plus elle est en mesure d’employer de nouvelles personnes privées durablement d’emploi. En faisant appel à l’EBE de son territoire, les citoyens, les entreprises et les associations soutiennent des emplois durables et solidaires !

La candidature des villes d’Est Ensemble sera déposée à l’association TZCLD en fin d’année 2021. D’ici là, les fréquences des groupes de travail vont s’intensifier. Que vous soyez entreprise, association, citoyen, volontaire pour intégrer la future EBE sur notre territoire, vous pouvez contacter zerochomeur@est-ensemble.fr.

Modèle économique des EBE Territoire Zéro Chômeur Longue Durée
Modèle économique des EBE
Source : Territoire Zéro Chômeur Longue Durée

Achats inclusifs : Misons sur les entreprises d’insertion

Achats Inclusifs : misons sur les entreprises d'insertion !

De plus en plus d’entreprises ont envie d’aller plus loin en matière de RSE, et ça passe aussi par la politique d’achat. Achats “verts”, “éthiques”, “solidaires”… il n’est pas toujours facile d’y voir clair, et de repérer les vrais engagements derrières toutes ces allégations. Une piste qui marche elle à coup sûr, c’est celle des entreprises d’insertion. Bonne nouvelle, la Fédération des Entreprises d’Insertion, dont nous sommes membres, vient de sortir un guide pour sauter le pas. Trois bonnes raisons de se lancer !

1° Pour favoriser le retour à l’emploi

Les entreprises d’insertion dont la mission principale est d’accompagner et de proposer des opportunités aux personnes éloignées de l’emploi, ont besoin du soutien des autres acteurs économiques pour se développer et tenir leurs promesses. Ces structures, conventionnées par l’État, fournissent en effet des efforts spécifiques pour mener à bien leur missions : temps de formation, accompagnement individuel, ressources dédiées… Un modèle de développement dans le cadre duquel l’activité se conçoit plus comme un moyen qu’une fin :  en achetant des produits ou services à une entreprise d’insertion, vous générez directement des heures de formation, d’accompagnement etc.

Accompagner des personnes éloignées de l’emploi, c’est un métier. Mais interagir avec ces entreprises, et soutenir leur modèle économique, est à la portée de tous !

"Pour toutes celles et tous ceux qui se soucient de l’impact de leurs achats sur notre monde, les SIAE constituent un choix d’excellence, une garantie d’impacts positifs sur notre société, sur l’économie et les emplois locaux, ainsi que sur notre environnement."

2° Pour privilégier l’emploi local

Souvent implantées dans des quartiers où les taux de chômage sont élevés, les entreprises d’insertion développent non seulement l’emploi local mais aussi l’attractivité économique des territoires: recrutement d’habitant.e.s, développement du tissu économique local, construction de réponses adaptées aux besoins spécifiques…. Et elles contribuent bien souvent à son rayonnement et à sa revitalisation.

Avec près de 1400 entreprises sur le territoire, les entreprises d’insertion comptent plus de 85 000 salariés, dont 70 300 en parcours d’insertion. Le plus : les entreprises d’insertion, par leur ancrage local fort, favorisent les circuits courts et sécurisent votre chaîne de production.

entreprises sur le territoire
0
salariés en insertion
0

3° Pour favoriser des solutions alternatives durables

Les structures d’insertion et l’ESS sont historiquement actives dans le secteur de l’économie circulaire. En mettant l’impact au cœur de leur modèle, leur engagement dépasse largement le champ de la RSE : c’est du “core business”. Allier engagement environnemental et social, développer des solutions numériques inclusives, donner une seconde vie aux meubles, aux équipements ménagers… Avec les entreprises d’insertion, vous pouvez cumuler vos engagements RSE !

Rien que sur le territoire Est Ensemble, ce ne sont pas moins d’une vingtaine de secteurs d’activités qui sont représentés, avec un très large choix de prestations responsables et innovantes : livraison de plateaux repas, service de conciergerie, teambuilding

Achats inclusifs entreprise d'insertion

Et la loi dans tout ça?

L’insertion a le vent en poupe ! L’Etat mise d’ailleurs beaucoup dessus, avec un Pacte d’Ambition pour l’Insertion par l’Activité Économique, et 1,3 milliards d’euros de financements, et pour objectif 140 000 emplois inclusifs supplémentaires d’ici 2022. Et avec la Loi Climat, c’est 5% des marchés publics qui devront être attribués à des structures ESUS d’ici 2022 également.

Prenez de l’avance avec les entreprises d’insertion, et alignez votre politique d’achat responsable sur les valeurs de l’économie sociale et solidaire !

Suivez le guide !

Devenir Eco-Animateur avec Moulinot

DEVENIR ECO-ANIMATEUR AVEC MOULINOT

Moulinot, entreprise engagée pour la valorisation des biodéchets, a décidé de concevoir son propre parcours qualifiant. Un nouveau cap de franchi qui fait de Moulinot un organisme de formation, doublant ainsi son engagement environnemental d’un fort volet social.

De la valorisation des biodéchets au parcours qualifiant

L’activité de valorisation des biodéchets portée par Moulinot s’inscrit depuis sa création dans une démarche d’économie circulaire vertueuse. Fort d’un parc de 1500 points de collecte, ce ne sont pas moins de 40 000 tonnes de déchets alimentaires qui ont été triés, collectés, compostés ou transformés en biogaz depuis 2013. Sortir les biodéchets de nos poubelles pour arrêter de les brûler ou les enfouir et les transformer pour leur donner une seconde vie : la boucle était déjà bien bouclée.

Mais chez Moulinot, le développement durable se conçoit certes sur le plan environnemental, mais également sur le plan social. L’obtention de l’agrément ESUS en 2016 marque un nouveau chapitre pour cette entreprise qui propose désormais des parcours d’insertion et de qualification professionnelle, pour des personnes éloignées de l’emploi.

Un double engagement qui fait fortement écho au nôtre. Déjà très liés à Moulinot dans le cadre de nos activités complémentaires (Moulinot est notre partenaire pour la valorisation des biodéchets collectés chez nos clients), nous sommes fiers de nous associer à la nouvelle démarche de l’entreprise, en accueillant les participants et participantes du parcours lors d’après-midi découvertes au sein de notre entrepôt de Pantin

Formation pour devenir eco-animateur avec Moulinot et Lemon Tri
Devenir Eco-Animateur avec Moulinot et Lemon Tri
Formation pour devenir eco-animateur avec Moulinot et Lemon Tri

Ambassadeur du tri : un métier d’avenir

Chez Moulinot, toute la réussite du cycle de valorisation des biodéchets repose sur leur tri à la source. Une nouvelle habitude à prendre – que ce soit pour les cuisiniers des RIE, ou pour les collaborateurs au moment de la pause déjeuner – qui repose sur un important travail de sensibilisation.

La sensibilisation : un enjeu finalement crucial pour de nombreuses structures de l’économie circulaire, mais aussi pour les collectivités, les associations, les écoles… Le « Grand Défi », un plan d’action de la Région Ile de France, prévoit la création de 600 postes d’éco-animateurs pour prévenir, sensibiliser et éduquer les citoyens d’ici 2025. Moulinot y voit des opportunités d’emploi pour des personnes qui n’ont pas forcément de diplôme et qui ont le souhait de travailler dans le développement durable.

C’est donc en vers et pour tous que Moulinot crée la formation professionnelle Eco-animateur en 2020, incluant la certification de Guide composteur, pour en faire un véritable levier pour l’insertion professionnelle. D’une durée de 245 heures, l’objectif est de former chaque année 24 personnes. À la clé : une compréhension globale des enjeux environnementaux actuels, les solutions pour y répondre et un bagage technique et opérationnel pour mener des actions de sensibilisation sur le terrain, sur les thèmes du tri, du recyclage, du compost etc.

Nous sommes ravis d’être partenaires de cette formation, au même titre que Pikpik Environnement, le Syctom, et Plaine Commune. Pour la seconde fois, nous avons accueilli lors d’une après-midi découverte un groupe curieux et énergique, désireux de mettre en application leurs connaissances et de comprendre les différents enjeux qui gravitent autour de nos activités de tri et de recyclage.

Ils font confiance à Lemon tri