Semaine Européenne du Recyclage des Piles

Semaine Européenne du Recyclage des Piles

Semaine Européenne du Recyclage des Piles

C’est parti pour la 9ème édition de la Semaine Européenne du Recyclage des Piles (SERP) qui se tiendra du 4 au 10 septembre 2023 et qui aura pour thème « nos piles usagées ne manquent pas de ressources ».

 

Plus de 1 500 millions de piles et accumulateurs sont vendus chaque année en France, soit plus de 270 000 tonnes. Cependant, derrière leur petite taille, les piles cachent un impact environnemental considérable. Il est donc crucial que le recyclage des piles devienne une étape clé dans la quête d’un environnement sain et d’un avenir durable.

 

En cette semaine européenne du recyclage des piles, Lemon Tri vous rappelle pourquoi et comment recycler les piles.

La pile : un déchet dangereux qui ne doit pas être jeté à la poubelle d’ordures ménagères ou dans la nature

Les piles sont composées de nombreux matériaux, dont une majorité de composants toxiques : mercure, cuivre, plomb, zinc, nickel et cadmium. Ces métaux lourds libèrent des gaz qui polluent l’environnement, contaminent l’eau et portent atteinte à la santé. On estime le temps de décomposition d’une pile entre 200 et 7 000 ans. Ce petit objet du quotidien est un vrai désastre écologique s’il n’est pas jeté correctement et recyclé.

Où et comment recycler correctement les piles ?

Même si aujourd’hui le recyclage des piles ne nécessite pas beaucoup d’efforts, voici quelques bons “zestes” à adopter pour assurer un processus efficace :

 

Déposer ses piles et batteries usagées dans un point de collecte proche de son domicile ou à son travail

 

Les points de collecte des piles sont nombreux :  supermarchés, magasins de bricolage ou d’électronique, déchetteries, mairies ou encore les points d’apports volontaires Corepile. Ce dernier est un éco-organisme chargé de la collecte des piles et batteries usagées en France.


Pour les entreprises, un moyen simple existe : faire appel à une entreprise spécialisée dans la gestion des déchets. C’est notamment le cas de Lemon Tri qui propose une offre de collecte de et de recyclage des piles clé-en-main avec des bacs de tri spécialement conçus. 

 

Manipulez en tout sécurité les piles avant leur dépôt en point de collecte

 

Avant de les déposer dans un conteneur de collecte, assurez-vous de protéger les bornes des piles avec du ruban adhésif pour éviter les courts-circuits.

Dans le cas où les piles coulent, pensez à les manipuler avec précaution en utilisant des gants ou du papier absorbant pour les sortir de l’appareil et mettez-les dans un sac plastique. Il est impératif de penser à bien se laver les mains avec du savon car les piles qui ont coulé sont irritantes pour la peau. 

Les bénéfices du recyclage des piles

Les avantages du recyclage des piles sont nombreux, voici une liste non exhaustive :

 

Préservation des ressources naturelles

Les piles contiennent des matériaux précieux comme le nickel, le fer, le zinc et le manganèse. Le recyclage permet de récupérer ces ressources, réduisant ainsi la nécessité d’extraire de nouvelles matières premières des sous sols. En effet, pour 1 tonne de piles alcalines, on récupère ainsi 330kg de zinc et composés de zinc, 240 kg d’alliages à base de fer et nickel.

 

Réduction des déchets dangereux 

En recyclant les piles, nous évitons leur dépôt dans les décharges, ce qui favorise à limiter la pollution et à préserver la qualité de l’eau, du sol et de l’air.

 

Prévention de la contamination  

Grâce au recyclage, nous empêchons la libération de métaux lourds toxiques comme le nickel et le cadmium dans l’environnement, ce qui préserve la biodiversité et réduit les risques sanitaires.

 

Réduction de l’empreinte carbone  

Le recyclage des piles nécessite généralement moins d’énergie que la production de piles neuves à partir de matières premières.

Cela conduit à une réduction des émissions de gaz à effet de serre, contribuant ainsi aux efforts de lutte contre le changement climatique.

La Lemon Touch : que deviennent les piles déposées dans nos bacs de tri ?

Les piles  déposées dans nos bacs de tri sont collectées de manière solidaire : chez Lemon Tri, nos agents logistiques sont en contrat d’insertion par l’activité économique

Le gisement est collecté, trié, puis envoyé en filière de recyclage. Puis, les différents matériaux contenus dans les piles sont isolés, séparés et broyés. Les métaux rares sont extraits du broyat métallique.

Ce processus permet chaque année de récupérer environ 5 000 tonnes de métaux ; matières réutilisées pour créer à nouveau des piles ou pour des casseroles, des gouttières, des équipements industriels etc.

 

Chaque geste compte, en recyclant les piles vous :

Si vous voulez en savoir plus sur le recyclage des piles, de d’autres matières ou installer des bacs de tri piles et batteries
dans vos locaux, contactez-nous !

Machine Delta : place à une nouvelle version

Machine Delta : place à une nouvelle version

Toujours en quête d’innovation, Lemon Tri a développé une nouvelle version de sa machine Delta. Avec son allure plus design et compacte, la Delta V2 a déjà séduit plusieurs enseignes ainsi que de nombreux utilisateurs ! Aperçu de ses nouvelles fonctionnalités.

Une nouvelle version compacte et design, et toujours aussi innovante

La machine Delta 2.0 fonctionne sur le même principe que la première. C’est une machine incitative, conçue et fabriquée en France, qui collecte et broie les bouteilles en plastique en paillettes. Ces paillettes sont ensuite directement envoyées en filière de recyclage pour être transformées en de nouvelles bouteilles. Ce circuit fermé de recyclage que l’on appelle “bottle to bottle”.

La nouvelle Delta, en plus de son visuel plus design et moderne, est également plus compacte. En effet, elle a l’avantage d’avoir toujours une aussi grande capacité de stockage (de 30 000 bouteilles) pour une emprise au sol de quatre mètres carrés de moins que la première version. Un point intéressant pour les enseignes qui cherchent à optimiser leurs espaces extérieurs. Capable de prendre jusqu’à 180 000 bouteilles par mois soit 6000 bouteilles par jour, la Delta a tout pour plaire !
Côté utilisateurs, le concept reste le même. Un ou deux centimes sont reversés pour chaque bouteille en plastique collectée. Cette gratification peut être offerte sous la forme de bons d’achat à valoir en magasin, ou bien l’utilisateur peut choisir d’en faire don à une association, choisie localement par le magasin. Une nouvelle bouche d’insertion design, dynamique et sécurisée renouvelle quant à elle l’expérience des utilisateurs ! On notera la présence d’un écran tactile, venu remplacer les boutons, qui modernise cette nouvelle version de la machine.
Machine delta V2 Leclerc Saint-Ouen l'Aumône
Enfin, dernière nouveauté : cette Delta accepte toutes les bouteilles en PET transparent et colorées ! Elle ne prend cependant toujours pas les bouteilles opaques et non alimentaires qui ont un processus de recyclage différent.
Machine delta V2 Leclerc Saint-Ouen l'Aumône

Déjà adoptée par les enseignes et leurs clients !

Nous avons eu le plaisir d’installer déjà plusieurs modèles de cette nouvelle version dans deux grandes enseignes (E.Leclerc et Intermarché). Conçue spécialement pour les hypermarchés, les machines sont positionnées sur le parking des magasins, à proximité de l’entrée.

Ce dispositif permet aux magasins de proposer un service différenciant qui fidélise les clients, et qui surtout leur permet de participer activement à une économie plus circulaire. En effet, avec son système incitatif qui n’est pas sans rappeler celui de la consigne, le dispositif est un levier efficace pour atteindre un des objectifs formulés par la loi française AGEC (Anti Gaspillage pour une Économie Circulaire) de 100 % de collecte des déchets recyclables d’ici 2025. De plus, ces machines étant modulables, elles pourraient également faire un jour leur transition pour collecter des emballages réemployables, comme des bouteilles en verre consignées par exemple.

Merci encore aux premiers magasins qui nous ont fait confiance pour le lancement de cette machine, notamment E.Leclerc Langon, Intermarché Cavaillon et E.Leclerc Saint-Ouen l’Aumône. Si vous souhaitez vous aussi plus d’informations concernant nos offres, n’hésitez pas à nous contacter à rvm@lemontri.fr.

Journée de la biodiversité avec Batobus

Journée de la biodiversité avec Batobus

À l’occasion de la journée internationale de la biodiversité, Batobus a souhaité embarquer ses passagers dans des ateliers de sensibilisation. Des animations se sont ainsi tenues au niveau des quatre escales les plus fréquentées du parcours tout au long de la journée du 23 mai. Les citrons de la Lemon Team ont mis le cap sur le Port des Champs Elysées pour sensibiliser le grand public aux bons zestes !

Plusieurs acteurs engagés pour une journée dédiée à la sensibilisation

Pour la deuxième année consécutive, Batobus s’engage auprès de ses passagers en organisant un parcours sur la préservation de la biodiversité aux abords de la Seine. L’occasion de mettre en avant ses partenaires comme Moulinot, Nature & Us et Lemon Tri !

Les usagers ont ainsi pu retrouver :
Batobus port des Champs Elysées animation Lemon Tri
Sensibilisation Lemon Tri Batobus au port des Champs Elysées

Une animation enrichissante

C’est lors de cette journée ensoleillée, face à une vue imprenable sur le pont Georges IV et la Tour Eiffel, que l’équipe Lemon Tri a pu rencontrer des passagers de tous horizons : touristes étrangers, franciliens, groupes scolaires etc. Des touristes Allemands se sont montrés particulièrement curieux quant à notre méthode de tri. De riches échanges sur le système de consigne allemand (Pfandsystem) ont également ponctué ce moment de partage.

L’animation a également été très appréciée des groupes scolaires français en visite sur la Seine, des échanges passionnés avec des collégiens déjà très renseignés sur le sujet et qui nous ont stupéfaits de par leurs connaissances !

En somme, une très belle journée de la biodiversité aux côtés de partenaires engagés !

Et pour les futurs passagers et passagères batobus, sachez que vous pourrez trier vos déchets tout au long de votre parcours grâce à nos bacs de tri installés directement sur les péniches.

Si vous souhaitez vous aussi engager des dynamiques en faveur de la réduction, du tri, du réemploi ou du recyclage des déchets dans votre structure, n’hésitez pas à nous contacter. Lemon Tri vous accompagne dans votre démarche responsable et sensibilise vos équipes aux bons zestes !

5 « bons zestes » pour la planète

Journée de la Terre 2023

À l’occasion de la journée mondiale de la Terre, qui est célébrée tous les ans au mois d’avril, Lemon Tri vous partage 5 bons “zestes” à adopter pour faire du bien à la planète tout au long de l’année, et faciles à mettre en place au bureau !

1. Le tri à la source

Un geste simple et pourtant non-négligeable, trier ses déchets à la maison comme au bureau, c’est essentiel. Le tri à la source permet de séparer les déchets donc les différentes matières pour les envoyer dans des filières de recyclage adaptées. Chez Lemon Tri, nous proposons tous types de bacs de tri qui s’adapteront forcément à vos besoins !

Pourquoi c’est important de trier ? Parce que les déchets non-triés finissent enfouis ou incinérés, ce qui émet énormément de CO2, pollue les sols et gaspille de précieuses ressources. De plus, si les Français trient bien à la maison, c’est beaucoup moins le cas au travail ! Sachant que 13 millions de Français.es travaillent dans des bureaux, soit 46 % de la population active et que chaque salarié.e produit entre 120 et 140 kg de déchets par an sur son lieu de travail, c’est presque 2 millions de tonnes de déchets produites par an et ce, rien qu’au bureau. Alors installer des bacs de tri au bureau, c’est tout simple, mais c’est un bon premier pas pour la planète. De plus, l’avantage avec Lemon Tri, c’est que les déchets sont recyclés dans des circuits courts et 100% matière (zéro enfouissement et incinération).

Bacs de tri à la source / Poubelles de tri

2. Adopter des astuces zéro déchet

Adopter des petits gestes zéro déchet, c’est faire un petit pas en avant vers un monde sans déchet ! Si vous ne connaissez pas la règle des 5 R c’est un super moyen pour avancer vers cette démarche responsable. Le premier R, c’est refuser : Refuser ce dont on peut se passer comme les produits à usages unique par exemple. Même au bureau c’est possible, à la pause déjeuner aussi, en déclinant les sacs en kraft, les couverts jetables etc.

Ensuite, il faut Réduire sa consommation au maximum pour réduire ses déchets. Si ce n’est pas possible de refuser, peut-être que se limiter est une bonne solution. Imprimer uniquement quand c’est nécessaire, est un bon exemple quand on sait que 25 % des documents sont jetés cinq minutes après leur impression…

Le troisième R c’est celui de Réutiliser et encore une fois, c’est possible au bureau ! Une feuille imprimée sur le recto qui va partir à la poubelle peut devenir une feuille de brouillon, une bouteille d’eau qu’on a pas pu refuser peut être re-remplie… Avant de jeter, demandez-vous si vous avez tiré tous les bénéfices de cet objet !

Recycler c’est une alternative responsable seulement si aucune des précédentes options n’est envisageable ! Ça ne doit pas être la solution de facilité. Privilégiez toujours les emballages recyclables et recyclez-les systématiquement, afin de leur donner une seconde vie. 

Enfin, le dernier R c’est celui de Redonner à la terre. On pense notamment aux biodéchets qui devraient être revalorisés en retournant dans la terre et ainsi aider nos sols à s’enrichir en nutriments. Car aujourd’hui, en l’absence d’un tri spécifique et d’une collecte sélective, les bio-déchets sont mélangés avec les ordures ménagères et systématiquement incinérés ou enfouis. Si installer un composteur pour valoriser ses déchets alimentaires au bureau peut être parfois compliqué, sachez que Lemon Tri propose du matériel de tri et un service de collecte de vos biodéchets.

Toutes ces actions démontrent parfaitement la phrase : un petit pas pour l’Homme mais un grand pas pour la planète !

3. Soutenir une association

Une façon très concrète d’agir pour une bonne cause c’est de soutenir une association. Que vous fassiez un don ou du bénévolat, c’est une excellente occasion de s’investir dans une cause qui vous tient à cœur ! Wenabi est un excellent moyen de trouver l’association qui vous correspond. En effet, ils proposent une variété de solutions pour que chaque entreprise puisse agir à son échelle. Car la Journée de la Terre c’est pour l’environnement mais aussi pour tous ceux qui vivent dessus et qui ont parfois besoin d’un petit coup de main !

Soutenir une association
Clean-up, nettoyer la nature entre collègues, team building

4. Faire un clean-up

Ramasser les déchets autour de vos bureaux ou participer à un clean-up, c’est une superbe action pour la planète ! Cela évite la pollution de l’environnement et permet ainsi aux déchets d’être recyclés. Un geste à faire entre amis ou collègues et qui lie bonne action et bon moment ! C’est aussi un super moyen pour prendre conscience du nombre de déchets que l’on retrouve au sol, et de leurs impacts, le tout de manière conviviale sous la forme d’un team building. Une belle action de sensibilisation qui renforce souvent les dynamiques positives mises en place dans votre entreprise (zéro déchet, tri…).

5. Contrôler ses déchets numériques

La pollution numérique est bien souvent oubliée et pourtant son impact n’est pas négligeable ! Sachez tout de même que 2,5% de l’empreinte carbone de la France est liée au numérique, soit plus que le secteur des déchets (2%).

Sachant que le nombre d’objets connectés devrait atteindre les 46 milliards d’ici 2030, ces bons zestes seront nécessaires afin de réduire notre impact environnemental !

Par ailleurs, au bureau, il est essentiel de privilégier les appareils informatiques reconditionnés et de les faire réparer plutôt que de les remplacer par du neuf. La fabrication d’un ordinateur de 2kg nécessite à lui seul de mobiliser 800 kg de matières premières pour sa fabrication. Soigner sa flotte informatique est un excellent moyen de diminuer son empreinte carbone.

Pour plus de bons zestes à mettre en place dans vos bureaux, n’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter et nos réseaux sociaux ! Lemon Tri vous accompagne dans toutes vos démarches en faveur de la réduction, du réemploi et du recyclage de vos déchets.

Lyon EcoSport Challenge

Lyon Eco Sport Challenge

Le 18 mars dernier a eu lieu l’Éco Sport Challenge à Lyon. Un événement qui a pour objectif d’allier pratique physique et sensibilisation ! Après une première édition réussie à Lille, l’athlète ambassadeur Pierre-Ambroise Bosse a réuni beaucoup de participants à Lyon qui ont ramassé plus de 350 000 mégots ! Lemon Tri a soutenu à nouveau cette édition en collectant les mégots à l’issue du challenge afin qu’ils soient recyclés.

Un évènement fédérateur

Cette édition de l’Eco Sport Challenge a réservé bien des surprises et a permis à tous les participants, entreprises comme particuliers, de passer un bon moment !

Avec son éco-village composé d’entreprises, d’associations et d’acteurs éco-citoyens locaux, l’évènement a permis de sensibiliser et renseigner le public tout au long de la journée.

Soutenu et co-organisé par Pierre Ambroise, l’événement proposait un éco’jog (comprenez un jogging écologique) pour les entreprises qui souhaitaient partager une expérience ludique, sportive et RSE !

L’événement mettait particulièrement l’accent sur un type de déchets que l’on retrouve beaucoup trop en milieux naturels et qui a un effet désastreux sur l’environnement : les mégots. Équipés de bouteilles en plastique vides, les participants ont ainsi couru tout en ramassant les mégots présents dans le secteur. Contre chaque bouteille remplie de mégots ramenée à l’éco-village, un tee-shirt de la course était offert. Les bouteilles et les mégots ont par la suite été collectés par Lemon Tri pour être envoyés en filières de recyclage. Les bouteilles ont rejoint une usine de plasturgie pour redevenir des bouteilles. Quant aux 350 000 mégots, ils ont été acheminés chez Mégo!, qui s’est chargé de les recycler et les transformer. Les mégots se retrouveront à nouveau dans les rues, mais cette fois-ci, sous la forme de mobilier urbains ou de cendriers !

Le principe de l’éco’jog est simple : il s’agit de mêler sport et bonne action, en ramassant des déchets tout au long de sa sortie. Une pratique dont est adepte Pierre Ambroise Bosse, champion du monde du 800m ! C’est lors de ses entraînements qu’il a été amené à constater la pollution des milieux naturels. Il réalise alors l’impact positif qu’il pourrait avoir sur l’environnement en alliant bons “zestes” et courses à pied, et il décide de se servir de sa notoriété pour sensibiliser et tenter de faire réagir ! C’est ainsi qu’il s’engage dans des événements responsables comme l’ Éco Sport Challenge.

Les enjeux liés aux mégots

Cette action collective de ramassage des mégots dans la ville de Lyon aura permis d’éviter une pollution énorme. En effet, un mégot met 12 ans à se dégrader dans la nature et peut polluer à lui seul jusqu’à 500 litres d’eau ! On imagine donc les dégâts qu’auraient causé tous ces mégots s’ils n’avaient pas été ramassés…

Chaque année, ce sont environ 50 milliards de cigarettes qui sont vendues, et 35 milliards de ces mégots finissent dans la nature : cela représente 25 000 tonnes de déchets toxiques (par an) ! En France, jeter un mégot par terre sur la voie publique est puni par loi, et fait l’objet d’une amende pouvant atteindre 150€. Une astuce simple à adopter quand vous fumez : avoir un cendrier de poche qui vous permettra de conserver votre mégot jusqu’à ce que vous trouviez une poubelle !

C’est pour toutes ces raisons qu’il est important de jeter ses mégots à la poubelle et encore mieux dans des bacs de tri spécialisés qui leur permettront d’être recyclés !

Impact des mégots sur l'environnement

Notre offre pour le recyclage des mégots

Un mégot jeté à la poubelle ne va, certes, pas finir dans la nature, mais ne va pas forcément être recyclé pour autant. En effet, bien que rares, les solutions de recyclage matière pour les mégots existent, mais encore faut-il qu’ils soient triés à la source et collectés séparément. C’est pour cela que Lemon Tri propose une offre de gestion complète de vos mégots de cigarette comprenant la location de cendriers, la collecte et l’envoi des mégots en filière de recyclage. Confier ses mégots à Lemon Tri, c’est s’assurer qu’ils vont être isolés, traités et recyclés de manière vertueuse. Les mégots de cigarettes collectés par Lemon Tri sont envoyés dans notre filière de recyclage partenaire 100% française MéGO!. Ils seront ensuite transformés en éco-matériau pour fabriquer du mobilier urbain ou des cendriers !

Alors si vous aussi vous souhaitez agir et réduire le nombre de mégots dans la nature, contactez-nous ! Lemon Tri pourra vous accompagner dans votre démarche éco-responsable et dans la sensibilisation de vos équipes.

Retrouvez toutes nos actualités et les aventures de nos citrons sur nos réseaux sociaux !

Découvrez notre nouveau bac Sylva

Découvrez notre nouveau bac Sylva

Alerte nouveau bac de tri dans notre gamme ! En l’honneur du réemploi et du recyclage, Lemon Tri collabore aux côtés d’Ares pour créer un nouveau bac 100% circulaire. Découvrez sans plus tarder l’histoire engagée qui se cache derrière le bac Sylva, un bac dédié pour trier votre papier confidentiel en toute sécurité.

Il était une fois… un partenariat entre deux structures engagées

Ce bac est né de la collaboration avec le groupe Ares, avec lequel Lemon Tri partage de nombreuses valeurs. En effet, comme Lemon Tri, Ares est un groupe de structures tremplins engagé pour l’insertion par l’activité économique, également implanté sur le territoire Est Ensemble. En 2021, Ares a lancé un nouveau chantier d’insertion de menuiserie, qui fait la part belle à l’économie circulaire.

Alors, il était tout à fait logique que Lemon Tri fasse appel à Ares pour concevoir et réaliser un bac dédié au tri du papier confidentiel, dans le respect de nos valeurs respectives !

Collaboration ares et lemon tri

Un bac conçu pour lutter contre le gaspillage des ressources

2,5 millions de déchets d’ameublement (DEA) sont jetés chaque année en France ! Le groupe Ares, tout comme Lemon Tri, envisage ces déchets comme des ressources. C’est ce qu’on appelle de la matière première secondaire, qu’il est possible de réutiliser ou réemployer.

En effet, notre bac Sylva a été conçu à partir de plateaux de bureaux, récupérés en circuits courts en Île-de-France. Destinés aux encombrants, ces plateaux ont été menuisés à Aubervilliers, à deux pas de notre entrepôt pantinois. Une opération d’upcycling qui a tout bon, puisqu’elle permet d’éviter l’extraction de ressources vierges et de créer du mobilier 100% circulaire et local.

Enfin, ce partenariat s’inscrit également dans une logique sociale. Ce chantier d’insertion permet en effet à des personnes éloignées de l’emploi d’être formées à un métier manuel et d’enrichir leurs parcours professionnels.
Bac papier confidentiel Sylva

Un bac conçu pour lutter contre le gaspillage des ressources

Alors, quelles ont été les différentes étapes de fabrication de nos bacs de tri Sylva ? Lemon Tri vous explique tout !
La première étape a été la récupération de la matière. 100% issue du réemploi de déchets d’éléments d’ameublement, les bacs sont conçus à partir d’anciens plateaux de bureaux. C’est sur leur site d’Aubervilliers, dans le 93, que le tri et le démontage des plateaux démarrent, afin de les démanteler et de retirer la quincaillerie (vis, boulons etc.).
La seconde étape a été la conception du prototype, en suivant le cahier des charges que nous avions confié à Ares. En effet, ce bac doit répondre à des contraintes de sécurité (fente à papier, fermeture avec serrure) afin de permettre à nos clients de trier leurs papiers confidentiels !
Enfin, une fois que le prototype a été validé, nous avons pu lancer la production ! Cette dernière se fait en 5 étapes :
Bac Sylva papier confidentiels étapes de fabrication par ARES
Tout d’abord la découpe de la matière (1). Ensuite le placage (2) puis le collage (3) et l’assemblage (4). Enfin c’est la livraison puis l’installation chez le client de Lemon Tri (5) !

Quelques chiffres sur ce projet

Chiffres clés fabrication ares bac de tri sylva papier confidentiels

Nous sommes vraiment ravis de cette belle collaboration dans le respect de nos valeurs ! Merci ARES pour ce beau projet à nos côtés. Si vous aussi vous souhaitez trier vos papiers confidentiels avec nos bacs Sylva, contactez-nous !

Le tri et recyclage du verre : ce qu’il faut savoir

Le tri et recyclage du verre : ce qu'il faut savoir

Trier le verre peut paraître évident mais savez-vous réellement le faire correctement ? Un jour, une matière, Lemon Tri répond à vos questions sur le verre pour la Journée Mondiale du Recyclage !

6 questions que tout le monde se pose sur la poubelle de verre :

1. Est-ce que le verre peut-être recyclé à l’infini ? Est-ce plus vertueux de recycler une bouteille en verre ou en plastique ?

Le verre se recycle de manière infinie. Au niveau du nombre de cycles de recyclage c’est donc le verre qui est plus vertueux que le plastique. En outre, on constate qu’en France ¾ emballages en verre sont recyclés contre ⅕ pour le plastique.
Cependant la bouteille en verre pose des contraintes logistiques telles que la casse, son poids ou encore sa rigidité. D’autant plus que son bilan carbone est 2,8 fois plus important que la bouteille en PET lorsque les deux sont recyclées !
De manière générale, on préfère le verre en réemploi qui permet tout de même d’économiser jusqu’à 75% d’énergie par rapport au recyclage ! En effet, la bouteille en verre réemployable est une alternative vertueuse : elle évite la production de déchets et son bilan carbone est proche du PET recyclé !
Bouteilles en verre

2. Les couvercles de bocaux en verre se recyclent-ils ?

Chez Lemon Tri, si le couvercle reste sur le verre, il sera bien recyclé ! En effet, une fois à la filière les couvercles seront séparés puis envoyés dans le bon exutoire. À la maison en revanche, afin que les couvercles des bocaux en verre soient recyclés, il faut les déposer dans le bac jaune (et non dans le bac verre).

3. Peut-on mettre le verre des bougies et parfums dans le bac verre ?

Si les contenants en verre sont bien vidés, propres et qu’ils n’ont pas contenu de produit dangereux c’est possible de le jeter dans le bac verre.

4. Que peut-on faire de la vaisselle cassée ?

La vaisselle cassée, comme la vaisselle en porcelaine par exemple, ne se recycle pas avec le verre : elle ne fond pas à la même température et pose des problèmes dans le processus de recyclage. On peut en faire du réemploi quand c’est possible en contactant des associations ou des ressourceries spécialisées dans la réparation ou en Kintsugi, l’art japonais de réparer les choses cassées !

Consigne et réemploi en france

5. Quels sont les différents types de verres ?

Le verre plat, des lunettes optiques par exemple, est différent du verre des bouteilles, bocaux, pots, flacons etc. dit verre creux. En effet, le verre creux et le verre plat ne sont pas recyclés de la même manière.

6. Pourquoi la consigne du verre a disparu ?

Dans le courant des années 60, la consigne des bouteilles en verre a peu à peu disparu en France. Il a laissé place aux emballages en plastique, jugés à l’époque plus pratiques, plus légers et moins chers.

Aujourd’hui, la consigne pourrait bien signer son grand retour en France. Ce système incitatif permet en effet d’avoir des très bons taux de collecte des emballages afin de les réemployer. Une solution qui fait sens sur le plan environnemental mais aussi économique, face à l’augmentation des prix de l’énergie et des matières premières.

Si vous voulez en savoir plus sur le recyclage du verre ou installer des bacs de tri dans vos locaux, rejoignez-nous !

Le tri et recyclage des canettes : ce qu’il faut savoir

Le tri et recyclage des canettes : ce qu'il faut savoir

Pour la Journée Mondiale du Recyclage, Lemon Tri répond chaque jour à des questions sur nos bonnes et mauvaises habitudes de tri des déchets. Et aujourd’hui, c’est au tour du bac canettes d’être passé au peigne fin. Le bac canettes accepte-il seulement les canettes ? Nous répondons à 5 questions que tout le monde se pose.

5 questions que tout le monde se pose sur la poubelle canettes :

1. Les canettes se recyclent-elles à l'infini ou la matière se dégrade-t-elle au fur et à mesure, comme pour le PET ?

Le métal de la canette garde toutes ses propriétés lors du recyclage et ne se dégrade pas, contrairement au PET. En moyenne, les canettes peuvent intégrer plus de 50 % de matériaux recyclés.

2. Est-ce-que Lemon Tri collecte les canettes pleines ?

Non, pour une question de logistique, seules les canettes vides sont collectées, conditionnées et envoyées en filière de recyclage.

Canettes

3. Est-ce qu'on doit écraser les canettes avant de les jeter ?

Écraser ou non sa canette avant de la jeter revient exactement au même. Attention cependant, si vous souhaitez recycler vos canettes dans l’une de nos machines Lemon Tri, veillez à ce que le code barre reste bien lisible ! De plus, les canettes collectées par Lemon Tri seront dans tous les cas compressées lors de leur passage dans la presse à balle, afin d’être conditionnées et stockées.

4. De quelle matière est une canette ?

Les canettes peuvent être en aluminium ou en acier ! La différence entre les deux matériaux est quasiment invisible à l’œil nu.

5. Les différentes canettes sont-elles recyclées au même endroit ?

Non, les canettes sont séparées dans notre entrepôt grâce à notre séparateur à courant de foucault. Il s’agit d’une machine qui permet de séparer automatiquement l’aluminium de l’acier. Les canettes sont ensuite conditionnées en balles en vue de leur envoi en filières de recyclage. Les canettes en acier rejoindront une aciérie et les canettes en aluminium une aluminerie.

Le saviez-vous ?

Le fait de recycler une tonne d’acier, d’aluminium ou de cuivre permet d’économiser entre 60 à 90 % d’énergie par rapport à l’extraction de nouvelles matières ! De plus, le volume des métaux recyclés qui sont réintroduits dans la boucle de l’économie circulaire sont autant de matières qui évitent l’enfouissement, la pollution et les coûts qu’elles auraient généré.

Si vous voulez en savoir plus sur le recyclage des canettes, de d’autres matières ou installer des bacs de tri dans vos locaux, rejoignez-nous !

Mégot : tri et recyclage, ce qu’il faut savoir

Le tri et le recyclage des mégots : tout ce qu'il faut savoir

À l’occasion de la journée mondiale du recyclage, Lemon Tri répond aux 5 questions les plus posées sur le recyclage des mégots de cigarette ! 

5 questions que tout le monde se pose sur la poubelle mégots !

1. À quel point les mégots sont-ils polluants ?

Sachez que plus de 8 millions de mégots sont jetés chaque minute dans le monde ! C’est environ 4 300 milliards de mégots de cigarettes qui sont jetés au sol chaque année, soit près de 12 milliards par jour, c’est plus d’un mégot par être humain par jour jeté par terre.
De plus, un mégot met 15 ans pour se dégrader complètement et pollue 500 litres d’eau à lui tout seul.

Chaque année en France, entre 20 000 à 25 000 tonnes de mégots sont jetés. Ces déchets représentent une source de pollution visuelle et environnementale. Sachant que le filtre contient des matières plastiques : un mégot peut mettre plus de dix ans pour se dégrader d’autant plus que le filtre contient plusieurs milliers de substances chimiques qui sont, pour la plupart, toxiques pour les écosystèmes !

Mégots de cigarettes pollution

2. En quelle matière est fait le filtre des cigarettes ?

Le filtre des cigarettes est en acétate de cellulose. C’est un plastique qui est souvent utilisé pour faire des lunettes par exemple !

3. Est ce qu'on peut mettre des cigarettes "roulées" dans la poubelle mégots ?

Oui, les mégots de cigarettes “roulées” peuvent être jetés dans les cendriers Lemon Tri.

4. Comment sont recyclés les mégots ?

Les mégots, qui ont été triés à la source dans nos cendriers de collecte dédiés, sont collectés et massifiés dans nos entrepôts. Ils sont ensuite envoyés dans notre filière de recyclage partenaire. Une fois sur place, les mégots sont broyés et dépollués à l’eau de pluie. Lors de cette étape, les différents composants des mégots sont séparés : le papier, les cendres et le tabac sont biodégradables et vont être transformés en compost, tandis que le plastique qui compose le filtre (acétate de cellulose) va être isolé. Cette matière est ensuite mélangée à d’autres types de plastiques issus de gobelets ou d’autres filtres vierges non conformes et abandonnés par les producteurs. Ce mélange est ensuite thermo-compressé afin de réaliser un éco-matériau qui se présente sous forme de plaques et avec lesquelles la filière réalise différents objets : mobilier urbain, cendriers etc.

5. Où part l'eau des mégots qui a été souillée dans le processus de recyclage ?

Les mégots sont brassés dans des grands bains d’eau, mais cette eau est ensuite traitée. En effet, MéGO! a un système de filtration à base d’argiles et de microfiltres qui leur permet de réutiliser l’eau en circuit fermé.

Recyclage mégot de cigarette
Recyclage mégot de cigarette

Si vous voulez en savoir plus sur le recyclage des mégots de cigarettes, de d’autres matières ou installer des cendriers  dans vos locaux, contactez-nous !

Déchets alimentaires : ce qu’il faut savoir sur le compostage

Déchets alimentaires : ce qu'il faut savoir sur le compostage

La loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) va obliger tous les Français, entreprises et foyers, de s’équiper d’un composteur d’ici au premier janvier 2024. À l’occasion de la journée mondiale du recyclage, découvrons ensemble pourquoi est-ce utile, indispensable et bénéfique d’avoir un compost chez soi. Préparez-vous en douceur à l’installation et l’utilisation d’un compost chez vous !

4 questions que tout le monde se pose sur le composteur :

1. Un compost chez moi c’est obligatoire ?

Tout d’abord, sachez que cette décision ne concerne pas que les personnes ayant des habitations avec jardins, mais également les personnes vivant en appartement. Par ailleurs, si vous n’avez pas la possibilité d’avoir un composteur chez vous, des composteurs collectifs seront à disposition. Des composteurs collectifs existent déjà et sont gérés soit par les collectivités, soit par des associations citoyennes ou même parfois par des magasins engagés dans la transition écologique. Vous pouvez vous renseigner auprès de votre mairie pour savoir où sont les composteurs proches de chez vous ou si vous souhaitez en installer un chez vous gratuitement) !
Vous aurez cependant l’obligation de trier vos déchets en prenant en compte ce nouveau bac ! Vous pouvez garder vos biodéchets dans des sacs compostables ou dans de petits composteurs de cuisine, puis vider le contenu dans des bacs à compost collectifs. Si vous n’avez jamais eu de compost, peut-être ne connaissez-vous pas son utilité ou son fonctionnement !
Compost obligatoire
Compost obligatoire
Que mettre dans son compost
Que mettre dans son compost

2. Qu’est ce que je mets dans mon composteur ?

Dans le composteur, on peut mettre ses biodéchets, tous ses déchets organiques, alimentaires ou encore son marc de café ! Pour vous aider, voici une petite liste non exhaustive de vos déchets du quotidien qui peuvent aller dans votre compost et être revalorisés !

Éviter les produits tels que le pain, la viande et le poisson, les produits cuits ou encore ne mettez pas de plastique dans votre compost, même s’il est “biodégradable” ou compostable.

3. Pourquoi composter ?

Le compostage à la source des biodéchets a beaucoup de bienfaits pour l’environnement.

Aujourd’hui une personne qui trie ses biodéchets peut réduire de 30% la quantité de ses ordures ménagères sachant que l’ADEME considère que chaque Français produit 30 kg de déchets compostables par an.

En effet, brûler ou enfouir des déchets alimentaires représente à la fois un gâchis de ressources (c’est autant de matière qui ne sera pas rendue au sol agricole), mais également un gaspillage d’énergie (on brûle une matière composée à 80% d’eau) et une source de production de gaz à effets de serre (les biodéchets enfouis se dégradent petit à petit et produisent du méthane, relâché en partie dans l’atmosphère).
Ce compost c’est la production gratuite d’engrais sain et naturel qui permet de nourrir nos sols ! Composter, aide aussi à résoudre des problématiques agricoles puisqu’en moyenne, 40% des sols français sont déficitaires en matière organique.
Pourquoi composter ?
Pourquoi composter ?
Légumes compost
Compost obligatoire
Cela permet également de réduire l’utilisation de produits dangereux, d’additifs, de perturbateurs endocriniens… Plus les sols sont riches, moins ils sont malades et plus leur rétention d’eau augmente et ainsi les nutriments se diffusent plus facilement et rapidement dans le sol… D’autant plus que si les agriculteurs utilisent des solutions locales, moins nocives et moins polluantes ils sont moins dépendants de l’importation de produits, et font ainsi fonctionner l’économie locale.
Le compost à beaucoup de bénéfice sur notre économie puisque la gestion des composteurs et du compost permet de créer des emplois. Il nous permet également d’avancer vers une économie circulaire et plus locale grâce à la réutilisation du compost. Par ailleurs, la revente de compost est une source de revenus et le coût du traitement des déchets est moins important que pour le recyclage par exemple ou encore que l’incinération.
Près de 10 millions de tonnes de déchets alimentaires seraient générées chaque année en France.

4. Si je n’ai pas envie d’avoir un compost ?

Avoir un composteur est vraiment bénéfique pour l’environnement et c’est pour cela qu’il deviendra obligatoire dès le 1er janvier 2024. Vous risquerez alors une amende de 35 € en cas de non-respect des consignes de tri des biodéchets, qui pourra d’ailleurs monter jusqu’à 75 €.
L’utilisation d’un compost de manière régulière c’est votre petit coup de pouce pour la planète et ce n’est pas si contraignant que ça ! Vous pouvez même l’utiliser vous même en temps qu’engrais pour vos plantes ou votre jardin !
Composter

Vous n’êtes évidemment pas obligé d’attendre l’obligation de composter pour commencer un compost, vous pouvez le faire dès maintenant ! Si vous souhaitez également composter vos déchets au travail, Lemon Tri peut vous accompagner dans votre démarche responsable !

Tout ce qu’il faut savoir sur le tri et le recyclage du carton

Tout ce qu'il faut savoir sur le tri et recyclage du carton

À l’occasion de la journée mondiale du recyclage, Lemon Tri vous partage tous ses secrets et astuces sur le tri et le recyclage du carton ! Retrouvez les réponses à 5 questions fréquemment posées !

Je vais dans le bac carton !

Je ne vais pas dans le bac carton

Je vais dans le bac gobelet en carton !

Je ne vais pas dans le bac gobelet en carton

5 questions que tout le monde se pose sur le carton :

1. Pourquoi est-ce-que l’on sépare les gobelets en carton du papier si ces deux matières finissent le même exutoire ?

Les gobelets en carton et le papier n’ont pas les mêmes qualités. La filière a besoin de pouvoir faire ses propres recettes et donc de maîtriser les différents ingrédients qu’elle va incorporer. Par exemple, les gobelets carton ont une fine pellicule de plastique, ils doivent donc passer plus de temps dans le pulpeur pour la séparer. De plus, les gobelets en carton sont souvent souillés, et peuvent souiller à leur tour du papier propre. Ce serait dommage !

Gobelet en carton recyclage et tri
Gobelet carton fibre brune ou blanche ?

2. Que deviennent les gobelets en carton ?

Les gobelets en papier sont recyclés dans notre filière papier, qui les réintègre dans ses recettes de pâte à papier.

3. Comment fait-on pour savoir si un gobelet est en fibre blanche ou fibre brune ?

On le déchire : si l’intérieure est blanc c’est de la fibre blanche, si c’est marron c’est de la fibre brune.

4. Pourra-t-on avoir des gobelets 100% carton un jour ? La pellicule de plastique va-t-elle être amenée à disparaître ?

Le carton n’étant pas étanche, c’est peu probable. Cependant le plastique devrait être remplacé peu à peu par des matières biosourcées.

5. Les cartons d’emballage alimentaire souillés sont-ils recyclables ?

Encore une fois, cela va dépendre des composants des emballages (présence ou non d’une fine pellicule de plastique). En effet, ce sont ces éléments qui perturbent le processus de recyclage car ils nécessitent plus de temps dans le pulpeur. Autrement dit, un peu de gras sur un carton de pizza ne posera pas de problème tant que cela reste en petites quantités !

Gobelet en carton

Si vous voulez en savoir plus sur le recyclage du carton, de d’autres matières ou installer des bacs de tri dans vos locaux, rejoignez-nous !

Bac papier : ces erreurs de tri que vous ne ferez plus

Papier : ces erreurs de tri que vous ne ferez plus

À l’occasion la Journée Mondiale du Recyclage, Lemon Tri a décidé de vous partager toutes les réponses aux questions que tout le monde se pose sur le tri et le recyclage ! Fini les doutes devant votre poubelle de recyclage, vous allez tout savoir des consignes de tri ! Aujourd’hui, Lemon Tri répond à 8 questions que tout le monde se pose sur le tri et le recyclage du papier.

Qu’est-ce-que l’on peut jeter dans le bac papier ?

Je vais dans le bac papier !
Je ne vais pas dans le bac papier !

8 questions que tout le monde se pose sur la poubelle papier :

1. Peut-on jeter le papier gras ou mouillé dans la poubelle papier ?

Le papier souillé avec de l’eau ne va pas poser de problème pour la filière de recyclage étant donné qu’il va finir dans une grande cuve d’eau pour être recyclé. Le papier avec du gras en petite quantité ne pose pas de problème non plus, il est juste d’un peu moins bonne qualité, mais rentre sans problème dans le circuit de recyclage.
Papier gras ou mouillé, serviette ou sopalin dans la poubelle papier ?
Mouchoirs, essuie-mains, serviettes en papier, sopalin, comment ça se recycle ?

2. Comment se recyclent les essuie-mains ?

Le papier essuie-tout passe dans la chaîne de recyclage du papier, et suit exactement le même circuit ! Bien que ce soit géré par la même filière, il ne s’agit pas de la même qualité de papier, la filière a en effet besoin qu’on les sépare en amont pour traiter différemment ces matières.

La filière réalise ce qu’on appelle des “recettes” avec les différentes qualités de papier dont elle dispose : papier blanc, papier de couleurs, journaux, livres, magazines, gobelets en carton, glassine, essuie-mains… L’objectif : ajuster correctement les quantités des différents types de papiers afin d’obtenir une belle pâte à papier. La composition des recettes varient selon la qualité voulue en sortie : de la moins bonne (pour faire du papier d’hygiène par exemple) à la meilleure (pour faire du papier graphique).

3. Pourquoi les photos ne vont pas dans le bac papier ?

Les photos sont imprimées sur du papier très plastifié. Ce type de support papier doit passer un très long moment dans le pulpeur (grande bassine d’eau dans laquelle sont déversés les papiers au début du processus de recyclage) afin de séparer les fibres papiers du plastique. Cela pose donc problème par rapport aux autres types de papier. C’est pareil pour la glassine !

Ticket de caisse dans la poubelle papier ?

4. Pourquoi les tickets de caisse sont acceptés dans le bac papier uniquement en petite quantité ?

Les tickets de caisse ne sont pas composés de papier ordinaire mais de papier thermique, qui fait apparaître les écritures au contact de la chaleur. Autrement dit : ce papier noircit en chauffant, ce qui noircit par extension la pâte à papier recyclé. Il est donc important de s’assurer que les tickets de caisse ne sont présents qu’en très petite quantité.

5. Où vont les touillettes en papier ?

Les touillettes en papier sont à jeter dans le bac gobelets en papier !

6. Peut-on mettre des livres (ou gros catalogues) dans le bac papier ?

Oui, les livres, magazines et catalogues sont acceptés dans le bac papier. Ils sont sur-triés par la suite. En cas de gros volumes récurrents, il est recommandé d’installer un bac de tri à la source dédié !

Livres et magazines dans la poubelle papier ?

7. S’il y a un bout de scotch sur du papier, est-ce qu’on peut quand même le jeter dans le bac papier ?

C’est toujours mieux s’il y en a pas, mais s’il reste un bout de scotch sur du papier on peut tout de même le jeter dans le bac papier. En effet, ce bout de scotch sera évacué dans le processus de recyclage si jamais il atterrit dans le bac. Cependant, il ne faut pas délibérément jeter du scotch seul dans le bac papier.

8. Est ce que le papier bulle se jette dans le bac papier ?

Non, le papier bulle est composé de plastique. Il peut cependant être collecté par Lemon Tri et recyclé lorsqu’il est jeté dans un bac dédié au film transparent.

Si vous voulez en savoir plus sur le recyclage du papier ou installer des bacs de tri dans vos locaux, rejoignez-nous !

Bouteille plastique tri et recyclage : ce qu’il faut savoir

Bouteille plastique tri et recyclage : tout ce qu'il faut savoir

Vous vous êtes toujours demandé comment étaient recyclées les bouteilles en plastique ? Et si ces dernières pouvaient réellement redevenir des bouteilles ? Alors vous êtes au bon endroit, Lemon Tri répond à toutes les questions concernant le recyclage des bouteilles en plastique.

5 questions que tout le monde se pose sur la poubelle bouteilles en plastique :

1. Le plastique, pas vraiment fantastique ?

36 millions de bouteilles sont jetées chaque jour en France. Pourtant, seules 58% d’entre elles sont recyclées, faute de tri. Souvent consommées de manière nomade, les bouteilles en plastique échappent encore trop souvent aux circuits du recyclage, faute de consignes claires et d’infrastructures dédiées.
Le PET (Polytéréphtalate d’éthylène) qui compose les bouteilles en plastique est l’un des matériaux d’emballage plastique les plus utilisés au monde. Cette matière est 100 % recyclable. Il est même aujourd’hui possible de créer des bouteilles 100% recyclées, uniquement à partir de bouteilles. Ce processus est appelé “Bottle to bottle”.
Bouteilles plastiques
Bottle to bottle : les bouteilles plastique recyclage

2. Bottle to bottle, qu’est-ce que c’est ?

Ce concept de bottle to bottle désigne le processus de recyclage à l’issue duquel une bouteille en plastique (PET) redevient une bouteille en plastique.

Cette boucle de recyclage en circuit fermé permet de créer des emballages plus circulaires et de réaliser d’importantes économies d’énergie et de matières premières par rapport à la création de bouteilles à partir de plastique vierge.

3. Comment augmenter les taux de recyclage des bouteilles en plastique ?

L’enjeu principal aujourd’hui n’est pas tant le recyclage des bouteilles en plastique, mais leur collecte. Il y a urgence à augmenter les taux de collecte afin de recycler une plus grande part de bouteilles en plastique.

Pour cette raison, Lemon Tri milite depuis 2011 pour le retour de la consigne, un système grâce auquel les déchets comme les bouteilles en plastique deviennent des ressources. Un modèle incitatif qui récompense les consommateurs et qui a déjà fait ses preuves. Aujourd’hui, seuls 7 pays européens ont atteint l’objectif défini par l’UE de 90% de collecte pour les bouteilles en PET. Tous, sans exception, ont mis en place la consigne.

Bouteille plastique impact environemment

4. Quel est l’impact environnemental des bouteilles en plastique ?

Les bouteilles en plastique font partie du triste top 10 des déchets les plus retrouvés sur le littoral. Une fois dans l’eau, les bouteilles en plastique se décomposent lentement en relâchant des micro-plastiques. On estime aujourd’hui que 14 millions de micro plastiques jonchent les fonds marins.

Malgré un accès à une eau potable de très bonne qualité, les français sont les 5ème plus grands consommateurs d’eau en bouteille Européen, avec 122 litres d’eau en bouteille consommés par an et par habitant.

5. Le meilleur déchet : celui que l’on ne produit pas

Le meilleur des déchets reste bien entendu celui que l’on ne produit pas, et la meilleure alternative à une bouteille en plastique sera toujours de ne pas utiliser de bouteilles en plastique. Se munir d’une gourde et refuser systématiquement les bouteilles en plastique est un premier pas essentiel pour réduire sa consommation de bouteilles en plastique de manière individuelle.

À l’échelle nationale, la loi AGEC envisage une sortie du plastique à usage unique d’ici 2040. Cette loi a notamment relancé les débats sur la consigne des bouteilles en plastique en vu d’atteindre les objectifs européens de collecte fixés : 77 % de plastique collecté en 2025, 90 % en 2029.

Bouteille plastique le réemploi

Si vous voulez en savoir plus sur le recyclage des bouteilles plastiques ou installer des bacs de tri dans vos locaux, rejoignez-nous !

Du bon zeste au recyclage des bouteilles

Du zeste de tri au recyclage des bouteilles

Que se passe-t-il après votre bon zeste de tri ? Que devient votre bouteille en plastique une fois disparue dans la machine de tri, le bac de tri ou votre belle poubelle jaune ? Nos nouveaux citrons sont partis en visite dans une de nos filière de recyclage des bouteilles, France Plastiques Recyclage (FPR), pour mettre en lumière la seconde vie secrète de vos déchets. C’est dans cette usine de pointe, située à l’Ouest de Paris, que Lemon Tri envoie une partie de ses collectes de bouteilles en plastique PET. Ce plastique recyclable issu de la transformation du pétrole est principalement utilisé pour la fabrication de bouteilles, flacons, pots ou encore des barquettes alimentaires. Lorsqu’il est traité pour être recyclé, il devient ce qu’on appelle du rPET (recycled polyethylene terephthalate) et peut être transformé à nouveau en bouteille, flacon etc. C’est le défi que FPR a choisi de relever !

Une usine de pointe pour le recyclage des bouteilles et plastiques PET

FPR a pour mission de transformer les balles de plastique PET en paillettes puis en granulés rPET répondant aux normes sanitaires et réglementaires exigeantes du secteur de l’agro-alimentaire. Chaque année, cette usine compte près de 45 000 tonnes de balles de bouteilles PET entrant pour 33 000 tonnes de rPET sortant. Ici vos bouteilles redeviennent des bouteilles. Un recyclage qui permet, non seulement de donner une seconde vie à votre déchet, mais également de le valoriser. Quoi de mieux qu’une bouteille pour fabriquer une bouteille ?

Afin d’y parvenir, ce sont 22 étapes d’épuration, de sélection et de contrôle qui ont été mises en place au sein de cette usine de pointe. Ces étapes sont guidées par 3 critères de conformité :

1- La taille des paillettes : Si la paillette de PET est inférieure à 2x2mm, elle risque de brûler plutôt que de fondre, cela risque alors de créer des tâches noires sur les futurs emballages alimentaires. Il est important de les écarter de la production de paillettes.

2- La couleur de la matière : afin que le granulé fabriqué à l’issu du traitement de la matière soit uniforme et corresponde aux exigences esthétiques du secteur alimentaire toute l’année, FPR suit des “recettes” pour assurer la constance du produit final. Ils mélangent en quantité contrôlée les paillettes selon leur couleur.

3- Les points noirs présents sur la matière : Si le granulé final présente des défauts de ce type, il risque de provoquer des contraintes tant sur le plan esthétique que qualitatif lors de sa transformation chez le client. Ainsi, il est important de les écarter du gisement.

Pas de panique ! Pour la matière déclassée, il n’est pas question de l’envoyer à l’incinération ou à l’enfouissement. Elle est récupérée et revendue pour la fabrication de fibres textiles par exemple.

La recette du recyclage des bouteilles

Comme nous l’avons dit un peu plus haut, ce sont 22 étapes qui sont suivies lors du recyclage des bouteilles PET. On vous donne la recette :

1. Ouvrez la balle de bouteilles et retirez les matières indésirables telles que le métal ;

2. Retirez les étiquettes sur les bouteilles ;
3. Un des secrets du rPET de qualité, c’est sa couleur ! Les industriels veulent des bouteilles recyclées claires et transparentes. Pour cela, il faut séparer les flux de plastiques clairs des plus foncés. Posez donc les bouteilles sur les tapis magiques du tri automatique qui les séparera par couleur et par matière.

4. Faites broyer les bouteilles et plastiques PET pour obtenir des paillettes puis séparez les bouchons et cerclages (en plastique PEHD principalement) des bouteilles (en PET) ;

[…]
11. Après avoir nettoyé, séché et trié vos paillettes par tailles, passez au tri optique !  Après cette étape, envoyez vos paillettes au laboratoire de l’usine pour y effectuer un contrôle qualité. Vous trouverez peut-être la présence de matériaux étrangers, d’autres plastiques ou de plastiques colorés dont on ne veut pas ! Veillez également à la distribution de la taille des paillettes ainsi que leur qualité de lavage ;

[…]
15. Après 3 phases d’épuration de la matière, vous pouvez enfin passer à l’étape des granules ! Pour cela, faire fondre vos paillettes en forme de spaghettis et les passer immédiatement sous l’eau afin de les solidifier. Enfin, découpez vos spaghettis de plastique en petites granules ;

16. À nouveau, contrôlez la qualité et surveillez la présence des fameux points noirs, la couleur, la taille et la forme des granules de plastique. À cette étape, on considère la matière comme du a-PET (polyéthylène téréphtalate amorphe). Les granules sont alors bleues translucides ;

[…] 18. Faites ensuite cristalliser et décontaminer vos granules. Pour cela, effectuez un passage très rapide “chaud-froid” qui les rendra opaques et plus résistantes. Pour la décontamination, stockez les granules de plastique pendant 7h00 à 200°C (leur température de fonte étant de 250°C) afin de les faire transpirer et d’en évacuer tous les indésirables. Pendant cette étape de décontamination, les réactions chimiques recréées les propriétés de la matière et lui permette de ne pas perdre sa qualité.

[…] 21. Après différents nouveaux contrôles de qualité, vous pouvez désormais appeler vos granules du rPET et les stocker !

22. Enfin, livrez-les chez les producteurs qui n’auront plus qu’à les transformer en bouteilles claires et transparentes prêtes à rejoindre votre rayon boisson !

Le recyclage des bouteilles est une recette difficile et très technique, mais qui permet de boucler la boucle ! Ce circuit de recyclage fermé dit “bottle-to-bottle” réduit de 3 fois l’émission de CO2 par rapport à la production de résine de PET vierge issue du pétrole. Une solution vertueuse pour les quelques 25 millions de bouteilles en plastique PET consommées chaque jour en France (source : France TV info) ! Cependant, le meilleur déchet reste celui que l’on ne produit pas. La solution la plus vertueuse réside avant tout dans la réduction de notre consommation de bouteilles en plastique.

Découvrez la machine de consigne et de tri Lemon Tri la plus proche de chez vous pour y déposer vos bouteilles !

Cash Investigation : Lemon Tri réagit

Cash Investigation : Lemon Tri réagit

Le dernier épisode de Cash Investigation vous a mis le moral dans les chaussettes? Vous avez perdu le goût du tri et vous êtes de plus en plus méfiant envers votre bac jaune? On vous comprend. Pour tout vous dire, c’est en partie en réaction à ce modèle que chez Lemon Tri nous avons décidé d’innover et de travailler autrement dans le secteur du recyclage. Explications.

Une communication qui joue sur les mots, parfois mensongère

C’est ce que dénonce fermement l’équipe d’Elise Lucet, lorsqu’elle épluche les rapports régionaux, peu accessibles au grand public, ou lorsqu’elle s’infiltre dans un centre de tri. L’émission vise particulièrement des taux de recyclage faussés (qui prennent en compte le remblayage), les phrases exagérées (“Tous les emballages seront recyclés”) et un manque de chiffres clairs publiés régulièrement.

Qu'en-est-il chez Lemon Tri?

Notre vœu de transparence est au cœur de notre mission. Il s’est renforcé au fur et à mesure de la croissance de nos activités au sein d’un secteur qui reste particulièrement opaque : celui des déchets.

Nous avons tissé des partenariats étroits avec plus de 30 filières de recyclage partout en France. Elles ont été choisies pour leur méthode de recyclage (recyclage matière, pas de valorisation énergétique) et pour leur localisation (la quasi-totalité de nos filières sont françaises). La liste de nos filières est envoyée régulièrement à tous nos clients, couplée à un reporting clair et complet de la gestion de leurs déchets : qualité du tri à la source, quantités collectée, émissions de C02 évitées grâce à ce tri, ressources sauvées, équivalence en heures d’insertion générées… une dizaine d’indicateurs sont transmis chaque mois pour assurer une transparence totale. D’autre part, nous organisons des journées portes ouvertes trimestrielles afin de donner la possibilité à nos clients de mieux comprendre où vont leurs déchets, et aux habitants du territoire d’en apprendre plus sur le secteur !

Cash Investigation déchets : Lemon Tri réagit
Dans Cash Investigation : Des chiffres difficiles à trouver et souvent problématiques
Cash Investigation déchets : Lemon Tri réagit
Chez Lemon Tri : bilans pour reprendre le contrôle de ses déchets : quantité par matière, qualité et impact du tri etc.

Des emballages non recyclés, à quoi ça sert de trier ?

Avec la mise en place de l’extension des consignes de tri (principe selon lequel tous les emballages sont acceptés dans le bac jaune) il est très facile de penser que tout se recycle. Les communications des organismes de gestion de déchets ou des industriels renforcent aussi parfois cette croyance. Ce n’est pourtant pas le cas : aujourd’hui en France, nous manquons cruellement de filières de recyclage face à la quantité de flux différents disposés dans la poubelle jaune. Selon Cash Investigation, seuls 28% des déchets déposés dans le bac jaune seraient vraiment recyclés. Malgré cela, trier demeure essentiel ! Cela permet de collecter des gisements de matière sur lesquels mener des projets de recherche et de développement, pour pouvoir ouvrir de nouvelles filières.

Qu’en est-il chez Lemon Tri ?

Notre philosophie s’oppose vivement au mélange des déchets : chez nous, le tri fait la loi, et la loi du tri est stricte ! A la source, par matière, Lemon Tri stocke et conditionne seulement les matières recyclables : c’est-à-dire les matières que nos partenaires savent recycler. Nous pouvons collecter les déchets non recyclables, le DIB, par soucis pratique et pour simplifier la démarche des entreprises qui souhaitent recycler leurs déchets, mais ceux-ci iront directement en centre d’enfouissement ou d’incinération.

Le geste de tri à la source, pierre angulaire de notre modèle, nous permet d’obtenir un taux de recyclage égal à 96%. Comment comprendre ce chiffre ? Cela signifie que 96% des emballages triés dans nos bacs et machines sont recyclés par nos filières. Les 4% restants correspondent aux erreurs de tri. La phrase “tout ce qui est trié est recyclé” est donc vraiment presque vraie chez Lemon Tri !

Cash Investigation déchets : Lemon Tri réagit
Dans Cash Investigation : Des déchets recyclables et bien triés qui finissent dans le bac "refus"
Cash Investigation déchets : Lemon Tri réagit
Chez Lemon Tri : Les matières arrivent déjà triées, prêtes à être conditionnées avec un sur-tri seulement marginal

Des métiers précaires et difficiles

Les conditions de travail dans les centres de tri ont été critiquées par l’équipe de Cash Investigation. Précarité des contrats de travail, non-respect des normes de sécurité…

Qu’en est-il chez Lemon Tri ?

Engagée pour l’insertion professionnelle, Lemon Tri a pour mission de faciliter l’accès au marché du travail pour ceux qui en sont exclus. Nos activités logistiques génèrent de belles opportunités d’emploi et sont opérées dans le cadre d’un parcours d’insertion. Nous employons ainsi actuellement 25 personnes en contrat d’insertion par l’activité économique : d’une durée de 8 mois, ce contrat entend offrir de nouvelles opportunités d’emplois aux bénéficiaires à l’issue du programme. Ceux-ci sont des personnes exclues du circuit professionnel classique : chômeurs de longue durée, anciens détenus, réfugiés, jeunes déscolarisés…

Au sein du parcours d’insertion, 25% du temps est consacré à de la formation personnelle et professionnelle. Ces modules de formation peuvent être dédiés au passage du permis CACES, à des cours de théâtre, de préparation d’entretiens ou de rédaction de CV, à de la sensibilisation au développement durable ou même à des ateliers de prise en main du numérique !

Cash Investigation déchets : Lemon Tri réagit
Dans Cash Investigation : En caméra cachée, le difficile quotidien des salariés en intérim
Cash Investigation déchets : Lemon Tri réagit
Les contrats de nos opérateurs sont concus pour les former et les aider à concrétiser un projet pro durable

Que retenir alors de ces émissions à charge ? À qui la faute?

Particulièrement exposés dans l’émission, les recycleurs et les éco-organismes ne sont en réalité pas les seuls “coupables” de la non-recyclabilité des produits. Les metteurs en marché ont en effet une immense part de responsabilité sur ce sujet. Il doivent veiller à la fin de vie de ces emballages. Malheureusement, par souci économique et pratique, trop d’industriels font encore le choix d’emballages en plastique bon marché, recyclables en principe seulement. Eco-concevoir les produits et les emballages, en évitant d’imbriquer des matières différentes dans de mêmes produits par exemple, est pourtant primordial si on veut recycler plus et mieux.

Mais alors, comment faire bouger les choses? Est-il vraiment utile de trier?

Oui ! Alors, bien sûr, et on ne le répétera jamais assez : le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas. Trier ses déchets n’est pas une excuse pour en produire. Mais, pour les 300 millions de tonnes de déchets produits par les français chaque année, le recyclage reste une meilleure option que la décharge ou l’incinérateur. Plus de transparence, plus d’opportunités d’emploi durable et non délocalisables, de résilience pour s’approvisionner en matières premières secondaires : le recyclage peut et se doit d’être vertueux !

En parallèle, il est urgent de réduire nos déchets à la source. S’engager individuellement et appliquer dès que possible les “5 R du Zéro Déchet” est essentiel. Mais pour qu’un quotidien zéro déchet soit accessible à tous, il revient à l’Etat d’actionner d’autres leviers, notamment réglementaires pour formaliser, booster et encadrer la transition vers le réutilisable. C’est le sens de la loi Climat et Résilience, qui impose que 20% des plus gros supermarchés soient dédiés au vrac, ou de la loi Anti gaspillage pour l’Économie Circulaire qui prévoit la fin de l’emballage plastique à usage unique dès 2040 : une échéance qui nous paraît peu ambitieuse. Nous souhaitons aller plus loin et plus vite, en développant notamment des systèmes de collecte de contenants réemployables et consignés. C’est le sens de nos machines de déconsigne, capables de s’intégrer dans une boucle de réemploi optimisée, grâce à nos moyens de collecte qui permettent de conditionner les contenants et de les envoyer directement en centre de lavage, avant qu’ils soient remis en marché.

Forum Mondial 3 Zéro – Convergences 2021

Convergences 2021

L’édition 2021 du Forum Mondial 3 Zéro s’est déroulée les 2 et 3 septembre au Palais Brongniart. Lemon Tri est fier d’avoir été à nouveau partenaire de cet évènement pour l’accompagner dans la gestion de ses déchets et pour sensibiliser les participant.e.s aux bons zestes de tri !

Un Forum "3 Zéro" :

Le Forum Convergences a à cœur de s’inscrire le plus possible dans la démarche dite du 3Zéro : Zéro Exclusion, Zéro Carbone et Zéro Pauvreté. Trois axes qui ont guidé la programmation de l’événement mais aussi toute son organisation en amont : matériaux de récup’ pour la signalétique, structure upcyclée pour la scénographie, traiteur inclusif et solidaire etc.

Quant aux déchets générés lors de l’évènement, le Forum a décidé de s’engager à nouveau à nos côtés pour collecter les déchets et sensibiliser les participant.e.s.

Forum Convergences 2021 Tri & Recyclage des déchets Lemon Tri

Tri à la source & sensibilisation :

Sur un événement ponctuel comme le Forum Mondial 3 Zéro – Convergences, il est très important de bien anticiper les différents types de déchets qui seront générés. Nous nous sommes donc concertés avec les organisateurs, mais aussi avec les prestataires pour la restauration (food trucks, traiteur etc.) afin de prévoir le bon matériel de tri. Bien que certains déchets soient imprévisibles car ramenés de l’extérieur par les participants, notre objectif est de proposer les bons bacs de tri pour qu’un maximum de déchets puissent être intégrés à un circuit de recyclage. Lors de l’évènement, nous avons ainsi invité les participant.e.s à trier leurs canettes, bouteilles en plastique, papier, carton, déchets alimentaires et mégots de cigarettes. Quant aux gobelets jetables pour le café, nous saluons le Forum Convergences qui les a remplacé par des gobelets réutilisables et consignés ! Une mesure simple mais ultra efficace pour réduire le volume des déchets d’un événement.

De plus, puisque les participant.e.s ne sont que de passage – certains pour une ou deux conférences seulement – il est important de déployer une signalétique bien claire, accessible et compréhensible par tou.t.e.s ! Faute de temps ou de concentration, les erreurs de tri peuvent persister, mais c’est sans compter la détermination de nos ambassadeurs du tri qui veillent au respect des bons zestes. Notre stand Lemon Tri a également accueilli tout au long de l’évènement des curieuses et curieux et nous a permis de sensibiliser de nombreuses personnes aux enjeux du tri et du recyclage.

Forum Convergences 2021 Lemon Tri recyclage déchets évènements
Matériel de tri Lemon Tri Forum Convergences 2021
Lemon Tri stand de sensibilisation Forum Convergences 2021

À Marseille, 5 tonnes de capsules collectées par mois avec l’ARCA

À Marseille, 5 tonnes de capsules en aluminium
collectées par mois avec l’ARCA

À Marseille, Lemon Tri allie ses forces à celles de l’ARCA : l’Alliance pour le Recyclage des Capsules en Aluminium. Cent points d’apports volontaires ont été déployés dans 45 surfaces de vente de la région. Depuis le lancement de l’opération, en décembre 2020, ce ne sont pas moins de 5 tonnes de capsules en aluminium qui ont été collectées chaque mois.

Les capsules de café, un déchet corsé à recycler

1,37 million de cafés “portionnés” sont consommés chaque jour en France, ce qui représente 500 millions de capsules par an… Composées à 90% de marc de café, ces dosettes peuvent être en aluminium, en plastique ou en matières biodégradables. Une diversité de petits emballages qui complique aujourd’hui le recyclage de ces 6 tonnes de capsules jetées par jour…

Dans certaines communes françaises équipées du Projet Métal, il est possible pour les consommateurs de déposer leurs capsules en aluminium directement dans leur bac de tri (bac jaune). Mais toutes les communes françaises ne sont ainsi pas logées à la même enseigne. Par exemple, à Paris, Rouen, Compiègne ou Ajaccio, il est possible de mettre ses capsules en aluminium dans son bac jaune, tandis qu’à Marseille, Toulouse ou Lille, les capsules doivent être déposées dans des points d’apport volontaire. N’hésitez pas à consulter cette carte pour savoir si vous pouvez jeter vos capsules en aluminium dans votre bac de tri.

La bonne nouvelle, c’est qu’une filière se met progressivement en place. Initiée en 2019 par Nespresso et rapidement rejoint par Nestlé et Jacobs Douwe Egberts, ces acteurs forment ensemble l’ARCA : l’Alliance pour le Recyclage des Capsules en Aluminium.

Zones de tri des capsules en aluminium
En jaune, les zones où les capsules en aluminium peuvent être jetées dans le bac de recyclage

Avec l’ARCA, objectif 100% de capsules recyclées en France

La mission de l’ARCA est donc de poursuivre le déploiement des points de collecte : en grandes surfaces, en points relais, en déchèteries… Objectif : simplifier le geste de tri et recycler 100% des capsules en aluminium en France.

Et à Marseille, Lemon Tri unit ses forces à celles de l’ARCA en opérant toute la partie logistique de la collecte des capsules en aluminium. Depuis le lancement de l’opération en décembre 2020, nous avons mis en place des points d’apport volontaire dans 45 surfaces de vente. Les capsules peuvent être simplement déposées dans ces containers. Elles sont ensuite collectées et massifiées par nos soins, avant d’être envoyées à l’ARCA pour qu’elles soient recyclées. 

Point d'apport volontaire pour recycler les capsules en aluminium
Point d'apport volontaire au Auchan Géménos

Que deviennent les capsules?

Les capsules sont acheminées dans un centre de recyclage dédié en France. La première étape consiste à séparer et isoler l’aluminium du marc de café. L’aluminium est ensuite fondu, pour donner naissance à une matière première secondaire qui pourra être utilisée dans la fabrication de nouveaux objets, comme par exemples des cadres de vélo, canettes, pièces de moteur… Le marc de café quant à lui est valorisé en compost organique.

Le recyclage des capsules en aluminium avec l'ARCA et Lemon Tri
Le recyclage des capsules en aluminium avec l'ARCA et Lemon Tri

Au bureau aussi, les capsules en aluminium peuvent vite s’accumuler dans nos poubelles. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez mettre en place le tri à la source et la collecte de vos capsules et dosettes !

Le recyclage, à tous les âges !

Le recyclage, à tous les âges !

Accompagner les EHPAD dans leur transition, c’est le défi que nous avons décidé de relever auprès de deux groupes d’EHPAD situés en région PACA. Des établissements dans lesquels notre mission est de réduire les déchets tout en augmentant les taux de valorisation : réduction et tri des déchets à la source, formation du personnel, installation de matériel de tri… Petit tour d’horizon de nos ambitions auprès des résidences des groupes Medeos et Colisée Sud-Est

Faire le bilan

Afin de tendre vers une gestion plus vertueuse des déchets, la première étape indispensable de notre méthodologie repose sur un audit. Autrement dit, regarder de plus près le contenu des poubelles de ces établissements, et comprendre dans quel cadre les déchets sont produits, s’il est possible de les réduire et/ou de les remplacer. Par exemple, comment remplacer les gobelets en plastique pour la prise de médicament? Notre réflexion sera de prendre en compte tous les maillons de la chaîne (les résidents, les aides soignantes, les personnes en charge de la logistique mais aussi des achats etc) pour proposer les meilleures alternatives possibles. Ainsi, ils seront remplacés dans un premier temps par des gobelets en carton, et à long terme, par du réutilisable. Les piles, les télécommandes, le petit électroménager seront au même titre que le matériel médical à usage unique, les bouteilles, les canettes, le carton, le bois, les boîtes de conserve, les films plastiques, les biodéchets triés à la source avant d’être collectés par nos soins et valorisés en circuits courts.

Trier dans les EHPAD avec Lemon Tri
Îlot de tri au sein de l'établissement Mazargues du groupe Medeos

Accompagner le changement

Une fois cette étape d’audit réalisée, la réussite du projet repose sur un important travail de sensibilisation, que ce soit pour les aides soignantes, le personnel de ménage ou encore les équipes en cuisine. Objectif : repérer les points de résistance au changement, et prendre toutes les dispositions nécessaires pour que les bons zestes soient adoptés en interne par le plus grand nombre, sans ajouter de travail ou d’efforts supplémentaires. Ainsi, nous avons déployé du matériel de tri, accompagné d’une signalétique claire et ludique affichée dans les espaces clés, et les chariots ont également été adaptés.

Trier dans les EHPAD avec Lemon Tri
Trier dans les EHPAD avec Lemon Tri

Session de formation pour le personnel des EHPAD du groupe Medeos avec nos supers ambassadrices du tri !

Des perspectives pour encore plus de circularité

Quant au sujet des protections d’incontinence jetables, c’est toute une filière qui se met progressivement en place. En effet, d’ici 2024, la responsabilité élargie des producteurs (REP) s’appliquera aux couches, aux protections d’incontinence ainsi qu’aux lingettes et aux protections menstruelles, des déchets qui pèsent lourds sur les finances des collectivités en charge de leur gestion. Les solutions se préparent donc dès maintenant, et c’est aux côtés des Alchimistes, structure de l’économie circulaire qui porte le projet de création d’une filière de collecte et compostage de protections compostables, que nous souhaitons nous engager. Découvrez ici le projet des Couches Fertiles. 

Composteur de couches Les Alchimistes

Sur ces sites qui comptent chacun entre 80 et 150 résidents, les enjeux qui gravitent autour de la question des déchets sont nombreux. Et nous sommes fiers d’accompagner le changement dans ces établissements qui concilient leur engagement pour nos aînés et leurs préoccupations environnementales. Dans les EHPAD c’est sûr, le tri ne bat pas en retraite !

Petits logos, grands enjeux

Omniprésents sur nos produits du quotidien, les petits logos du recyclage sont d’une grande importance. Si leur signification nous semble souvent évidente, ils peuvent pourtant être à l’origine d’une certaine confusion. Lemon tri vous invite dans cet article à les regarder de plus près. Le logo « Point-Vert »

Le logo « Point Vert »

http://lemontri.fr/wp-content/uploads/2020/01/point-vert.pngSouvent mal interprété, ce logo ne signifie pas qu’un emballage ou qu’un produit est recyclable. Il signale simplement que l’entreprise qui met en vente ce produit a payé une taxe à Citéo, et qu’elle participe financièrement à la collecte, au tri et au recyclage des déchets d’emballage. S’il est obligatoire de s’acquitter de cette taxe, le logo, lui, ne l’est plus depuis Janvier 2017.

Les logos « Tri Man » et « Tidy Man »

Logo Tri Man logo Tidy Man signification symbole Lemon TriLe logo Tri Man (à gauche) indique que le produit sur lequel il figure est recyclable : il doit donc être trié ou apporté en point de collecte spécifique. Il est obligatoire sur tous les produits recyclables, et attention, il n’est pas toujours apposé sur l’emballage lui-même, il peut figurer sur une notice, un emballage ou même être dématérialisé. Ce logo ne doit pas être confondu avec le pictogramme « Tidy Man » qui lui est une simple incitation à la propreté et qui n’est pas obligatoire.

Les rubans de Möbius

Ruban de Mobius recyclage signification logo Lemon Tri Le ruban de Möbius est le symbole universel du recyclage. Il signifie que le produit ou l’emballage sur lequel il figure est techniquement recyclable. Mais, attention, cela ne veut pas dire que le produit sera nécessairement recyclé, ni qu’il est composé de matières recyclées. Seule la présence d’un pourcentage à l’intérieur du ruban permet d’identifier le taux de matériaux recyclés qui composent l’emballage ou le produit.

Lorsque le tri à la source est de qualité, la matière collectée l’est aussi. Pour optimiser le recyclage, réduire les erreurs de tri est décisif ! Envie de contribuer à un système de recyclage vertueux et solidaire avec Lemon tri ? Découvrez où recycler près de chez vous !

Huile alimentaire usagée : cycle de valorisation

La valorisation des huiles usagées

Pourquoi ne faut-il pas les jeter dans l’évier ou à la poubelle ?

Les restaurateurs doivent prendre des précautions particulières pour gérer les huiles alimentaires usagées. Il est en effet interdit de les jeter dans les égouts ou dans les poubelles car elles perturbent le bon fonctionnement des réseaux d’assainissement et l’équilibre des stations d’épuration urbaines. Elles peuvent former une pellicule à la surface de l’eau et bloquer ainsi l’oxygénation de la biodiversité sous-marine ou encore se figer dans les canalisations en hiver, bloquant l’écoulement des eaux. Que faire alors ?

Que dit la loi ?

Le Code de l’environnement indique que les professionnels doivent trier à la source leurs huiles alimentaires usagées et qu’ils sont responsables de leur gestion jusqu’à leur élimination ou valorisation finale. Les restaurateurs doivent ainsi faire appel à des prestataires spécialisés et pouvoir fournir des bordereaux d’enlèvement au service public de l’assainissement. Le non-respect de cette règle peut engendrer une peine de 2 ans d’emprisonnement et 75 000 € d’amende (article L216_6).

Comment les valoriser ?

Cycle valorisation huiles alimentaires usagées Lemon Tri

La collecte des huiles est un enjeu environnemental important car une tonne d’huile usagée permet d’obtenir 1200 litres de biocarburant. Le développement de cette technologie permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d’hydrocarbures dans le secteur des transports. Avec Lemon Tri, il est désormais possible de mettre en place la collecte de vos huiles usagées que nous collectons et envoyons dans une filière pilotée par le groupe Suez.

Psst, et les particuliers ?

Ces derniers, dont la production individuelle est faible, peuvent jeter leurs huiles alimentaires avec les ordures ménagères en prenant soin de les conditionner dans un récipient étanche ou bien les déposer en déchèterie. Il est déconseillé de verser les huiles dans le compost car elles peuvent ralentir le processus de décomposition et attirer les rongeurs.


Vous souhaitez-mettre en place la collecte de vos huiles alimentaires usagées ? Contactez-nous !

Ils font confiance à Lemon tri