Du bon zeste au recyclage des bouteilles

Du bon zeste au recyclage des bouteilles

Du zeste de tri au recyclage des bouteilles

Que se passe-t-il après votre bon zeste de tri ? Que devient votre bouteille en plastique une fois disparue dans la machine de tri, le bac de tri ou votre belle poubelle jaune ? Nos nouveaux citrons sont partis en visite dans une de nos filière de recyclage des bouteilles, France Plastiques Recyclage (FPR), pour mettre en lumière la seconde vie secrète de vos déchets. C’est dans cette usine de pointe, située à l’Ouest de Paris, que Lemon Tri envoie une partie de ses collectes de bouteilles en plastique PET. Ce plastique recyclable issu de la transformation du pétrole est principalement utilisé pour la fabrication de bouteilles, flacons, pots ou encore des barquettes alimentaires. Lorsqu’il est traité pour être recyclé, il devient ce qu’on appelle du rPET (recycled polyethylene terephthalate) et peut être transformé à nouveau en bouteille, flacon etc. C’est le défi que FPR a choisi de relever !

Une usine de pointe pour le recyclage des bouteilles et plastiques PET

FPR a pour mission de transformer les balles de plastique PET en paillettes puis en granulés rPET répondant aux normes sanitaires et réglementaires exigeantes du secteur de l’agro-alimentaire. Chaque année, cette usine compte près de 45 000 tonnes de balles de bouteilles PET entrant pour 33 000 tonnes de rPET sortant. Ici vos bouteilles redeviennent des bouteilles. Un recyclage qui permet, non seulement de donner une seconde vie à votre déchet, mais également de le valoriser. Quoi de mieux qu’une bouteille pour fabriquer une bouteille ?

Afin d’y parvenir, ce sont 22 étapes d’épuration, de sélection et de contrôle qui ont été mises en place au sein de cette usine de pointe. Ces étapes sont guidées par 3 critères de conformité :

1- La taille des paillettes : Si la paillette de PET est inférieure à 2x2mm, elle risque de brûler plutôt que de fondre, cela risque alors de créer des tâches noires sur les futurs emballages alimentaires. Il est important de les écarter de la production de paillettes.

2- La couleur de la matière : afin que le granulé fabriqué à l’issu du traitement de la matière soit uniforme et corresponde aux exigences esthétiques du secteur alimentaire toute l’année, FPR suit des “recettes” pour assurer la constance du produit final. Ils mélangent en quantité contrôlée les paillettes selon leur couleur.

3- Les points noirs présents sur la matière : Si le granulé final présente des défauts de ce type, il risque de provoquer des contraintes tant sur le plan esthétique que qualitatif lors de sa transformation chez le client. Ainsi, il est important de les écarter du gisement.

Pas de panique ! Pour la matière déclassée, il n’est pas question de l’envoyer à l’incinération ou à l’enfouissement. Elle est récupérée et revendue pour la fabrication de fibres textiles par exemple.

La recette du recyclage des bouteilles

Comme nous l’avons dit un peu plus haut, ce sont 22 étapes qui sont suivies lors du recyclage des bouteilles PET. On vous donne la recette :

1. Ouvrez la balle de bouteilles et retirez les matières indésirables telles que le métal ;

2. Retirez les étiquettes sur les bouteilles ;
3. Un des secrets du rPET de qualité, c’est sa couleur ! Les industriels veulent des bouteilles recyclées claires et transparentes. Pour cela, il faut séparer les flux de plastiques clairs des plus foncés. Posez donc les bouteilles sur les tapis magiques du tri automatique qui les séparera par couleur et par matière.

4. Faites broyer les bouteilles et plastiques PET pour obtenir des paillettes puis séparez les bouchons et cerclages (en plastique PEHD principalement) des bouteilles (en PET) ;

[…]
11. Après avoir nettoyé, séché et trié vos paillettes par tailles, passez au tri optique !  Après cette étape, envoyez vos paillettes au laboratoire de l’usine pour y effectuer un contrôle qualité. Vous trouverez peut-être la présence de matériaux étrangers, d’autres plastiques ou de plastiques colorés dont on ne veut pas ! Veillez également à la distribution de la taille des paillettes ainsi que leur qualité de lavage ;

[…]
15. Après 3 phases d’épuration de la matière, vous pouvez enfin passer à l’étape des granules ! Pour cela, faire fondre vos paillettes en forme de spaghettis et les passer immédiatement sous l’eau afin de les solidifier. Enfin, découpez vos spaghettis de plastique en petites granules ;

16. À nouveau, contrôlez la qualité et surveillez la présence des fameux points noirs, la couleur, la taille et la forme des granules de plastique. À cette étape, on considère la matière comme du a-PET (polyéthylène téréphtalate amorphe). Les granules sont alors bleues translucides ;

[…] 18. Faites ensuite cristalliser et décontaminer vos granules. Pour cela, effectuez un passage très rapide “chaud-froid” qui les rendra opaques et plus résistantes. Pour la décontamination, stockez les granules de plastique pendant 7h00 à 200°C (leur température de fonte étant de 250°C) afin de les faire transpirer et d’en évacuer tous les indésirables. Pendant cette étape de décontamination, les réactions chimiques recréées les propriétés de la matière et lui permette de ne pas perdre sa qualité.

[…] 21. Après différents nouveaux contrôles de qualité, vous pouvez désormais appeler vos granules du rPET et les stocker !

22. Enfin, livrez-les chez les producteurs qui n’auront plus qu’à les transformer en bouteilles claires et transparentes prêtes à rejoindre votre rayon boisson !

Le recyclage des bouteilles est une recette difficile et très technique, mais qui permet de boucler la boucle ! Ce circuit de recyclage fermé dit “bottle-to-bottle” réduit de 3 fois l’émission de CO2 par rapport à la production de résine de PET vierge issue du pétrole. Une solution vertueuse pour les quelques 25 millions de bouteilles en plastique PET consommées chaque jour en France (source : France TV info) ! Cependant, le meilleur déchet reste celui que l’on ne produit pas. La solution la plus vertueuse réside avant tout dans la réduction de notre consommation de bouteilles en plastique.

Découvrez la machine de consigne et de tri Lemon Tri la plus proche de chez vous pour y déposer vos bouteilles !

Cash Investigation : Lemon Tri réagit

Cash Investigation : Lemon Tri réagit

Le dernier épisode de Cash Investigation vous a mis le moral dans les chaussettes? Vous avez perdu le goût du tri et vous êtes de plus en plus méfiant envers votre bac jaune? On vous comprend. Pour tout vous dire, c’est en partie en réaction à ce modèle que chez Lemon Tri nous avons décidé d’innover et de travailler autrement dans le secteur du recyclage. Explications.

Une communication qui joue sur les mots, parfois mensongère

C’est ce que dénonce fermement l’équipe d’Elise Lucet, lorsqu’elle épluche les rapports régionaux, peu accessibles au grand public, ou lorsqu’elle s’infiltre dans un centre de tri. L’émission vise particulièrement des taux de recyclage faussés (qui prennent en compte le remblayage), les phrases exagérées (“Tous les emballages seront recyclés”) et un manque de chiffres clairs publiés régulièrement.

Qu'en-est-il chez Lemon Tri?

Notre vœu de transparence est au cœur de notre mission. Il s’est renforcé au fur et à mesure de la croissance de nos activités au sein d’un secteur qui reste particulièrement opaque : celui des déchets.

Nous avons tissé des partenariats étroits avec plus de 30 filières de recyclage partout en France. Elles ont été choisies pour leur méthode de recyclage (recyclage matière, pas de valorisation énergétique) et pour leur localisation (la quasi-totalité de nos filières sont françaises). La liste de nos filières est envoyée régulièrement à tous nos clients, couplée à un reporting clair et complet de la gestion de leurs déchets : qualité du tri à la source, quantités collectée, émissions de C02 évitées grâce à ce tri, ressources sauvées, équivalence en heures d’insertion générées… une dizaine d’indicateurs sont transmis chaque mois pour assurer une transparence totale. D’autre part, nous organisons des journées portes ouvertes trimestrielles afin de donner la possibilité à nos clients de mieux comprendre où vont leurs déchets, et aux habitants du territoire d’en apprendre plus sur le secteur !

Cash Investigation déchets : Lemon Tri réagit
Dans Cash Investigation : Des chiffres difficiles à trouver et souvent problématiques
Cash Investigation déchets : Lemon Tri réagit
Chez Lemon Tri : bilans pour reprendre le contrôle de ses déchets : quantité par matière, qualité et impact du tri etc.

Des emballages non recyclés, à quoi ça sert de trier ?

Avec la mise en place de l’extension des consignes de tri (principe selon lequel tous les emballages sont acceptés dans le bac jaune) il est très facile de penser que tout se recycle. Les communications des organismes de gestion de déchets ou des industriels renforcent aussi parfois cette croyance. Ce n’est pourtant pas le cas : aujourd’hui en France, nous manquons cruellement de filières de recyclage face à la quantité de flux différents disposés dans la poubelle jaune. Selon Cash Investigation, seuls 28% des déchets déposés dans le bac jaune seraient vraiment recyclés. Malgré cela, trier demeure essentiel ! Cela permet de collecter des gisements de matière sur lesquels mener des projets de recherche et de développement, pour pouvoir ouvrir de nouvelles filières.

Qu’en est-il chez Lemon Tri ?

Notre philosophie s’oppose vivement au mélange des déchets : chez nous, le tri fait la loi, et la loi du tri est stricte ! A la source, par matière, Lemon Tri stocke et conditionne seulement les matières recyclables : c’est-à-dire les matières que nos partenaires savent recycler. Nous pouvons collecter les déchets non recyclables, le DIB, par soucis pratique et pour simplifier la démarche des entreprises qui souhaitent recycler leurs déchets, mais ceux-ci iront directement en centre d’enfouissement ou d’incinération.

Le geste de tri à la source, pierre angulaire de notre modèle, nous permet d’obtenir un taux de recyclage égal à 96%. Comment comprendre ce chiffre ? Cela signifie que 96% des emballages triés dans nos bacs et machines sont recyclés par nos filières. Les 4% restants correspondent aux erreurs de tri. La phrase “tout ce qui est trié est recyclé” est donc vraiment presque vraie chez Lemon Tri !

Cash Investigation déchets : Lemon Tri réagit
Dans Cash Investigation : Des déchets recyclables et bien triés qui finissent dans le bac "refus"
Cash Investigation déchets : Lemon Tri réagit
Chez Lemon Tri : Les matières arrivent déjà triées, prêtes à être conditionnées avec un sur-tri seulement marginal

Des métiers précaires et difficiles

Les conditions de travail dans les centres de tri ont été critiquées par l’équipe de Cash Investigation. Précarité des contrats de travail, non-respect des normes de sécurité…

Qu’en est-il chez Lemon Tri ?

Engagée pour l’insertion professionnelle, Lemon Tri a pour mission de faciliter l’accès au marché du travail pour ceux qui en sont exclus. Nos activités logistiques génèrent de belles opportunités d’emploi et sont opérées dans le cadre d’un parcours d’insertion. Nous employons ainsi actuellement 25 personnes en contrat d’insertion par l’activité économique : d’une durée de 8 mois, ce contrat entend offrir de nouvelles opportunités d’emplois aux bénéficiaires à l’issue du programme. Ceux-ci sont des personnes exclues du circuit professionnel classique : chômeurs de longue durée, anciens détenus, réfugiés, jeunes déscolarisés…

Au sein du parcours d’insertion, 25% du temps est consacré à de la formation personnelle et professionnelle. Ces modules de formation peuvent être dédiés au passage du permis CACES, à des cours de théâtre, de préparation d’entretiens ou de rédaction de CV, à de la sensibilisation au développement durable ou même à des ateliers de prise en main du numérique !

Cash Investigation déchets : Lemon Tri réagit
Dans Cash Investigation : En caméra cachée, le difficile quotidien des salariés en intérim
Cash Investigation déchets : Lemon Tri réagit
Les contrats de nos opérateurs sont concus pour les former et les aider à concrétiser un projet pro durable

Que retenir alors de ces émissions à charge ? À qui la faute?

Particulièrement exposés dans l’émission, les recycleurs et les éco-organismes ne sont en réalité pas les seuls “coupables” de la non-recyclabilité des produits. Les metteurs en marché ont en effet une immense part de responsabilité sur ce sujet. Il doivent veiller à la fin de vie de ces emballages. Malheureusement, par souci économique et pratique, trop d’industriels font encore le choix d’emballages en plastique bon marché, recyclables en principe seulement. Eco-concevoir les produits et les emballages, en évitant d’imbriquer des matières différentes dans de mêmes produits par exemple, est pourtant primordial si on veut recycler plus et mieux.

Mais alors, comment faire bouger les choses? Est-il vraiment utile de trier?

Oui ! Alors, bien sûr, et on ne le répétera jamais assez : le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas. Trier ses déchets n’est pas une excuse pour en produire. Mais, pour les 300 millions de tonnes de déchets produits par les français chaque année, le recyclage reste une meilleure option que la décharge ou l’incinérateur. Plus de transparence, plus d’opportunités d’emploi durable et non délocalisables, de résilience pour s’approvisionner en matières premières secondaires : le recyclage peut et se doit d’être vertueux !

En parallèle, il est urgent de réduire nos déchets à la source. S’engager individuellement et appliquer dès que possible les “5 R du Zéro Déchet” est essentiel. Mais pour qu’un quotidien zéro déchet soit accessible à tous, il revient à l’Etat d’actionner d’autres leviers, notamment réglementaires pour formaliser, booster et encadrer la transition vers le réutilisable. C’est le sens de la loi Climat et Résilience, qui impose que 20% des plus gros supermarchés soient dédiés au vrac, ou de la loi Anti gaspillage pour l’Économie Circulaire qui prévoit la fin de l’emballage plastique à usage unique dès 2040 : une échéance qui nous paraît peu ambitieuse. Nous souhaitons aller plus loin et plus vite, en développant notamment des systèmes de collecte de contenants réemployables et consignés. C’est le sens de nos machines de déconsigne, capables de s’intégrer dans une boucle de réemploi optimisée, grâce à nos moyens de collecte qui permettent de conditionner les contenants et de les envoyer directement en centre de lavage, avant qu’ils soient remis en marché.

Forum Mondial 3 Zéro – Convergences 2021

Convergences 2021

L’édition 2021 du Forum Mondial 3 Zéro s’est déroulée les 2 et 3 septembre au Palais Brongniart. Lemon Tri est fier d’avoir été à nouveau partenaire de cet évènement pour l’accompagner dans la gestion de ses déchets et pour sensibiliser les participant.e.s aux bons zestes de tri !

Un Forum "3 Zéro" :

Le Forum Convergences a à cœur de s’inscrire le plus possible dans la démarche dite du 3Zéro : Zéro Exclusion, Zéro Carbone et Zéro Pauvreté. Trois axes qui ont guidé la programmation de l’événement mais aussi toute son organisation en amont : matériaux de récup’ pour la signalétique, structure upcyclée pour la scénographie, traiteur inclusif et solidaire etc.

Quant aux déchets générés lors de l’évènement, le Forum a décidé de s’engager à nouveau à nos côtés pour collecter les déchets et sensibiliser les participant.e.s.

Forum Convergences 2021 Tri & Recyclage des déchets Lemon Tri

Tri à la source & sensibilisation :

Sur un événement ponctuel comme le Forum Mondial 3 Zéro – Convergences, il est très important de bien anticiper les différents types de déchets qui seront générés. Nous nous sommes donc concertés avec les organisateurs, mais aussi avec les prestataires pour la restauration (food trucks, traiteur etc.) afin de prévoir le bon matériel de tri. Bien que certains déchets soient imprévisibles car ramenés de l’extérieur par les participants, notre objectif est de proposer les bons bacs de tri pour qu’un maximum de déchets puissent être intégrés à un circuit de recyclage. Lors de l’évènement, nous avons ainsi invité les participant.e.s à trier leurs canettes, bouteilles en plastique, papier, carton, déchets alimentaires et mégots de cigarettes. Quant aux gobelets jetables pour le café, nous saluons le Forum Convergences qui les a remplacé par des gobelets réutilisables et consignés ! Une mesure simple mais ultra efficace pour réduire le volume des déchets d’un événement.

De plus, puisque les participant.e.s ne sont que de passage – certains pour une ou deux conférences seulement – il est important de déployer une signalétique bien claire, accessible et compréhensible par tou.t.e.s ! Faute de temps ou de concentration, les erreurs de tri peuvent persister, mais c’est sans compter la détermination de nos ambassadeurs du tri qui veillent au respect des bons zestes. Notre stand Lemon Tri a également accueilli tout au long de l’évènement des curieuses et curieux et nous a permis de sensibiliser de nombreuses personnes aux enjeux du tri et du recyclage.

Forum Convergences 2021 Lemon Tri recyclage déchets évènements
Matériel de tri Lemon Tri Forum Convergences 2021
Lemon Tri stand de sensibilisation Forum Convergences 2021

À Marseille, 5 tonnes de capsules collectées par mois avec l’ARCA

À Marseille, 5 tonnes de capsules en aluminium
collectées par mois avec l’ARCA

À Marseille, Lemon Tri allie ses forces à celles de l’ARCA : l’Alliance pour le Recyclage des Capsules en Aluminium. Cent points d’apports volontaires ont été déployés dans 45 surfaces de vente de la région. Depuis le lancement de l’opération, en décembre 2020, ce ne sont pas moins de 5 tonnes de capsules en aluminium qui ont été collectées chaque mois.

Les capsules de café, un déchet corsé à recycler

1,37 million de cafés “portionnés” sont consommés chaque jour en France, ce qui représente 500 millions de capsules par an… Composées à 90% de marc de café, ces dosettes peuvent être en aluminium, en plastique ou en matières biodégradables. Une diversité de petits emballages qui complique aujourd’hui le recyclage de ces 6 tonnes de capsules jetées par jour…

Dans certaines communes françaises équipées du Projet Métal, il est possible pour les consommateurs de déposer leurs capsules en aluminium directement dans leur bac de tri (bac jaune). Mais toutes les communes françaises ne sont ainsi pas logées à la même enseigne. Par exemple, à Paris, Rouen, Compiègne ou Ajaccio, il est possible de mettre ses capsules en aluminium dans son bac jaune, tandis qu’à Marseille, Toulouse ou Lille, les capsules doivent être déposées dans des points d’apport volontaire. N’hésitez pas à consulter cette carte pour savoir si vous pouvez jeter vos capsules en aluminium dans votre bac de tri.

La bonne nouvelle, c’est qu’une filière se met progressivement en place. Initiée en 2019 par Nespresso et rapidement rejoint par Nestlé et Jacobs Douwe Egberts, ces acteurs forment ensemble l’ARCA : l’Alliance pour le Recyclage des Capsules en Aluminium.

Zones de tri des capsules en aluminium
En jaune, les zones où les capsules en aluminium peuvent être jetées dans le bac de recyclage

Avec l’ARCA, objectif 100% de capsules recyclées en France

La mission de l’ARCA est donc de poursuivre le déploiement des points de collecte : en grandes surfaces, en points relais, en déchèteries… Objectif : simplifier le geste de tri et recycler 100% des capsules en aluminium en France.

Et à Marseille, Lemon Tri unit ses forces à celles de l’ARCA en opérant toute la partie logistique de la collecte des capsules en aluminium. Depuis le lancement de l’opération en décembre 2020, nous avons mis en place des points d’apport volontaire dans 45 surfaces de vente. Les capsules peuvent être simplement déposées dans ces containers. Elles sont ensuite collectées et massifiées par nos soins, avant d’être envoyées à l’ARCA pour qu’elles soient recyclées. 

Point d'apport volontaire pour recycler les capsules en aluminium
Point d'apport volontaire au Auchan Géménos

Que deviennent les capsules?

Les capsules sont acheminées dans un centre de recyclage dédié en France. La première étape consiste à séparer et isoler l’aluminium du marc de café. L’aluminium est ensuite fondu, pour donner naissance à une matière première secondaire qui pourra être utilisée dans la fabrication de nouveaux objets, comme par exemples des cadres de vélo, canettes, pièces de moteur… Le marc de café quant à lui est valorisé en compost organique.

Le recyclage des capsules en aluminium avec l'ARCA et Lemon Tri
Le recyclage des capsules en aluminium avec l'ARCA et Lemon Tri

Au bureau aussi, les capsules en aluminium peuvent vite s’accumuler dans nos poubelles. N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez mettre en place le tri à la source et la collecte de vos capsules et dosettes !

Le recyclage, à tous les âges !

Le recyclage, à tous les âges !

Accompagner les EHPAD dans leur transition, c’est le défi que nous avons décidé de relever auprès de deux groupes d’EHPAD situés en région PACA. Des établissements dans lesquels notre mission est de réduire les déchets tout en augmentant les taux de valorisation : réduction et tri des déchets à la source, formation du personnel, installation de matériel de tri… Petit tour d’horizon de nos ambitions auprès des résidences des groupes Medeos et Colisée Sud-Est

Faire le bilan

Afin de tendre vers une gestion plus vertueuse des déchets, la première étape indispensable de notre méthodologie repose sur un audit. Autrement dit, regarder de plus près le contenu des poubelles de ces établissements, et comprendre dans quel cadre les déchets sont produits, s’il est possible de les réduire et/ou de les remplacer. Par exemple, comment remplacer les gobelets en plastique pour la prise de médicament? Notre réflexion sera de prendre en compte tous les maillons de la chaîne (les résidents, les aides soignantes, les personnes en charge de la logistique mais aussi des achats etc) pour proposer les meilleures alternatives possibles. Ainsi, ils seront remplacés dans un premier temps par des gobelets en carton, et à long terme, par du réutilisable. Les piles, les télécommandes, le petit électroménager seront au même titre que le matériel médical à usage unique, les bouteilles, les canettes, le carton, le bois, les boîtes de conserve, les films plastiques, les biodéchets triés à la source avant d’être collectés par nos soins et valorisés en circuits courts.

Trier dans les EHPAD avec Lemon Tri
Îlot de tri au sein de l'établissement Mazargues du groupe Medeos

Accompagner le changement

Une fois cette étape d’audit réalisée, la réussite du projet repose sur un important travail de sensibilisation, que ce soit pour les aides soignantes, le personnel de ménage ou encore les équipes en cuisine. Objectif : repérer les points de résistance au changement, et prendre toutes les dispositions nécessaires pour que les bons zestes soient adoptés en interne par le plus grand nombre, sans ajouter de travail ou d’efforts supplémentaires. Ainsi, nous avons déployé du matériel de tri, accompagné d’une signalétique claire et ludique affichée dans les espaces clés, et les chariots ont également été adaptés.

Trier dans les EHPAD avec Lemon Tri
Trier dans les EHPAD avec Lemon Tri

Session de formation pour le personnel des EHPAD du groupe Medeos avec nos supers ambassadrices du tri !

Des perspectives pour encore plus de circularité

Quant au sujet des protections d’incontinence jetables, c’est toute une filière qui se met progressivement en place. En effet, d’ici 2024, la responsabilité élargie des producteurs (REP) s’appliquera aux couches, aux protections d’incontinence ainsi qu’aux lingettes et aux protections menstruelles, des déchets qui pèsent lourds sur les finances des collectivités en charge de leur gestion. Les solutions se préparent donc dès maintenant, et c’est aux côtés des Alchimistes, structure de l’économie circulaire qui porte le projet de création d’une filière de collecte et compostage de protections compostables, que nous souhaitons nous engager. Découvrez ici le projet des Couches Fertiles. 

Composteur de couches Les Alchimistes

Sur ces sites qui comptent chacun entre 80 et 150 résidents, les enjeux qui gravitent autour de la question des déchets sont nombreux. Et nous sommes fiers d’accompagner le changement dans ces établissements qui concilient leur engagement pour nos aînés et leurs préoccupations environnementales. Dans les EHPAD c’est sûr, le tri ne bat pas en retraite !

Petits logos, grands enjeux

Omniprésents sur nos produits du quotidien, les petits logos du recyclage sont d’une grande importance. Si leur signification nous semble souvent évidente, ils peuvent pourtant être à l’origine d’une certaine confusion. Lemon tri vous invite dans cet article à les regarder de plus près. Le logo « Point-Vert »

Le logo « Point Vert »

http://lemontri.fr/wp-content/uploads/2020/01/point-vert.pngSouvent mal interprété, ce logo ne signifie pas qu’un emballage ou qu’un produit est recyclable. Il signale simplement que l’entreprise qui met en vente ce produit a payé une taxe à Citéo, et qu’elle participe financièrement à la collecte, au tri et au recyclage des déchets d’emballage. S’il est obligatoire de s’acquitter de cette taxe, le logo, lui, ne l’est plus depuis Janvier 2017.

Les logos « Tri Man » et « Tidy Man »

Logo Tri Man logo Tidy Man signification symbole Lemon TriLe logo Tri Man (à gauche) indique que le produit sur lequel il figure est recyclable : il doit donc être trié ou apporté en point de collecte spécifique. Il est obligatoire sur tous les produits recyclables, et attention, il n’est pas toujours apposé sur l’emballage lui-même, il peut figurer sur une notice, un emballage ou même être dématérialisé. Ce logo ne doit pas être confondu avec le pictogramme « Tidy Man » qui lui est une simple incitation à la propreté et qui n’est pas obligatoire.

Les rubans de Möbius

Ruban de Mobius recyclage signification logo Lemon Tri Le ruban de Möbius est le symbole universel du recyclage. Il signifie que le produit ou l’emballage sur lequel il figure est techniquement recyclable. Mais, attention, cela ne veut pas dire que le produit sera nécessairement recyclé, ni qu’il est composé de matières recyclées. Seule la présence d’un pourcentage à l’intérieur du ruban permet d’identifier le taux de matériaux recyclés qui composent l’emballage ou le produit.

Lorsque le tri à la source est de qualité, la matière collectée l’est aussi. Pour optimiser le recyclage, réduire les erreurs de tri est décisif ! Envie de contribuer à un système de recyclage vertueux et solidaire avec Lemon tri ? Découvrez où recycler près de chez vous !

Huile alimentaire usagée : cycle de valorisation

La valorisation des huiles usagées

Pourquoi ne faut-il pas les jeter dans l’évier ou à la poubelle ?

Les restaurateurs doivent prendre des précautions particulières pour gérer les huiles alimentaires usagées. Il est en effet interdit de les jeter dans les égouts ou dans les poubelles car elles perturbent le bon fonctionnement des réseaux d’assainissement et l’équilibre des stations d’épuration urbaines. Elles peuvent former une pellicule à la surface de l’eau et bloquer ainsi l’oxygénation de la biodiversité sous-marine ou encore se figer dans les canalisations en hiver, bloquant l’écoulement des eaux. Que faire alors ?

Que dit la loi ?

Le Code de l’environnement indique que les professionnels doivent trier à la source leurs huiles alimentaires usagées et qu’ils sont responsables de leur gestion jusqu’à leur élimination ou valorisation finale. Les restaurateurs doivent ainsi faire appel à des prestataires spécialisés et pouvoir fournir des bordereaux d’enlèvement au service public de l’assainissement. Le non-respect de cette règle peut engendrer une peine de 2 ans d’emprisonnement et 75 000 € d’amende (article L216_6).

Comment les valoriser ?

Cycle valorisation huiles alimentaires usagées Lemon Tri

La collecte des huiles est un enjeu environnemental important car une tonne d’huile usagée permet d’obtenir 1200 litres de biocarburant. Le développement de cette technologie permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d’hydrocarbures dans le secteur des transports. Avec Lemon Tri, il est désormais possible de mettre en place la collecte de vos huiles usagées que nous collectons et envoyons dans une filière pilotée par le groupe Suez.

Psst, et les particuliers ?

Ces derniers, dont la production individuelle est faible, peuvent jeter leurs huiles alimentaires avec les ordures ménagères en prenant soin de les conditionner dans un récipient étanche ou bien les déposer en déchèterie. Il est déconseillé de verser les huiles dans le compost car elles peuvent ralentir le processus de décomposition et attirer les rongeurs.


Vous souhaitez-mettre en place la collecte de vos huiles alimentaires usagées ? Contactez-nous !

Ils font confiance à Lemon tri