fbpx

Haribo et Lemon Tri donnent une seconde vie aux sachets de bonbons, les grands comme les petits!

Haribo et Lemon Tri donnent une seconde vie aux sachets de bonbons, les grands comme les petits!

Haribo et Lemon Tri donnent une seconde vie aux sachets de bonbons, les grands comme les petits!

À l’occasion de l’ouverture de la toute nouvelle boutique alsacienne de Haribo, Lemon Tri et la marque ont imaginé une belle histoire circulaire.

Plus d’un an après nos premières collaborations pour améliorer les performances de tri de l’usine Haribo de Marseille, les équipes nous ont cette fois-ci lancé un nouveau défi : monter un projet porteur de sens pour une boutique placée sous le signe de l’originalité et de l’écoresponsabilité.

Défi accepté ! En mobilisant nos colocataires pantinois Le Pavé SAS Minimum, nous avons trouvé un exutoire vertueux pour les sachets de bonbons Haribo. Résultat : la conception d’un éco-matériau, utilisé pour fabriquer une partie du mobilier de la boutique. Un décor si coloré que l’on aurait presque envie d’en manger !

Alors, rendez-vous en boutique, et comme on dit en Alsace, hopla geiss pour le tri !

Haribo et Lemon Tri donnent une nouvelle vie aux sachets de bonbons
Haribo et Lemon Tri donnent une nouvelle vie aux sachets de bonbons

Découvrez tout le processus de recyclage des sachets de bonbons en vidéo !

À Marseille, les Docks Village misent sur le recyclage

À MARSEILLE, LES DOCKS VILLAGE
MISENT SUR LE RECYCLAGE

Les Docks Village à Marseille optent pour une solution 100% sur-mesure et intégrée en confiant la gestion de leurs déchets à Lemon Tri. Un mode de gestion inédit pour notre antenne marseillaise, qui présente de nombreux avantages et promet un fort impact environnemental et social.

Une méthodologie sur-mesure pour ce bâtiment emblématique

À Marseille, les Docks sont une institution : véritable lieu de vie à part entière au cœur du quartier de la Joliette, on peut s’y rendre pour faire son shopping, se restaurer, flâner mais aussi travailler, comme le font environ 3500 collaborateurs. Un site très sur lequel on retrouve une grande variété de déchets : ceux issus des bureaux (papier, gobelets, bouteilles), mais également ceux issus des commerces (cartons), des restaurants (biodéchets) etc. Des volumes conséquents, qu’il est primordial de pouvoir gérer sur place, avant de réaliser la collecte.

Les Docks Village à Marseille confient la gestion de leurs déchets à Lemon Tri

Dans les coulisses, une gestion des déchets bien rodée

C’est en effet en coulisses que la réussite du cycle de recyclage se joue. Lemon Tri a équipé les trois centres de stockage des Docks Village avec des équipements spécifiques dédiés : du matériel de stockage, une presse à carton et un tasseur de bacs pour pouvoir réduire les volumes à collecter, et ainsi réduire la fréquence des collectes. Un travail d’équipe, qui mobilise les équipes d’entretien des Docks Village, ainsi qu’un agent référent de notre filiale, l’entreprise d’insertion Lemon Aide. Sa mission : sensibiliser les équipes sur place ainsi que les occupants des Docks aux bons « zestes », et veiller à l’optimisation et à la propreté de l’espace. Et pour soutenir ces efforts, nous avons déployé une signalétique fun et engageante pour guider tous ces acteurs en coulisses, et pérenniser les bonnes pratiques. 

Pour un site de cette taille, la gestion déléguée des déchets est donc une réponse particulièrement adaptée, puisqu’elle permet à nos équipes d’investir les lieux avec une approche différente : il ne s’agit pas seulement de collecter, mais bien d‘optimiser toute la chaîne logistique de gestion des déchets en amont.

Les Docks Village à Marseille confient la gestion de leurs déchets à Lemon Tri
Les Docks Village à Marseille confient la gestion de leurs déchets à Lemon Tri

Un triple impact à l’échelle locale

Lemon Tri a souhaité proposer autre chose qu’un simple service de ramassage des poubelles. L’objectif est d’aller beaucoup plus loin, en garantissant une traçabilité totale sur tout le cycle de valorisation des déchets, de la collecte jusqu’à l’arrivée en filières (des exutoires sélectionnés pour leur proximité géographique, et aussi pour leur engagement). De nouvelles habitudes à prendre, plus vertueuses pour l’environnement et pour lesquelles un important travail de sensibilisation a été réalisé. De plus, les restaurateurs des Docks pourront valoriser leurs biodéchets avec les Alchimistes, structure engagée et de laquelle nous sommes proches. En fédérant un écosystème de structures de l’économie circulaire autour de ce projet, les kilomètres sont réduits au minimum et l’emploi local privilégié au maximum. Enfin, les Docks Village peuvent compter sur notre accompagnement pour augmenter les taux de recyclage, mais aussi pour réduire leur part de déchets non recyclables, avec à la clef des économies pour tous. Le triple impact écologique, social et économique d’un recyclage vertueux et inclusif !

À Montgeron, un local poubelle pas comme les autres

À MONTGERON, UN LOCAL POUBELLE PAS COMME LES AUTRES

Pour booster les taux de recyclage de cette résidence de plus de 850 logements, la commune de Montgeron a misé sur une vision ludique et incitative du recyclage. Un dispositif inédit, qui mise sur l’innovation technique et un fort ancrage territorial.

Un dispositif de tri inédit

Dans la résidence La Forêt, située à Montgeron, le tri et le recyclage prennent un nouveau départ. Le local poubelle de cette résidence de plus de 850 logements a été complètement repensé pour accueillir une machine de tri intelligente. Grâce à elle, les résidents vont désormais pouvoir trier en toute simplicité leurs bouteilles en plastique, leurs canettes ainsi que leurs flacons ménagers (bouteilles de shampoings, de lessive, d’huile alimentaire etc). Il leur suffit d’insérer l’emballage dans la machine qui, elle, s’occupe du reste. Équipée d’un lecteur de code-barres, la machine reconnaît l’emballage inséré et réduit ainsi les erreurs de tri à zéro. À l’arrivée, des flux de matières propres, parfaitement triées, prêtes à être collectées et à partir en filières de recyclage à proximité.

Dispositif de tri Lemon Tri à Montgeron

Des gestes de tri qui font du bien à la planète et au porte-monnaie

L’enjeu principal autour de ce dispositif est l’amélioration des taux de captation des déchets recyclables. Car si un Français consomme en moyenne 96 bouteilles en plastique par an, on estime que seulement 60% d’entre elles sont recyclées (source : Citéo). Pour booster ces taux, Montgeron a opté pour un modèle ludique et résolument incitatif.

En effet, pour encourager les gestes de tri, la machine a été paramétrée de manière bien spécifique. Les habitants ont été munis de cartes personnelles avec code-barre, qui vont permettre à la machine de tri de les identifier, et de comptabiliser les emballages qu’ils seront amenés à trier. Tous les 500 emballages insérés (par foyer), les habitants se verront attribuer un chèque cadeau de cinq euros à utiliser dans les commerces partenaires du dispositif de Montgeron. Des gestes de tri 2.0, que les résidents pourront suivre avec l’application « Montri » développée par Uzer. Le recyclage, c’est dans la poche !

Dispositif de tri Lemon Tri à Montgeron
1- Scanner la carte
Dispositif de tri Lemon Tri à Montgeron
2- Insérer les emballages
Dispositif de tri Lemon Tri à Montgeron
3- Créditer les points

Un dispositif qui mise sur le local

Le dispositif a également une forte dimension locale. Conçu avant tout pour que les habitants se réapproprient les gestes de tri, ce projet entend soutenir et engager des dynamiques à l’échelle locale, en fléchant notamment les incitations vers les commerces de proximité. Une vision qui fait particulièrement sens pour soutenir un effort de revitalisation du quartier et qui devrait encourager et pérenniser les gestes de tri. Un dispositif durable et qui confère aux gestes de tri des résidents un impact sur leur environnement proche.

Ce dispositif pose la pierre d’une petite révolution sur le territoire Val d’Yerres Val de Seine pour la gestion des déchets. Un dispositif qui a vocation à inspirer d’autres collectivités qui connaissent les mêmes problématiques propres aux zones urbaines denses. Longue vie au tri à Montgeron !

Un tout nouveau dispositif de tri

UN TOUT NOUVEAU DISPOSITIF DE TRI

Lemon Tri est fier de vous présenter son tout nouveau dispositif de tri. Avec sa structure made in France et son broyeur de PET industriel, cette machine, baptisée Delta, a déjà été installée dans quatre grandes surfaces du nord de la France. Petit aperçu de ses fonctionnalités :

Une structure made in France :

Le dispositif Delta se compose d’une structure en bois issu de forêts gérées durablement et d’un éco-matériau fabriqué en plastique recyclé à Pantin en Seine-Saint-Denis. Cette structure est complétée par un container maritime reconditionné, une solution grand format à la hauteur des ambitions de ce dispositif de tri dernière génération.

Dispositif de tri Lemon Tri = machine intelligente de tri et de recyclage pour les supermarchés

Abritant un concentré d'innovation :

Aboutissement d’années d’innovation, la Delta avale jusqu’à 42 emballages en PET par minute. Grâce à son broyeur industriel, la machine réduit le PET en paillettes, ce qui permet d’optimiser le stockage – jusqu’à 30 000 bouteilles – ainsi que le transport de la matière vers l’usine de recyclage. Les paillettes sont ensuite fondues et injectées dans des moules (préformes) pour enfin redevenir des nouvelles bouteilles.

Dispositif de tri Lemon Tri = machine intelligente de tri et de recyclage pour les supermarchés

Un levier pour accélérer notre transition vers une économie circulaire :

Avec son système incitatif qui n’est pas sans rappeler celui de la consigne, le dispositif est un levier concret qui pourrait permettre d’atteindre un des objectifs formulés par la feuille de route de l’Économie Circulaire : atteindre 100 % de collecte des déchets recyclables d’ici 2025. Les utilisateurs sont en effet récompensés pour leurs gestes de tri : pour chaque bouteille recyclée, les utilisateurs ont la possibilité de faire un don à une association ou de bénéficier d’une remise sur leurs courses.

Dispositif de tri Lemon Tri = machine intelligente de tri et de recyclage pour les supermarchés

La météo des déchets

LA MÉTÉO DES DÉCHETS

Quelles sont les prévisions météo dans le ciel du recyclage ? Découvrez toutes les grandes tendances du secteur dans ce bulletin. Si le ciel est pour le moment dégagé, une hausse des températures est à prévoir, avec un risque d’orage !

Les prévisions du marché

Pour prévoir les grandes tendances du secteur, la Feuille de Route de l’Économie Circulaire (FREC) est un instrument particulièrement utile. Ce document résume les grandes orientations politiques en termes de gestion des déchets et d’évolution des modes de production et de consommation. Il y est indiqué que la France vise une division par deux de l’enfouissement des déchets d’ici 2025, et qu’à cette même période 100% des plastiques seront recyclés, et 100% des déchets recyclables collectés.

La diminution des déchets à la source est donc une priorité. Et sont particulièrement visés les déchets que l’on appelle DIB (déchet industriel banal), car ce sont eux qui sont aujourd’hui concernés par l’enfouissement, un mode de gestion peu vertueux d’un point de vue écologique. Prenez garde, le vent est en train de tourner !

La météo des déchets Lemon Tri

La tempête arrive : Prévoyez de réduire vos coûts

La météo des déchets Lemon Tri

L’augmentation des coûts de traitement pour le DIB se fait en effet de plus en plus sentir, et les autorisations administratives requises sont de plus en plus compliquées à obtenir. Cette hausse des coûts est liée à la taxe générale sur les activités polluantes (TGAP), qui fait passer le prix de la tonne enfouie de 18€ en 2020, à 65€ en 2025. Cette augmentation vise à inciter fortement les acteurs économiques à trouver des solutions pour réduire leur production de DIB à la source, solutions qui peuvent notamment être apportées par les 5R du Zéro Déchet.

La météo des déchets Lemon Tri

À ce levier économique s’ajoutent des contraintes législatives. En effet, depuis le décret dit « 5 Flux », il est également obligatoire de mettre en place un système de tri performant et de pouvoir tracer les déchets produits au bureau. Les entreprises doivent être en mesure de se justifier en cas de contrôle, sous peine d’une amende pouvant aller jusqu’à 150 000 euros et une astreinte journalière jusqu’à mise en conformité. Repenser la gestion de ses déchets en entreprise est donc indispensable pour être en conformité avec la loi et pour éviter de voir ses factures exploser.

Contre le mauvais temps : Adoptez les bons zestes !

Lemon Tri vous accompagne dans la gestion de vos déchets mais également dans la diminution de votre DIB. Avec notre large gamme de matériel de tri et notre service de collecte solidaire, valorisez 100% de vos déchets recyclables : canettes, déchets alimentaires, papier, carton etc. Diminuez votre impact environnemental mais aussi vos dépenses grâce à l’adoption de bonnes pratiques zéro déchet: remplacer les gobelets jetables par des mugs réutilisables, équiper les collaborateurs de gourdes, lunchbox et/ou couverts réutilisables … Lemon Tri s’adapte à tous les contextes et à tous les besoins, contactez-nous !

La méthanisation

LA MÉTHANISATION

Si un compost individuel ou collectif permet facilement aux particuliers de valoriser leurs biodéchets, quand ces derniers sont produits en grande quantité, des techniques industrielles sont nécessaires. Déchets verts des villes, restes alimentaires des cantines et restaurants ou encore déchets issus de l’agriculture : pour traiter ces grands volumes de matières organiques, la méthanisation est la méthode la plus vertueuse.

La méthanisation : comment ça marche ?

Biodéchets traitement

La méthanisation est une technologie basée sur la dégradation de la matière organique par des micro-organismes, dans des conditions industrielles contrôlées (températures, absence d’oxygène) que des particuliers ne peuvent pas reproduire dans leur jardin. Cette dégradation aboutit à la production d’un produit humide riche en matière organique, appelé digestat, et de méthane, capté et transformé en biogaz.

Biodéchets traitement

Le digestat, après une phase de maturation par compostage, peut être réintégré aux sols. Ce précieux allié contre l’appauvrissement des sols permet d’enrichir efficacement terres agricoles et jardins !

Biodéchets traitement

Quant au biogaz, il peut être utilisée sous différentes formes: combustion pour la production d’électricité et de chaleur, production de biocarburant, ou injection dans le réseau de gaz naturel après épuration.

La méthanisation : quelques chiffres

Des unités de méthanisation de toute taille s’installent sur le territoire français. Elles représentent une véritable opportunité, en particulier pour les agriculteurs et les collectivités, en leur permettant de produire du biogaz pour leur propre consommation ou pour le vendre, mais aussi de trouver une solution pour les déchets organiques qui sont transformés en engrais naturels.

Méthanisation Infographie Lemon Tri

Pour plus d’information, consulter les fiches de l’ADEME sur le sujet.

Envie d’installer le tri à la source des biodéchets dans vos espaces de travail? Lemon Tri vous accompagne. Audit, installation du matériel de tri, sensibilisation de vos collaborateurs, collecte solidaire, suivi et gestion en ligne de vos performances environnementales : découvrez notre service clé-en-main.

Valoriser les biodéchets en entreprise

VALORISER LES BIODÉCHETS EN ENTREPRISE

Les biodéchets désignent tous les déchets issus de ressources naturelles, animales ou végétales. Restes alimentaires, déchets verts du jardin ou encore déchets en cellulose (mouchoirs, essuie-tout, etc) : les biodéchets représentent en moyenne 40 à 60% du contenu de nos poubelles. Traités la plupart du temps comme des ordures ménagères ordinaires, il est pourtant essentiel de les trier et de les valoriser.

Pourquoi valoriser ses biodéchets?

En effet, le traitement des biodéchets, lorsqu’ils sont mélangés au reste des ordures ménagères, a des impacts environnementaux néfastes. Enfouis en décharge, les biodéchets se retrouvent privés d’oxygène, et se décomposent lentement en relâchant du méthane, un gaz à effet de serre 25 fois plus puissant que le CO2. D’après le CITEPA, environ 16% des émissions de méthane en France proviennent des centres de stockage des déchets ménagers. Il est donc urgent de trier et valoriser nos biodéchets différemment !

Parce qu’ils sont composés en grande majorité d’eau, incinérer les biodéchets revient à essayer de brûler de l’eau, ce qui est très énergivore. Il faut pour cela produire une combustion à température constante, en alimentant les incinérateurs avec des déchets qui sont souvent recyclables comme du papier, des cartons et même des plastiques.

Valoriser ses biodéchets est aussi une obligation légale. Depuis le 1er janvier 2016, les professionnels produisant plus de 10 tonnes de biodéchets par an ont l’obligation de les trier et de les faire valoriser dans des filières adaptées.

La valorisation des biodéchets chez Lemon Tri : Nos bonnes pratiques

Si l’on trie nos biodéchets à la maison, pourquoi pas en entreprise ? Chez Lemon Tri, nos biodéchets sont essentiellement des marcs de café et du thé. Les salariés peuvent également amener au bureau leurs restes alimentaires et épluchures de légumes domestiques car nous avons mis en place différentes solutions pour les valoriser :

Lombricompost Lemon Tri Pantin

Lombricompost :

Depuis bientôt 3 ans, une colonie de lombrics, hébergée dans un lombricomposteur collectif mis à disposition par Est Ensemble, nous aide à valoriser nos biodéchets! Nous les chérissons et nourrissons de nos restes alimentaires, dans le respect de leur régime alimentaire végétarien voire vegan.

Aquaponie :

Nos lombrics cohabitent avec de petits poissons d’eau douce qui barbotent dans un système aquaponique. Cette méthode permet de cultiver des végétaux en symbiose avec des poissons: nous nourrissons les poissons, ils produisent des déjections transformées en nutriments par des bactéries. Ces nutriments sont ensuite consommés par les plantes, qui filtrent l’eau des poissons. Et la boucle est bouclée !

Aquaponie Lemon Tri Pantin
Poules Lemon Tri Pantin

Poules :

Dernières recrues de la Lemon Ferme, nos quatre poules normandes sont de précieuses alliées. Moins difficiles que les lombrics, elles raffolent des restes alimentaires en tout genre : salades, pommes, pain, riz, viande, croûtes de fromage…

Adoptez les bons zestes pour valoriser vos biodéchets !

Lemon Tri cycle de valorisation biodéchets
Moulinot partenaire de Lemon Tri biodéchets

Vous souhaitez valoriser vos déchets organiques mais l’option “ferme urbaine” n’est pas envisageable dans vos espaces de travail ? Nous avons la solution ! Audit de vos locaux, installation du matériel de tri adapté, sensibilisation de vos collaborateurs, formation de vos agents de ménage, des équipes de votre restaurant d’entreprise, collecte solidaire… Lemon Tri s’occupe de tout !

Une fois collectés, vos déchets organiques sont valorisés par notre super partenaire Moulinot. S’inspirant directement de la nature, Moulinot mêle les restes alimentaires triés à la source, des déchets verts et des lombrics pour produire un engrais très riche en fertilisants et en matières organiques, dynamisant ainsi la structure et la vie microbienne du sol. Le tout, dans une démarche archi-locale (100% Île-de-France) !

Radio Citrus : Clap de fin

RADIO CITRUS : CLAP' DE FIN

Cette semaine, pour notre dernier Radio Citrus, retour sur tous les sujets qui nous ont marqué au cours des dernières semaines. Comme de nombreux secteurs, celui du recyclage a connu des bouleversements sans précédent, introduisant de nouveaux enjeux et pistes de réflexion pour l’avenir.

De nouveaux enjeux pour la gestion des déchets

Dans notre premier Radio Citrus, nous évoquions la fermeture des centres de tri, qui ont aujourd’hui réouverts dans leur grande majorité. La situation a évolué rapidement, mettant en lumière certaines failles mais également la grande réactivité des acteurs du secteur car face au virus, il a fallu équiper les agents, réaménager les centres de tri et sensibiliser les citoyens à de nouvelles consignes. En effet, masques jetables, gants en latex et lingettes à usage unique ont fait leur apparition en grande quantité dans la poubelle des français. Des équipements de protection sanitaire potentiellement infectieux, qui doivent faire l’objet d’une attention particulière. Non recyclables, ces nouveaux déchets se créent dans le contexte d’une vague de plastique, qui connaît depuis le début de la crise un nouvel élan et qui a signé son grand retour, notamment dans nos supermarchés. C’était l’objet de nos Radio Citrus #2 et #3.

Des pistes de réflexion pour l’avenir

La crise sanitaire et les nouvelles habitudes de consommation mentionnées plus haut ne sont pas sans conséquence sur le secteur du recyclage. Ses chaînes d’approvisionnement ont été mises à mal, et ses débouchés traditionnels sont également impactés par la crise. Mentionnons également les bouleversements économiques liés au cours du pétrole, rendant le plastique vierge plus compétitif que le plastique recyclé (cf Radio Citrus #4). Dans ce contexte peu réjouissant, le modèle d’économie circulaire apparaît comme une solution séduisante pour faire face aux enjeux environnementaux, économiques et sociaux qui nous attendent (Radio Citrus #5). Si la Secrétaire d’État au Ministère de la Transition écologique et solidaire Brune Poirson se veut rassurante, en affirmant qu’il n’y aura pas de moratoire accordé aux entreprises sur le respect de législations relatives à la loi anti-gaspillage, il faudra redoubler de vigilance et d’énergie pour que le “monde d’après” rime avec tri, recyclage, sobriété et zéro déchet.

L’impact de la crise sur le secteur du recyclage

L'IMPACT DE LA CRISE SUR LE SECTEUR DU RECYCLAGE

Chaque mardi, Lemon Tri vous propose une grille de lecture simple pour déchiffrer l’actualité du monde du recyclage : nouveaux gestes de tri, retour du plastique à usage unique, bouleversements des filières… Cette semaine, zoom sur le secteur du recyclage et la manière dont ce dernier doit se réorganiser face à la crise.

Un marché et ses filières secoués par la crise du coronavirus

Depuis le début de la crise sanitaire, la gestion des déchets a été au coeur de nombreuses préoccupations. La collecte et le tri, dont nous avons parlé dans nos articles précédents, ne sont en réalité que deux étapes d’un processus industriel complexe, faisant intervenir de nombreux acteurs. En effet, le secteur du recyclage français est connecté à d’autres pays européens (pour l’importation et l’exportation de matières par exemple) et dépend largement de la loi de l’offre et de la demande. L’économie du secteur a été fortement impactée par la crise, ce qui n’est pas sans incidence sur l’environnement.

Une chute de l’offre de matières recyclées

Tout d’abord, le volume global des déchets collectés a baissé depuis le début du confinement, notamment en raison de la fermeture des commerces et des restaurants. Ajoutant à cela la fermeture de nombreux centres de tri, la quantité de déchets envoyée en filières de recyclage a chuté ces dernières semaines, entraînant une baisse de l’offre de matières recyclées. Selon Citeo, l’éco-organisme qui pilote la gestion des déchets d’emballages, toutes les filières n’ont pas été impactées de la même manière. Si les cartonniers disposent de stocks, les verriers, eux, sont quasiment à l’arrêt, faute de matière à recycler.

Les impératifs sanitaires induisent par ailleurs des complexités logistiques nouvelles qui perturbent par exemple les circuits de consigne, un des système de collecte les plus efficaces et vertueux pour l’environnement. La situation est ainsi délicate au Québec, où certains commerçants refusent de récupérer et stocker les bouteilles consignées, tandis que les collecteurs n’acceptent de les prendre qu’après un délai de quarantaine. La conséquence directe de cette situation est une forte baisse du taux de collecte et a fortiori, du taux de recyclage des bouteilles en plastique et des bouteilles en verre, deux emballages dont les processus de recyclage sont pourtant bien maîtrisés.

Des inquiétudes du côté de la demande

Les filières, dont la chaîne d’approvisionnement est perturbée, rencontrent également des difficultés du côté de la demande. Le recyclage du métal est par exemple pénalisé par la fermeture des déchetteries professionnelles ainsi que par un ralentissement de la demande de l’industrie automobile qui est l’un de ses principaux débouchés. Les recycleurs de plastique constatent également un repli de la demande, accentué par la baisse du coût du pétrole qui rend le plastique recyclé de moins en moins compétitif par rapport au plastique vierge.

La crise déstabilise ainsi l’ensemble du secteur du recyclage, de la collecte à la transformation des matières. Ceci est à mettre en parallèle avec le boom de la demande en plastique à usage unique, pour alimenter les chaînes de production d’équipements sanitaires jetables, et celles des emballages plastiques, qui ont fait leur grand retour dans les supermarchés. Se pose, entre autres, la question de notre capacité à traiter ces nouveaux déchets, pour la plupart non recyclables. Alors que le retour au local est plébiscité dans de nombreux secteurs de l’économie, selon des considérations à la fois environnementales et stratégiques, il est important de rappeler que la France et l’Europe ne produisent pas de pétrole, matière première du plastique vierge. La vitalité du secteur de l’économie circulaire aura ainsi une incidence sur la géométrie du “monde d’après” que nombreux appellent de leurs voeux.

Liquid +, une machine au service d’aéroports plus responsables

Liquid +, une machine au service d'aéroports plus responsables

La mission de Lemon Tri est d’intervenir là où les taux de fréquentation sont élevés mais où les taux de recyclage sont faibles. Spécialement conçue pour s’adapter aux contraintes des aéroports, notre machine Liquid + permet d’optimiser le tri dans les zones de contrôle de sécurité.

Piloter le recyclage dans les aéroports

Pour des raisons de sécurité, les contenants de plus de 100ml ne sont pas les bienvenus dans les avions. Aux contrôles de sécurité des aéroports où défilent en continu des voyageurs, nombreux sont ceux qui se retrouvent contraints d’abandonner leur flacon de parfum, tube de crème solaire ou encore bouteille en plastique. Ces dernières sont rarement vides, ce qui est pourtant une condition pour garantir leur recyclage. Fautes d’infrastructures appropriées, des milliers de bouteilles échappent ainsi au tri chaque jour dans les aéroports. Dans ce contexte, Lemon Tri a mis au point une machine spécifiquement dédiée, la Liquid +. Disposée au niveau de la zone d’inspection, cette machine a la capacité de séparer le plastique du liquide. Pour l’usager, le geste est simple : il suffit d’introduire sa bouteille et la machine s’occupe du reste. Grâce à un système de vis tournante, le plastique est compacté et stocké tandis que les liquides sont mis de côté dans un récipient adapté. La matière est ensuite collectée puis conditionnée par notre filiale Lemon Aide, avant d’être envoyées en filière de recyclage.

Machine Lemon Tri Liquid + pour recycler dans les aéroports

Conçu en collaboration avec le Pavé SAS Minimum, le revêtement supérieur de la Liquid + est 100% recyclé et 100% recyclable !

Plus de simplicité pour les agents de nettoyage et les voyageurs

Machine Lemon Tri Liquid + pour recycler dans les aéroports

La Liquid + peut être paramétrée de différentes manières pour évacuer les liquides. Selon la configuration de l’espace, il est possible de la relier directement au réseau des eaux usées, ou bien de prévoir un récipient dédié dans un autre compartiment de la machine. Pour les agents de nettoyage des aéroports, confrontés aux postures pénibles, aux mauvaises odeurs ou à la saleté, ce dispositif présente un véritable intérêt. En effet, le poids d’un sac de bouteilles vidées et triées est considérablement inférieur à celui d’un sac de bouteilles pleines. Un système de roulettes a été prévu pour faciliter la manutention par les agents. Pour finir, cette machine améliore l’expérience des passagers, souvent frustrés de devoir se séparer d’une bouteille non terminée.

Vers des aéroports plus vertueux

De plus en plus d’aéroports engagent des dynamiques pour être plus vertueux, comme l’aéroport de Toulon-Hyères. Installée depuis Novembre dernier au poste d’inspection, la Liquid + contribue à améliorer les performances de gestion des déchets de l’aéroport toulonnais. Une fierté, que le Directeur Environnement et Développement durable de Vinci Concessions Joffrey Mai commentait récemment : «Cette nouvelle solution, que nous sommes fiers de lancer à l’aéroport de Toulon Hyères, représente un réel intérêt en termes de gestion des déchets, tout en améliorant l’expérience des voyageurs. C’est ça l’engagement de VINCI Airports : plus de simplicité et de fluidité pour les passagers, grâce à des idées neuves et durables». Un retour d’expérience positif et encourageant pour l’avenir, à compléter par d’autres initiatives vertueuses comme celles menées par l’aéroport de San Francisco, qui vise le zéro déchet d’ici 2021 !

Petits logos, grands enjeux

Omniprésents sur nos produits du quotidien, les petits logos du recyclage sont d’une grande importance. Si leur signification nous semble souvent évidente, ils peuvent pourtant être à l’origine d’une certaine confusion. Lemon tri vous invite dans cet article à les regarder de plus près. Le logo « Point-Vert »

Le logo « Point Vert »

http://lemontri.fr/wp-content/uploads/2020/01/point-vert.pngSouvent mal interprété, ce logo ne signifie pas qu’un emballage ou qu’un produit est recyclable. Il signale simplement que l’entreprise qui met en vente ce produit a payé une taxe à Citéo, et qu’elle participe financièrement à la collecte, au tri et au recyclage des déchets d’emballage. S’il est obligatoire de s’acquitter de cette taxe, le logo, lui, ne l’est plus depuis Janvier 2017.

Les logos « Tri Man » et « Tidy Man »

Logo Tri Man logo Tidy Man signification symbole Lemon TriLe logo Tri Man (à gauche) indique que le produit sur lequel il figure est recyclable : il doit donc être trié ou apporté en point de collecte spécifique. Il est obligatoire sur tous les produits recyclables, et attention, il n’est pas toujours apposé sur l’emballage lui-même, il peut figurer sur une notice, un emballage ou même être dématérialisé. Ce logo ne doit pas être confondu avec le pictogramme « Tidy Man » qui lui est une simple incitation à la propreté et qui n’est pas obligatoire.

Les rubans de Möbius

Ruban de Mobius recyclage signification logo Lemon Tri Le ruban de Möbius est le symbole universel du recyclage. Il signifie que le produit ou l’emballage sur lequel il figure est techniquement recyclable. Mais, attention, cela ne veut pas dire que le produit sera nécessairement recyclé, ni qu’il est composé de matières recyclées. Seule la présence d’un pourcentage à l’intérieur du ruban permet d’identifier le taux de matériaux recyclés qui composent l’emballage ou le produit.

Lorsque le tri à la source est de qualité, la matière collectée l’est aussi. Pour optimiser le recyclage, réduire les erreurs de tri est décisif ! Envie de contribuer à un système de recyclage vertueux et solidaire avec Lemon tri ? Découvrez où recycler près de chez vous !

Shadow : Game Over pour l’obsolescence

La course aux innovations dans le monde du jeu vidéo entraîne une forte consommation d’écrans, consoles et autres objets électroniques qui coûtent chers aux utilisateurs mais également à la planète. À l’heure où l’obsolescence numérique s’accélère, Shadow propose une expérience gaming alternative éco-responsable.

Empreinte écologique : quel score pour les objets électroniques?

Recyclage des déchets électroniques avec Lemon Tri D’après l’IDC (International Data Corporation), 260 millions d’ordinateurs sont vendus dans le monde chaque année, dont près de 50 millions d’ordinateurs gamers. C’est sans compter tous les autres types d’écrans qui s’empilent dans les foyers (smartphones, tablettes, TV, etc.) Et si le nombre d’objets explose, leur durée d’utilisation, en revanche, n’augmente pas : 62% des ordinateurs portables sont remplacés dans les 4 ans, 52% des téléphones dans les 3 ans, etc. Pression sur les ressources en minerais, assemblage à l’étranger… l’empreinte écologique de nos ordinateurs et consoles peut atteindre des scores records (89kg d’émission de CO2 pour une console Playstation 4, d’après une étude publiée par The Verge).

Shadow affranchit PC et consoles du principe d’obsolescence

Dans cette boucle peu vertueuse de consommation, Shadow propose une alternative raisonnable pour la planète et le porte-monnaie des utilisateurs. En effet, depuis 2015, cette entreprise française réconcilie innovation et éco-responsabilité grâce au premier ordinateur dématérialisé jamais obsolète. Grâce à ce principe de cloud computing, les utilisateurs peuvent transformer la plupart de leurs appareils informatiques en PC gaming ultra puissant et toujours à jour. Plus besoin de racheter des appareils : le gamer  Shadow est eco-friendly!

Un acteur engagé pour le recyclage des déchets électroniques

Parce que certains appareils hors-d’usage ne peuvent être réemployés, Shadow veut faire du recyclage un réflexe au sein de sa communauté. C’est donc dans le cadre d’un partenariat exceptionnel que Lemon Tri et Shadow s’associent en lançant une campagne de sensibilisation et de recyclage. Nos objets électroniques, au même titre que nos avatars dans les jeux vidéos, ont aussi le droit à du temps additionnel et une vie supplémentaire !

Huile alimentaire usagée : cycle de valorisation

La valorisation des huiles usagées

Pourquoi ne faut-il pas les jeter dans l’évier ou à la poubelle ?

Les restaurateurs doivent prendre des précautions particulières pour gérer les huiles alimentaires usagées. Il est en effet interdit de les jeter dans les égouts ou dans les poubelles car elles perturbent le bon fonctionnement des réseaux d’assainissement et l’équilibre des stations d’épuration urbaines. Elles peuvent former une pellicule à la surface de l’eau et bloquer ainsi l’oxygénation de la biodiversité sous-marine ou encore se figer dans les canalisations en hiver, bloquant l’écoulement des eaux. Que faire alors ?

Que dit la loi ?

Le Code de l’environnement indique que les professionnels doivent trier à la source leurs huiles alimentaires usagées et qu’ils sont responsables de leur gestion jusqu’à leur élimination ou valorisation finale. Les restaurateurs doivent ainsi faire appel à des prestataires spécialisés et pouvoir fournir des bordereaux d’enlèvement au service public de l’assainissement. Le non-respect de cette règle peut engendrer une peine de 2 ans d’emprisonnement et 75 000 € d’amende (article L216_6).

Comment les valoriser ?

Cycle valorisation huiles alimentaires usagées Lemon Tri

La collecte des huiles est un enjeu environnemental important car une tonne d’huile usagée permet d’obtenir 1200 litres de biocarburant. Le développement de cette technologie permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre et la consommation d’hydrocarbures dans le secteur des transports. Avec Lemon Tri, il est désormais possible de mettre en place la collecte de vos huiles usagées que nous collectons et envoyons dans une filière pilotée par le groupe Suez.

Psst, et les particuliers ?

Ces derniers, dont la production individuelle est faible, peuvent jeter leurs huiles alimentaires avec les ordures ménagères en prenant soin de les conditionner dans un récipient étanche ou bien les déposer en déchèterie. Il est déconseillé de verser les huiles dans le compost car elles peuvent ralentir le processus de décomposition et attirer les rongeurs.


Vous souhaitez-mettre en place la collecte de vos huiles alimentaires usagées ? Contactez-nous !

Ils font confiance à Lemon tri